Accueil > Economie >

Djezzy, Vimpelcom et la surenchère :

Où est la place du souscripteur algerien ?
samedi 9 octobre 2010, écrit par : A. Nedjar, mis en ligne par : Boutebna N.

Le développement de l’affaire Djezzy et la cession récente des ses actifs au géant Russo-Norvegien ne finit pas de parler de lui.
Nous apprenons que le nouveau propriétaire qui aurait fait une offre de cession pour la somme de 7,8 milliards de Dollars à l’état algérien, menace maintenant ce dernier de poursuites judiciaires auprès des instances internationales évidemment s’il persistait à vouloir nationaliser cette entité qui est de statut juridique algérien, et s’il venait à effectuer des extraits ou de mouvements des actifs de ce dernier (Djezzy).

Dans toutes ces péripéties, de Sawaris à Alexender ISIZIMOV ,le nouveau acquéreur ,patron de Vimpelcom en passant par MTN le Sud africain, quel aurait été le poids ou la parole du consommateur algérien ou de tous ces affiliés et titulaires de la puce Djezzy.

Personne n’a conçu au patriotique économique des souscripteurs ? Ils pourraient, se raviser tous en un seul bloc et se débarrasser en un seul mouvement de cette « puce » qui commence vraiment à nous faire gratter.

Devant la gestion catastrophique de cette affaire par nos pouvoirs économiques, êtes-vous prêts à faire le geste qui exprime votre existence ? Tout est basé sur ce pauvre consommateur qui est ignoré pour l’instant est dont le poids est déterminant pour Djezzy même devenu Russe. Alexender ISIZIMOV doit y réfléchir sérieusement.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus