Accueil > Santé >

8éme journée de formation médicale de l’enfant

L’asthme de l’enfant en débat
dimanche 27 mars 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

A l’initiative du service de pédiatrie du C.H.U de Sétif et la faculté de médecine de l’université Ferhat Abbes en collaboration avec l’association sétifienne d’aide aux enfants asthmatiques (ASMA), la 8éme journée de formation médicale de l’enfant s’est tenue au niveau de l’amphithéâtre de la direction des activités médicales et paramédicales (DAPM) de l’hôpital de Sétif.

« Cette rencontre scientifique fut l’occasion opportune pour faire le point sur la situation actuelle des connaissances et des pratiques en matière d’allergologie pédiatrique et notamment en matière d’asthme » affirme le Pr Bioud, président du comité d’organisation.
Cette manifestation de formation continue, qui a eu pour thème « l’asthme de l’enfant », a été animée par des professeurs de pneumo-phtisiologie exerçant dans différents hôpitaux de notoriété internationale. Lors de son intervention, le Pr Christophe MARGUET, Pneumo pédiatre et allergologue au CHU de Rouen, également président de la société française pédiatrique de pneumologie (SP2A), s’est longuement attardée sur la prise en charge de la crise d’asthme de l’enfant et le traitement de fond de cette pathologie.
Il a particulièrement insisté sur le droit du malade à être informé sur sa maladie pour faciliter son traitement ou alléger ses crises permanentes.
De son côté, le Dr S. Kalaboka, (pédiatre allergologue, Paris), a précisé qu’actuellement le traitement porte sur l’éducation sanitaire « obligatoire » qui axe sur la sensibilisation du malade à la nécessité de la prise d’antibiotiques pour les affections bronchitiques, la désensibilisation et autres médicaments pour la dyspnée asthmatique (Ventoline). Ce traitement comprend également l’évaluation des informations du malade sur l’asthme et sur l’efficacité de l’inhalateur.
L’épidémiologie de l’asthme de l’enfant dans la wilaya de Sétif, fut présentée par le Pr Bioud, Médecin chef de service de la pédiatrie du C.H.U de Sétif. On retiendra dans cette optique que bien que les données récentes suggèrent que la prévalence de l’asthme diminue, celle concernant l’asthme sévère reste égale. Si l’asthme sévère reste minoritaire chez l’enfant asthmatique, cette forme clinique d’asthme représente à elle seule 80 % des dépenses de santé liées à l’asthme. Chez l’enfant, la définition de l’asthme sévère est difficile car les classifications internationales utilisées ne prennent pas en compte les exacerbations graves ni l’atteinte des voies aériennes inférieures. L’élimination des diagnostics différentiels, la prise en compte des co-morbidités, d’un environnement inadéquat, d’une mauvaise adhésion au traitement sont des étapes incontournables qui doivent précéder le diagnostic d’asthme sévère. La définition des différents héritages d’asthme sévère tient compte de l’âge de début, de la fréquence des exacerbations graves et enfin la fonction respiratoire.
La communication du Dr T. Khellifi (pédiatre libéral à Constantine) abordant « l’asthme du nourrisson : pièges diagnostiques » et celles du Dr Saîd Haji (Hôpital Robert Ballanger, paris), intitulées respectivement ; « Allergies aux protéines de lait de vache » et « Probiotiques en pédiatrie », assurent que l’asthme allergique reste une entité fréquente en pédiatrie, à risque de sévérité, d’une part, et de persistance à l’âge adulte, d’autre part. L’importance de mieux définir « les asthmes sévères » permettra dans l’avenir de cibler les traitements indiqués dans l’asthme sévère non contrôlé allergique de l’enfant d’âge scolaire et de l’adolescent.
En somme, cette journée médicale de formation continue fut une réussite totale sur tous les plans, de par l’organisation impeccable et la qualité irréprochable des communications présentées.
A noter qu’en marge de cette journée, une vingtaine de firmes pharmaceutiques spécialisées ont érigé des stands au niveau du hall de la DAPM, présentant des produits nouveaux et variés, dont certaines firmes ont organisé des « Quiz », au profit des participants à l’instar de « Bledina » Sétif.

Plusieurs ateliers ont été également mis sur pied, on citera entres autres, celui de l’éducation thérapeutique dans l’asthme. Atelier destiné aux enfants asthmatiques affiliés à l’association ASMA conduit sou la houlette du Pr Bioud. L’APLV en pratique fut pareillement animé par T. Kharkhache du service pédiatrique du CHU de Sétif.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus