Accueil > Sports >

L’entraîneur du champion d’hiver, Alain Geiger, au Jeune Indépendant : « Nous devons préserver notre qualité de jeu »

mardi 10 janvier 2012, écrit par : Entretien réalisé par Dj. Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Rencontré le jour de la reprise des entraînements, le coach sétifien, le Suisse Alain Geiger, a bien voulu faire le point de la phase aller du championnat et nous parler des perspectives de son équipe pour la seconde manche, laquelle s’annonce d’ores et déjà ardue.

Alain Geiger : Le secret, c’est avant tout le travail, puis les joueurs qui ont été formidables. Il convient de souligner que malgré les problèmes financiers enregistrés, ces derniers ont continué à travailler et à présenter de bonnes performances. Avec le staff, nous avons été attentifs pour faire les bons réglages et les bons choix. Par conséquent, je pense qu’on mérite ce titre. On a bien gagné nos matchs en présentant du beau football.

Je pense qu’il ne faut pas dramatiser. Pour ma part, j’aurais souhaité que les joueurs bénéficient d’une semaine de repos au lieu de trois jours seulement. De plus, on avait une incertitude quant au match de l’UNAF. Cela dit, je suis persuadé que, dans les 48 heures, tous les éléments seront là pour permettre au groupe d’entamer sérieusement le travail.

Si, mais on sait qu’en Afrique, ce n’est pas facile d’établir un planning. Il m’est d’ailleurs arrivé d’assister à six ou sept matchs de retard en championnat. Quand on parle de professionnalisme, il faut d’abord se doter d’un planning précis. Je vous l’ai dit, pour ce match de l’UNAF, on n’a toujours pas de date officielle à l’heure où je vous parle.

On va discuter aujourd’hui avec le président pour étudier les meilleurs scénarios possibles pour effectuer ce stage. On a la possibilité de partir aujourd’hui ou demain. On essayera de fructifier ce regroupement avec des matchs amicaux parallèlement au travail habituel lié à l’aspect technico-tactique, physique et vitesse.

Les dirigeants font ce qu’ils peuvent dans ce sens, car ce n’est pas évident de trouver les bons joueurs sur le marché. Mais on essaie tout de même de dénicher quelques-uns pour consolider le groupe.
Mais l’argent semble faire grandement défaut…
C’est vrai, si l’on n’a pas assez d’argent pour assumer les salaires, on n’a donc pas la possibilité de recruter des perles. L’ESS a enregistré la venue de jeunes joueurs de divisions inférieures en début de saison, mais on essaie de créer l’homogénéité du groupe en première équipe. Nous avons des propositions et on va voir avec la direction ce qu’il en est au juste pour trancher cette question dans les prochains jours.

Vous savez, quand on marque des buts, on se relâche un peu à l’arrière. Quand on reste longtemps 0 à 0 dans un match, tout le monde est concentré sur le nul. Mais quand on mène par deux buts d’écart, cela a souvent été le cas pour l’ESS cette saison, on concède un but.
C’est un peu notre défaut. Mais c’est aussi bien de prendre de l’avance dans les matchs. Je pense que l’Entente est une équipe orientée vers l’offensive où tout le monde attaque et défend à la fois. Il convient de rappeler qu’on a encaissé un peu bêtement certains buts. Et comme on n’aura pas toujours la facilité de marquer autant de buts, on doit affiner nos réglages dans le compartiment défensif au deuxième tour.

C’est vrai. D’ailleurs, à Constantine, on était premiers et on a perdu. Aujourd’hui, on se trouve en position de leader et tout le monde veut nous battre. Notre formation a fait de même lorsqu’on a reçu l’USM Alger à Sétif. On a réussi à la faire tomber. Se mettre en haut du classement, c’est motivant, mais il nous faudra faire encore beaucoup d’efforts pour y rester.
Comment appréhendez-vous la phase retour du championnat ?
Il faut surtout qu’on continue à garder notre philosophie et la qualité de notre jeu, tout en essayant de mettre à chaque fois l’adversaire en difficulté. Il faut aussi savoir saisir efficacement les occasions et éviter d’encaisser des buts trop facilement et ce pour défendre notre place. Pour ça, je suis personnellement assez confiant.

Je saisi cette occasion pour souhaiter bonne année à tous. Je souhaite du succès à notre équipe et je salue les supporters Ententistes.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus