Accueil > Santé >

Sit-in des médecins hospitalo-universitaires de Sétif

jeudi 16 février 2012, écrit par : Setif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Une assemblée générale du SNECHU (Syndicat National des Enseignants Chercheurs Hospitalo-Universitaires) qui a réuni une assistance nombreuse constituée de médecins hospitalo-universitaires (maîtres-assistants, maîtres de conférence et professeurs) s’est tenue ce mercredi.

Les principaux points de l’ordre du jour étaient : le retard des salaires, le logement, les conditions de travail.

Logement : plus de la moitié des médecins hospitalo-universitaires (HU) ne sont pas logés, si la situation persiste, beaucoup d’entre eux seront contraints à la démission, ce qui privera la population de la wilaya de soins de haut niveau. Ces dernieres années, des dizaines d’HU ont déjà fuit le CHU de Sétif vers d’autres CHU où le logement est assuré ou pour s’installer à leur propre compte. Paradoxalement, plusieurs appartements du CHU sont inoccupés, le syndicat exige l’installation d’une commission de logement qui sera chargée de l’attribution de ses logements selon un classement qui sera établi par des critères qui seront votés en AG.

Retard de salaires : les HU n’ont pas perçu leur rétribution des activités de santé depuis 2 mois, alors que tous les autres corps n’ont pas rencontré ce problème. A ce titre le syndicat exige que ce problème trouve rapidement une solution.

Les mauvaises conditions de travail (manque de médicament et autres produits pharmaceutiques, manque de bureaux et même parfois de service) se répercutent négativement sur la prise en charge du malade (report des interventions chirurgicales...).

- Le syndicat déplore le manque de considération affiché par l’administration envers le syndicat des HU. A ce jour, la Faculté de médecine n’a pas octroyé de siège pour le syndicat, tandis que l’administration actuelle du CHU n’a pas encore invité le bureau du SNECHU à une réunion de coordination, en dépit de l’existence d’une instruction émanant de la tutelle (ministère de la santé) préconisant « d’élaborer un calendrier de rencontres périodiques avec l’ensemble des partenaires sociaux de l’établissement, sans exclusive ».

Il a été décidé que dans le cas où les revendications ne seront pas satisfaites, des actions adéquates seront envisagés dans les jours à venir.

A la fin de l’AG un sit-in à l’entrée du CHU a été observé par l’ensemble des présents à l’AG afin d’exprimer leur mécontentement à l’égard de l’administration du CHU.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus