Accueil > Santé >

Cancer du sein : La wilaya de Sétif classée seconde en Algérie

samedi 16 février 2013, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

La wilaya de Sétif est classée en-seconde position en Algérie, s’agissant du nombre de femmes atteintes du cancer du sein", ont révélé, jeudi à Sétif, les participants à une journée d’information organisée à l’intention des femmes en poste à la sûreté de wilaya.

Selon le Dr. Leïla Chouali, gynécologue-obstétricienne au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Constantine, ce mal touche en moyenne 19 femmes sur 100.000 dans la wilaya de Sétif, contre 25 femmes sur 100.000 à Alger.

Cette journée, consacrée aux cancers du col de l’utérus et du sein, a été organisée à l’institut national paramédical. Les organisateurs ont mis un accent particulier sur les-facteurs héréditaires et acquis" à l’origine de ces maladies liées, également, entre autres facteurs, à l’âge et aux grossesses tardives.

Le Dr. Chouali a également précisé que le cancer du sein est ‘‘l’une des grandes causes de mortalité des femmes à travers le monde mais aussi en Algérie’’.

Cette tumeur représente, a-t-elle ajouté, 43 % des cas de cancer enregistrés dans la wilaya de Sétif.

La même intervenante, ajoutant que 75 % des femmes affectées sont âgées entre 50 et 69 ans, a préconisé ‘‘la culture de la consultation périodique’’ pour toutes les femmes, quelle que soit la catégorie sociale à laquelle elles appartiennent.

Le dépistage précoce étant possible, le cancer du sein ne doit pas constituer un tabou étant donné qu’il touche une grande partie de la population féminine, a ajouté la même spécialiste qui a déploré ‘‘les retards de diagnostic qui rendent nécessaire des ablations du sein qui interviennent parfois trop tard’’, a-t-elle ajouté.

Faisant la même observation pour le dépistage du cancer du col de l’utérus-afin d’éviter sa recrudescence", Le Dr. Chouali a conseillé-la multiplication des consultations".

Les services de la sûreté de la wilaya de Sétif, organisateurs de cette rencontre, entendaient, au moyen de débats-constructifs et dans tabous" sensibiliser les personnels féminins à la prévention par le dépistage précoce.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus