Accueil > Santé >

Des spécialistes mettent en garde contre la vente des plantes non-contrôlées

dimanche 15 mai 2016, écrit par : Boutebna N.

De nombreux chercheurs du pays ont mis en garde mercredi et jeudi derniers contre la vente non-contrôlée de certaines plantes médicinales en marge du premier séminaire international de pharmacie de Sétif.

Selon les spécialistes, des formules de médicaments à base de plantes peuvent s’avérer dangereuses, voir mortelles, en raison du manque d’essais cliniques. Ces derniers, indiquent les conférenciers, permettent d’étudier en partie les effets toxiques éventuelles liés à la prise des médicaments avant leurs commercialisations.

Le patrimoine floristique de l’Algérie avec plus de 1000 plantes ayant des vertus thérapeutiques offre un terrain propice pour l’émergence de vendeurs dits « herboristes ». La simple opération de vente des produits cède la place à des « consultations ». Des malades recourent aux soins par des plantes médicinales dont les vertus sont vantées. Les herboristes proposent des produits assimilés aux médicaments comme les gélules, les pommades et les sirops contre des maladies que la médecine moderne n’a pas pu les combattre à savoir le cancer, le diabète et l’hypertension artérielle. Ces produits sont cédés à des prix terribles allant jusqu’à plusieurs milliers de dinars.

Le séminaire a réuni pas moins de 200 chercheurs du pays, de France et de Canada. « De la plante aux médicaments » est le thème débattue par les conférenciers durant cette rencontre scientifique. Ci-après quelques photos :


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus