Dimanche  30 Djoumada Awal 1438  -  26 fevrier 2017
  Accueil > Sétif profond
Arrestation de 33 personnes à Sétif pour appartenance à l’« Ahmadiyya »
توقيف 33 شخصا من الطائفة الأحمدية بسطيف
mercredi 7 décembre 2016, écrit par : Boutebna N.

Un important groupe religieux appartenant à l’Ahmadiyya a été démantelé récemment par les éléments de la Sûreté de la Wilaya de Sétif, rapporte mercredi le quotidien Annasr.

Exerçant des activités et des missions secrètes, mais aussi à travers plusieurs régions de la wilaya, ce groupe chapelle à caractère confessionnel avait longtemps bénéficié de grandes complicités d’individus qui ignoraient, sans doute au départ, les desseins de cette organisation en Algérie.

Il aura fallu des enquêtes au niveau des mosquées et des lieux publics pour arriver à retracer l’organigramme de ce groupe tant décriée par les autorités religieuses du pays.

Tout a commencé après une perquisition à la cité des 600 logements de Sétif, quand les policiers avaient constaté la présence de 12 personnes dans un appartement en possession des documents et des données numériques incitant les gens à joindre l’Ahmadiyya. Convoqués, et après leur examen de situation et l’intensification des investigations et des recherches, il a été révélé que ces personnes font partie d’un groupe composé de 33 personnes.

Considéré comme un mouvement dissident de l’Islam, l’Ahmadiyya essaie de séduire les jeunes Algériens en commercialisant l’image d’un Islam « facile ». Il n’est plus question d’interdits ou de devoirs religieux, les adeptes de l’Ahmadiyya axent surtout leur discours religieux sur le renouveau qu’ils veulent initier dans le monde grâce à leur Messie Mirza Ghulam Ahmad, né en Inde en 1835.

30 commentaire(s) publié(s)
aziz :

C’’est bien mais il faut ne faut pas oublier de ramasser aussi les Wahhabites qui font de leur Messie Mohammed Abdelwahab un prophète et de leur Wahabbisle une religion et considèrent les autres musulmans des Kouffars.

Commentaire n°269632 :

L’OISIVETÉ EST MERE DE TOUS LES VICES.

TOUT EST SOUS CONTROLE EN ALGÉRIE : TOUS EST INTERDIT, TOUS EST BLOQUER.
LES ALGÉRIENS N’ONT PAS DROIT A LA POLITIQUE EN DEHORS DES FLN, RND..., PAS DE LIBERTÉ SYNDICALES...
LES ALGÉRIENS N’ONT PAS LE DROIT DE CRITIQUER LE PROGRAMME DU PRÉSIDENT QUI N’EXISTE MÉME PAS
LES ALGÉRIENS N’ONT PAS DROIT D’ENQUÉTER SUR TOUS CE QUI TOUCHE À LEUR VIE
LES ALGÉRIENS N’ONT PAS DROIT D’ENQUÉTTER SUR LA DILAPIDATION , DÉTOURNEMENTS, GASPILLAGE DES 800 MILLIARS $US, DURANT LA DERNIERE DÉCÉNIE.....

LA POLICE N’ENQUETTE PAS SUR LES ALLÉGATIONS ET ACCUSATION DE FRAUDE , CORRUPTION, DÉTOURNEMENT DE BIEN DE L’ÉTAT : SELLAL, BOUCHOUAREB,..........................................

EN CONTRE PARTIE, ON NOUS CRÉÉ DES FAUX-DÉBAT, MANIPULATIONS, DIVERSION, APRÉS GIA, AQAMI, KIDDNAPING D’ENFANTS, HOMMES, FEMMES...
VOILA AUJOURDHUI LES HAMADIETTES...........TOUS DU KHORTÉ, TOUS DES AGENTS INFILTRÉ, DES SERVICES SPÉCIAUX...........ALLEZ AU DIABLE....EL MOUHASSABA....EL MOUHASSABA...ICI SUR TERRE ET DANS VOS TOMBES.............

Aïssa :

Tous ces intégristes religieux qui s’inspirent du wahhabisme : وهابية, et/ou du salafisme : السلفية, ou d’autres idéologies inspirées par un faux Islam, devraient être interdits de pratique religieuse en Algérie.

Qu’ils aillent pratiquer leur "faux Islam", dans le pays d’où vient leur inspiration de sheitan, et qui " fait naître" des "religieux" intégristes, qui deviennent des barbares, et après des terroristes assassins d’innocents êtres humains, y compris des musulmans. Salam.

Commentaire n°269640 :

Pourquoi les arreter,ils n’ont rien fait de mal,arretez les corrompus du systeme !

Boutef :

une question, la sureté nationale ILS ONT RIEN DE MIEUX A FOUTRE ? "kidnapping - meurtrs - aggressions - trafics de drogues" et à chaque fois qu’on nous parle de la sureté nationale c’est pour nous dire ils ont arrêté des non jeuneurs, ils ont démantelé un réseau de 30 illuminés !

khali :

tous ces groupes (gia, fis, ais, wahhabites, ha.....) des mounafikines, des tartufes, des hypocrites agissent sous càuvert de la religion pour leurrer les personnes faibles , ne sont en réalités que des adorateurs ( des esclaves) de l’argent
ils sont capables de marcher sur le ventre de leur mère pour quelques euros, dollars, dinars, dirham,

ils sont pires que daesh nosra, ils portent atteinte à l’islam de nos valeureux pères, grands pères, et valeureuses mères et grandes mères

pas de pitié pour cette vermine qui récidive depuis les années 90

ils faut leur réserver le même traitement que les violeurs et les kidnappeurs d’enfants et de jeunes filles
du moment que cette vermine utilise à tord l’islam pour cometre des crimes, des assassinats , appliquons à la lettre l’islam en fonction des délits très grave qu’ils commettent : la peine de mort sans se soucier de la réactions des ONGqui sont financées pour déstabiliser le pays

Citoyen en colère :

Bien dit Aziz. Qu’ils commencent avec ces cinglés de Wahabites et après on pourra parler du reste. Franchement, ce pays devient de plus en plus bizarre. Ceux qui le mettent financièrement et sécuritairement en difficultés ne sont pas inquiétés et ceux qui expriment des opinions sont persecutés. A moins qu’il ne s’agisse d’une stratégie de la part de notre "cher" système de casser tout mouvement d’opinion capable de mobiliser des citoyens et de devenir un risque majeur d’insoumission voire de révolution.

merouche charaf éddine :

salam oualikoum-les gendarme en trouver des cash d’armes a sétif pendant le ramadan 2016 .

Commentaire n°269656 :

Il n’est nulle part dans la constitution que le culte en Algérie est l’islam, sunnite et malikite

Les 4 principaux Madhaheb de l’islam sont
Sunnisme
le malikisme
le hanafisme
le chaféisme
le hanbalisme

Chiisme
le jafarisme
le zaydisme
l’ismaélisme

Kharidjisme
l’ibadisme
les Azraqites
les Sufrites
les Nekkarites

Disparues ou marginalisées
l’école d’Aṭa » ibn Abî Rabâḥ
l’école d’Awzâ’î
lJaririya : l’école d’Abû Jaʿfar aṭ-Ṭabarî
zâhirite l’école de Dâwûd Azh-Zhâhiriy

Tout est sur wikipedia

De nouvelles sectes reformatrices sont nées et elles sont aussi contreversées
Salafisme, wahhabisme, takfariste, ahammadisme, soufisme, etc..
En dehors de l’Islam, il y’en a le Christianisme, le judaïsme, l’athéisme et autres.

Cette secte Ahmadiyya a eu déjà des problèmes avec la justice algérienne. Elle a même demandé aux autorités algériennes la construction d’une mosquée.
https://en.wikipedia.org/wiki/Ahmadiyya_in_Algeria

Comme on le dit, Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.
Personne n’acceptera de toucher ou nuire à la sécurité nationale ou à l’intégrité territoriale, mais il faut avoir des responsables intelligents et universalistes pour résoudre les nouvelles questions ou défis. Ce n’est pas Aissa qui va décider comme un guru (manipulateur de groupes religieux sectaires).

J’aimerais bien savoir pourquoi l’état soutien le soufisme et réprime Ahmmadisme.
En bref, l’Algérie n’est pas un pays de liberté et de droit.

El mouled :

Et si on s’occupait des wahhabites/ salafistes qui
- polluent notre pays avec des pratiques étrangères à notre culture ancestrale : dernière en date ce matin même un commerçant devant moi a dit à un petit garçon : " moi je vends pas des bougies c’est haram ! " ..stupéfaction du garçonnet qui ne comprenait rien , je lui ai dit devant le vendeur : " non mon fils les bougies pour le mouled c’est notre tradition et notre culture au Maghreb depuis des siècles et siècles, ceux qui parlent comme ça ont importé ces idées de l’étranger c’est pas les nôtres" ...silence du vendeur mais il recommencera avec un autre enfant..
- qui abrutissent l’esprit des gens avec des idées moyenâgeuses et arriérées qui font reculer dans le noir
- qui eux font du prosélytisme et de la propagande devant tout le monde avec pour finalité la mainmise sur la société tout entière
mais là ça demande du courage car c’est un gros morceau

Aïssa :

Bravo à @El mouled : pour son analyse fine et intelligente, avec en plus un bon exemple qui argumente et illustre très bien ses propos.

Oui tous ces "faux musulmans", essaient de manipuler les personnes (ici des enfants !), avec des propos faux, mensongers, malhonnêtes, et qui ne viennent pas du tout de l’Islam, et avec des références à de faux nouveaux prophètes ! ! ! Salam.

Aïssa :

" Bienvenue sur Wikipédia. Le projet d’encyclopédie libre que vous pouvez améliorer ".

Ce qui veut dire en clair, que comme tout le monde peut écrire ce qu’il veut, il peut y avoir quelque fois : des erreurs, qui ne sont contrôlées et corrigées que par d’autres lecteurs. Donc faible fiabilité des informations contenues dans ce site = ATTENTION ! Salam.

Aïssa :

« Il y a une intention de diviser l’Algérie sur la base sectaire et rituelle »
16:41 mercredi 15 juin 2016 | Par Nacereddine Benkharef | Actualité
Mohamed Aissa - TSA Algérie
Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs (© NewPresse)

L’Algérie fait face à une tentative d’intrusion de plusieurs sectes religieuses, a déclaré ce mercredi 15 juin le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohammed Aïssa.

« Il y a une panoplie de sectes qui essaient de prendre pied en Algérie. Nous avons toujours dit que l’Algérie ne veut pas être le terrain d’une guerre sectaire qui ne la concerne pas. Ni le Ahmadisme, ni le Chiisme, ni le Wahabisme ni les autres sectes n’ont été le produit des Algériens, ni nés en Algérie », a déclaré ministre à la Chaîne III de la Radio algérienne.

La secte Al-Ahmadiya a été démantelée et une centaine de ses membres arrêtés par les services de sécurité à Blida alors qu’ils tentaient de se doter d’un siège, a déclaré le ministre des Affaires religieuses, mardi 14 juin.

M. Aïssa a estimé qu’il s’agit d’une invasion et d’un colonialisme visant à diviser le pays sur une base sectaire, rappelant aux Algériens l’importance de rester vigilants face à ces dérives. « Il y a une intention de diviser l’Algérie sur une base sectaire et rituelle », a déclaré le ministre.

En outre, M. Aïssa a annoncé la détection de deux wilayas frontalières dans l’extrême Est et Ouest, sans toutefois les nommer pour des raisons d’investigation, qui sont dans le collimateur des sectes moyen-orientales.

« Nous sentons qu’il y a une intrusion étrangère pour fragiliser la frontière algérienne intellectuellement après les tentatives de les fragiliser au plan sécuritaire et militaire », a souligné M. Aïssa.

Le ministre a rappelé que « notre référent religieux, est celui de l’Islam ancestral, « tel qu’il a été révélé à Médine », ignorant « l’instrumentalisation et la politisation », mais cet héritage a été « bafoué ».

Pour mettre à l’abri le référent religieux algérien, « résultant de notre histoire et des travaux de nos savants de l’Islam », M. Aïssa rappelle l’observation, en Algérie, du Fikh de rite Malékite, « enjoignant l’esprit de modération et d’ouverture vers la modernité ».

En 2015, un observatoire a été créé et dont la mission est de protéger le référent religieux algérien contre les dérives sectaires, de prévenir tout extrémiste religieux ou tentative de radicalisation, de contrecarrer le prosélytisme et de défendre l’exercice des cultes non-musulmans, selon M. Aïssa.

Aïssa :

La secte "Qadianiya", présente en Algérie, est une "émanation des services de renseignements étrangers"
La secte "Qadianiya", présente en Algérie, est une "émanation des services de renseignements étrangers"

Par Mourad Arbani | 26 Mai 2013 | 23:03

La secte "Qadianiya", également connue sous le nom d’"Ahmadiyya", est l’une des "ramifications du colonialisme occidental et des services de renseignements étrangers, chargée d’espionner les pays arabo-musulmans", a affirmé l’Organisation internationale "Khatm Ennouboua" (dernière prophétie).

"Cette secte tente de convaincre les sociétés où elle est implantée que l’Occident est une nécessité impérieuse et qu’il est dans leur intérêt de se soumettre à son hégémonie et d’exécuter ses desseins dont le plus pressant consiste à permettre à Israël de s’ériger en Etat ordinaire, partie intégrante du Proche-Orient", a indiqué l’organisation dans un communiqué.

Après avoir mis en garde contre le danger que représente la secte "Qadianiya", implantée dans les pays du Maghreb arabe, l’organisation a rappelé que "les colonisateurs anglais étaient à l’origine de la création de la Qadianiya au début du XXe siècle", précisant que leurs visées expansionnistes coïncidaient avec les ambitions de la secte dont le fondateur Ahmed Mirza (1839-1908) qualifiait le colonialisme anglais de "fatalité" et appelait les musulmans à "en tirer avantage au lieu de faire de la résistance".

Cette minorité est apparue au Pakistan avant 1974 et "a tenté par tous les moyens de se faire passer pour une communauté religieuse après l’indépendance du pays", ajoute le communiqué rappelant que le gouvernement pakistanais avait qualifié cette secte en 1973 de "minorité religieuse extrémiste" et avait interdit à ses membres de s’identifier aux musulmans ou de construire des mosquées. "Démasquée et après avoir manqué son travail de sape au Pakistan et dans les pays du Golfe, Qadianiya décide de changer de cap et se dirige vers l’Ouest pour s’implanter dans des pays africains et arabes où elle reste inconnue", lit-on dans le communiqué.

"Qadianiya, dont le siège se trouve à Londres, tente de séduire les jeunes musulmans, notamment les étudiants qui ignorent l’existence de cette secte dangereuse et égarée qui exploite les évènements survenus en Tunisie, en Libye, en Égypte et au Soudan, pour diffuser son venin", conclut le communiqué.

Son journal en arabe intitulé ‘‘Al Bushra’’ est édité à Haifa

Mirza Ghoulam Ahmed Qadiani, d’origine indienne, le fondateur de la secte Ahmadiyya ou Qadianiya, du nom de son village natal (Qadiane) n’a jamais caché sa loyauté au gouvernement anglais ; il reconnaît lui-même avoir oeuvré sans relâche pour « enlever les idées odieuses du Jihad des coeurs des musulmans ». La secte a pris une ampleur considérable grâce au formidable soutien financier d’Israël et du Royaume Uni d’Angleterre. Elle a étendu ses ramifications partout dans le monde, notamment en Afrique. Elle édite des journaux en plusieurs langues. Son journal en arabe intitulé ‘‘Al Bushra’’ est édité à Haifa sur le mont Karmal (Israël) où la secte possède des locaux et du matériel y compris une imprimerie et une grande bibliothèque. Ses adhérents, dans leur immense majorité, pensent que leur secte est musulmane sauf qu’elle est en désaccord avec les autres musulmans sur des questions accessoires, de peu d’importance.

Contrairement aux affirmations du Coran, la secte croit que Jésus a été vraiment crucifié, mais il n’était pas mort. Il était seulement évanoui quand on l’a mis dans le tombeau. Puis, ranimé par les épices et les parfums, il s’est levé et est parti en Inde où il s’est marié, a eu des enfants et est mort de vieillesse.

Impostures et blasphèmes contre l’Islam

La secte dispose d’une abondante littérature, pleine d’impostures et de blasphèmes contre l’Islam, le Coran et le prophète Mohammed : Après s’être proclamé, en 1891, le Messie attendu, le fondateur de la secte s’attribua en 1901 le titre de prophète, voire « le meilleur des prophètes et des messagers », auquel Dieu aurait fait une série de révélations particulières. Il prétend avoir reçu de Dieu des signes et des révélations sur les secrets de l’existence et les sens cachés du Coran que le prophète Mohammed n’avait pas reçus. De même qu’il prétend avoir rencontré Dieu à plusieurs reprises.

Depuis une scission en 1914, ce mouvement comprend deux courants distincts, l’Ahmadiyya Muslim Community et le Lahore Ahmadiyya Movement (Ahmadiyya Anjuman Ishaat-i-Islaman). Le nombre d’adeptes du mouvement – les ahmadis – est généralement estimé à 10 millions bien qu’il en revendique lui-même plus de 200 millions à travers le monde. En 1999, le mouvement revendiquait 4,7 millions de membres au Pakistan, ce qui était contesté par les autorités musulmanes. Environ 130 000 ahmadis seraient réfugiés en Inde.

En réalité cette secte n’a rien à voir avec l’Islam.

L’inspecteur général du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, avait averti récemment sur les ondes de la chaîne III de la radio, rappelle-t-on, que cette secte la Ahmadiyya "a une interférence et une complicité avec des forces étrangères, notamment avec le sionisme international".

Fouaz :

L’article ne dit pas si les personnes arrêtées sont d’origine étrangère ou bien des algériens.

Commentaire n°269672 :

WTF, c’est vraiment un cirque, Nôtre Aissa qui défend Aissa.
Sachez qu’Aissa est ministre au service du gouvernement. Il arrivera un prochain jour où il sera mis dans la poubelle de l’histoire d’Algérie comme de nombreux précédents ministres. Il n’apporte rien à l’évolution l’Algérie. C’est aux universitaires et intellects de baliser l’avenir de l’Algérie.
Parlez-nous de Mustafa Kemal Atatürk, le père de la Turquie moderne laïque qui a reformé l’éducation et abandonné l’influence arabe y compris l’alphabet arabe. Parlez-nous de Jefferson, Hitler, etc..
Vous avez le culot de critiquer une encyclopédie qui vous offre la possibilité d’ouvrir des disputes et corriger son contenu. Avant de citer Mourad Arbani et le prendre comme référence, cherchez qui est cet homme. Vous serez déçu par le résultat. C’est un homme islamophobe.
Un long texte qui ne vaut que 10 centimes.

zoubir de sétif :

Cette areststation effectuée avec l’aide d’un gros bras de chef de daira.

chloumou :

lorsqu un corps est fragile, il devient la proie des parasites.

Aïssa :

Mise en garde CONTRE la secte Ahmadiya

Si Aujourd’hui j’écris cet article c’est dans le but de vous éloigner de la colère d’Allah , et de vous mettre en garde d’un mal qui frappe de nombreux frères et soeurs se convertissant à l’Ahmadisme du nom du gourou Ahmad ( mirza Ghulam Ahmad) Né en 1835 mort en 1908). L’Ahmadisme est un mouvement sectaire né a Qadiyan un petit village du nord de l’Inde. le mouvement Ahmadi est aussi appelé Qadiyani du nom de ce village. Veillez à diffuser cette information , de nombreux frères se convertissent. Préservons notre religions des pécheurs et des déviances. Cela va de la responsabilité de tout un chacun !
220pxhadhratmirzaghulamahmad.jpg
Ahmad Qadiyan se revendique comme étant le dernier prophète, il s’est octroyé le nom de Messie , il serait le Messie et Mehdie mountadar. de nombreux versets du Coran sont détournés pour appuyer ses allégations.
Il remet en cause le fait que notre prophète soit le dernier , ainsi que la venu de notre prophète Isaa et celle de Mehdi. Selon ses dires Issa serait mort après qu’Allah l’ai sauvé de la crucifixion.

« Je jure par Dieu, entre les mains de Qui est ma vie, que c’est Lui Qui m’a envoyé, m’a fait Prophète, et Qui m’a appelé le Messie Promis. Il a montré de grands signes, au nombre de 300 000, attestant cette revendication. » (Appendice de Flaqiqat-ul-Wahi ; Ruhani Khazain, Vol. 22, p.503) ( source http://www.ahmadiyya.fr/)

Ahmad Qadiyan aurait eu une révélation à l’image de celle de notre prophète Mohamed ( Sws), Allah lui aurait parlé . Son ouvrage souligne la notion de Wahi c’est à dire de révélation.

La propagation de ce mal n’a de cesse de s’accroître , la chaîne Ahamdiya ( MTA) est accessible dans tout les pays , et diffuse non stop les paroles de ce gourou .

Modification le 14 juillet 2013

De nombreux commentaires m’accusent de propager le faux au sujet de cet homme. sachez qu’Allah maudit celui qui engendre la fitna et propage le faux. Qu’allah m’en préserve et préserve la Oumma.

Voici une vidéo du Cheikh Mohamed Hassan confirmant mes propos : les ahmadiyin sont des koufars. Cet Homme est un menteur, un kafir et un Rawarij. Notre devoir est de dénoncer cela. Comment un homme affirmant être un prophète peut-il être considéré comme musulman ?

Qu’Allah nous guide et qu’Il pardonne à ceux qui m’ont accusé à tord de mensonge.

Citoyen en colère :

@Aissa

Vous parlez des sectes mais vous oubliez celle qui a déjà pris l’Algérie en otage et qui la déjà divisée (et continue d’ailleurs à le faire) sur une base culturelle, religieuse, politique et même sociale. Je parle de la secte de Boutef, grand gourou devant l’Eternel. Au cas où vous l’auriez oublié c’est ce grand gourou de Boutef qui a absout les terroristes et les a même autorisés à pratiquer leur obscurantisme au vu et au su de tous. C’est lui qui a réhabilité les Zaouias que la France a savamment entretenus et que la révolution a combattus. C’est lui qui a autorisé et encouragé la voyoucratie afin de le laisser nager en surface lui et sa secte. Enfin, c’est toujours lui et sa secte qui nous expliquent que le salut de ce pays ne peut exister sans lui. Si ce n’est pas une secte, j’aimerais bien savoir ce que c’est !!!

Aïssa :

" Algérie : la secte « Qadianiya » ou « Ahmadiyya » fait paniquer les autorités religieuses
Société mai 27, 2013juin 9, 2013 La rédaction "

" Une organisation appelée “Khatm Ennouboua” (dernière prophétie), complètement inconnue jusque là, a publié, ces derniers jours, un communiqué dans lequel elle s’en prend à ce qui est considéré comme une secte, nommée, « Qadianiya », ou encore « Ahmadiyya ». Le communiqué est même repris par l’agence officielle APS qui a l’habitude d’être assez prudente dans la reprise de ce genre d’informations relatives aux guerres que se livres les différents courants religieux entre eux ou contre les sectes.

L’organisation qui a publié le communiqué affirme que cette secte « est l’une des “ramifications du colonialisme occidental et des services de renseignements étrangers, chargée d’espionner les pays arabo-musulmans ». « Cette secte tente de convaincre les sociétés où elle est implantée que l’Occident est une nécessité impérieuse et qu’il est dans leur intérêt de se soumettre à son hégémonie et d’exécuter ses desseins dont le plus pressant consiste à permettre à Israël de s’ériger en Etat ordinaire, partie intégrante du Proche-Orient », ajoute-t-on dans le même communiqué.

Après avoir précisé que cette secte est présente dans les pays du Maghreb, les auteurs du communiqué affirment que la « Qadianiya » est une création des colons britanniques au début du 20ème siècle et que son fondateur, Ahmed Mirza (1839-1908), estimait que le colonialisme anglais est une « fatalité ». Bien évidemment, dans le communiqué, il n’est pas fait mention des « méfaits » de cette secte ou groupe religieux si ce n’est sa volonté de faire adhérer, dans ses rangs, les jeunes musulmans. Dans un des sites Internet des adhérents de Ahmadiyya, il est fait état de leur rejet des accusations qui sont portées à leur encontre en ce qui est de leur soumission à l’empire britannique. Néanmoins, il est clair qu’il y a beaucoup de différences avec le reste des sunnites en matière de pratiques religieuses ou mêmes des principes. Ce qui est certain, c’est que si l’APS a repris ce communiqué venu d’une organisation qui n’est pas connu c’est que l’Ahmadiyya inquiète au plus haut point les autorités religieuses du pays. Affaire à suivre…

Elyas Nour

Malik :

En tant qu’athée convaincu qui a beaucoup de respect pour l’Islam de ses ancêtres, je n’ai rien à foutre des Ahmadis et autres sectes religieuses de mes deux.

bouzid :

Au Pakistan, les Ahmadi, sont toleres, ils sont considérés comme des non musulmans.
Ils n ont pas le droit de dire qu ils sont musulmans.

Aïssa :

Quand on se dit "indifférent" à certains sujets de société, on ne lit pas les articles sur ces sujets, et on ne commente pas les commentaires..... mais seulement si on est cohérent avec soi-même : ce qui n’est pas donné à tout le monde...je vous l’accorde ! Salam.

Commentaire n°269698 :

« Le commerce de la religion est le commerce le plus répandu dans les pays ignorants. » Ibn Rochd

Commentaire n°269705 :

Anti-dez-tour....Liberté du culte à la khoroto

Aïssa :

Il faut toujours lutter au présent contre tous les mouvements obscurantistes qui nuisent à l’ouverture d’esprit, qui nuisent à la Foi (et aussi à la laïcité), qui nuisent à la Démocratie, qui emprisonnent et aveuglent le peuple, et le conduisent sur les chemins de la corruption, de l’intégrisme, voire du terrorisme.....

Le passé, nous ne pouvons plus le changer, mais nous pouvons agir sur "notre" présent, quant au futur seul Allah le connaît ....................Salam.

zinou :

Il parait que son gourou Mirza mourut de cholera alors qu’il était en train de s’asseoir sur le lieu d’aisance. C’est ainsi qu Allah rabaisse les mécréants menteurs

Aïssa :

لَعْنَةَ اللَّهِ عَلَى الْكَاذِبِينَ

dd :

interdit c interdit c normal , du moment qu’on se cache c illégal c simple comme bonjour ouassalamaalikoum.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles