Accueil > Sétif profond >

L’eau de Oued Bousselem a changé de couleur

mercredi 4 janvier 2017, écrit par : Rachid Sebbah

Depuis quelques jours, comme chaque année, l’eau de oued Bousselem a changé de couleur. Elle est devenue marron du fait de la margine déversée par les huileries d’olives ; notamment à partir de la Daira de Hammam Guergour et probablement jusqu’à la mer.

Ce type de pollution est devenu un phénomène cyclique qui dure près de trois mois chaque année sans que les services concernés ne s’inquiètent. Est-ce que cette pollution n’engendre aucun effet nocif pour la faune et la flore de ce cours d’eau ? N’y a-t-il pas de procédés d’épuration à la source pour éviter cela ? Et à quoi sert
alors la taxe sur la pollution instituée et appliquée depuis quelques années ?

Auteur : Rachid Sebbah


Partager cet article :
19 commentaire(s) publié(s)
halim :
L’écologie ! C’est le dernier souci de nos responsables
Commentaire n°270404 :
Vous savez ...., Puisque Chaabet el Akhra le site de renommée mondiale est devenue décharge alors.....
Djafari :
http://www.maison-huile.com/bib/problem.pdf
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-la riviére de l’oued bousselm dans la forét et poluer par les rejets d’égouts de la ville de sétif et les vaches tombes malade et meurt et les moutons et les légumes et le fromages fabriquer a sétif et tout simplement contaminer les agriculteur sans dans la merde il ne peuve rien faire et aprés il doive importer du blé et du fromage et des l’égume et fruits depuit l’étranger .polueur criminel et ocune justice et c’est la faute a personne comme d’abitude si sa continue c’est la fin de l’agriculture de la régions de sétif et la constructions anarchique de batiments sur des terrains agricole c’est la fin.........................https://fr.wikipedia.org/wiki/Bou_Sellam et http://www.setif.info/article5299.html
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-une solution éxiste c’est Ces plantes qui se nourrissent de nos déchets http://urbanattitude.fr/ces-plantes-se-nourrissent-dechets/ et comment sa marche et le systéme qui peut étre mit en place a la riviéres de oued bousselem http://www.consoglobe.com/phytoepuration-une-solution-d’epuration-individuelle-naturelle-cg et vous pouver acheter c’est plantes a sétif chez les vendeur de plantes ou il vous les commandes
karima de bel air :
cette pollution saisonniere ce n’est rien a coté de celle qui dure toute l’annee : toute la merde qui dégringole de bougaa , du Hammam Guergour , sans oublier tous les egouts a ciel ouvert qui arrivent de Oulad Ayad et de bou-farouj - sans oublier l’usine de carrelage de bou-farouj qui empoisonne l’oued de ses rejets toxiques ... qui finissent en contre-bas dans le Bousselam - allez donc faire un tour dans l’oued en bas de Hammzet, eaux grises chargée de plastique , de corps d’animaux ..etc etc - helas pour l’ Algerie , son probleme c’est les Algeriens 40 millions de degueulasses pire que les rats !!
merouche charaf éddine :
salam oualikoum- ouari boumediéne un futuriste pour son époque les roseaux la solutions au probléme de l’oued bousselem et dans d’otre ville et village les vidéo https://www.youtube.com/watch?v=QpQEj3c9pDA et https://www.youtube.com/watch?v=Tf9X6yPc_jY et le systéme comment sa marche et l’entretien http://hmf.enseeiht.fr/travaux/CD0809/bei/beiere/groupe3/node/195
Elmawani :
Marron ce n’est pas pas mauvais comme couleur ! L’essentiel ça ne pue pas car dans cet oued elle n’a jamais été comme la nature le voulais bouselam c’est mort et enterré, trouvez lui un autre nom comme El oued Esseyeb ou oued ezzardor et.... J’ai oublié nouveau barrage d’Elmawane s’est devenu un lave-auto faite un article sur ça messieurs de setif info quant a bousselam on n’y parle plus
zine el bahi :
SVP même c’est polluée, essayez d’envoyer cette eau dans nos robinets !!!
staifi fel ghorba :
La polution de oued bousselem ne date pas d’aujourdhui moi je me souvien dans les années 70 L’eau de oued bousselam elle été tellement propre et claire qu’on pouvait voir des poissons et je me souvien aussi que on pouvait même boire cette eau La catastrophe de la polution avait commencé le jour ou on a construit le complexe de sempac a l’arrache Et puisque il ne reflissent pas ces décideurs au lieu de construire des canalisations pour leurs eaux usées ils ont trouvés plus simple de les deversés dans oued bousselam sans se soucier de la catostrophe écologique que pouvait engendrer ce genre de comportement au mépris de toute la population et je pense que c’est partout pareil sur le téritoire algerien c’est vraiment malheureux Un acte pareil dans un pays qui se resperte aurait conduit son faiseur en justice voir même en prison Pauvre algerie pauvre peuple voila ou nous en somme (...)
bougaa :
Ce cours d’eau est le reflet des algériens et algériennes qui n’ont ni dieu ni maître. Nous nous mettons une balle dans le pied, l’eau est une richesse mais nous nous efforçons de la détruire. Je suis las de me sentir obligé de commenter ce qui me semble être un crime, si seulement des têtes pouvaient tomber pour marquer le coup. Ces moulins de la discorde devraient disparaître, quel que soit le prix à payer.
raina rai :
effectivement l’eau etait lympide on voyait meme les poissons dedans ,on se baignait en été,les berges de l’oued etaient verdoyantes le paysage etait paradisiaque du cote de mezloug ou je m’y rendai en vacances chez mon grand frere alors enseignant a mezloug,tout cela se passait au debut des annees 70,jai tjrs en mémoires ces belles images de ce oued bousselam que la nature humaine est entrain de l’assassiner au non du developpement et je ne connais pas l’etat de santé des autres rivieres de notre chere algerie,c’est vrai que la population n’est plus la meme depuis ces temps mais quand on voit des poissonsdans les rivieres et fleuves en dehors de l’algerie ????????
zitoune :
Je croit pas qu il y a quelque chose de nocif dans une huilerie c est uniquement des olive et de l eau ,de la nature à la nature .
aghilas-kosseila :
azul fellawen ,@a lalla karima residente a bel-air , aujourd’hui la fable de la fontaine le loup est l’agneau est bien appliquée.....que le mal est fait par les autres ,nous ,toujours des innocents en tout...certains qui connaissent pas la geographie de leur région ,meme de leur quartier et meme de leur immeuble..peuvent vous apprendre que le monde tourne a l’envers que bougaa poullue setif et non l’inverse...quelle geographie ! Revenons a notre sujet.sans aucun doute la margine (amourage) poullue. cependant il y a des moyens a notre portée pour recycler la margine et lui donner plusieures emploi et reutilisation et la margine est saisonniere pas comme la zone industrielle de setif ou depuis des lustres diversent dans assif ou oued bousselam du plomb des batteries et meme du mercure ,arzenic ,sans oublier les intrants d’une agriculture déraisonnée (pesticides ,insecticides ,dechets...). qui descent vers bougaa ,puis ait-ourtillane ,puis akbou ,puis soummam qui se meurent aussi....et (...)
Aïssa :
La cause de tous ces maux : le manque de citoyenneté des algériens, qui ne pensent qu’à eux-mêmes:l’égoïsme ; ils se foutent des autres, se foutent de l’environnement, se font du mal à aux-mêmes, et se foutent de leurs enfants et petits- enfants à qui ils vont laisser une Algérie pourrie...malheureusement comme Sétif, qui devient une poubelle à ciel ouvert. Mais malheureusement les Autorités aussi ont leur responsabilité, car elles laissent faire, elles ne contrôlent pas, elles ne sanctionnent pas, elles ne verbalisent pas...L’Algérie va commencer à ressembler malheureusement, si ça continue comme ça, à l’Afrique Noire sub-saharienne ! ! ! Salam.
Commentaire n°270483 :
Ou sont les défenseurs écologiques (Associations et autres groupes scientifiques) qui ont empoché des sommes colossales pour soit disant protéger cet oued . Manifestez vous défendez Bousselam.
unissons nous contre la dégradation de nos écosystèmes :
Comme ça été mentionné la pollution de Oued bousselam sous ses deux versants soit vers la soummam oubien vers Ain zada est pollué Donc il faut éliminer les sources de pollution ensuite parler de bousselam de où sétif était une petite ville où il faisait bon de vivre. Alors en premierlieu , il y a une enveloppe qui a été consacrée à la réhabilitation de cet Oued qu’en est -il ???? Secondo, on peut commencer par nettoyer l’oued de ses déchets solides Tertio, supprimer toutes les sources de pollution des deux versants ( la Sempac, les eaux usées , les eaux industrielles de oued ELMalleh vers bousselam Quatro, utiliser les roseaux pour le traitement organique, l’argile, les grignons d’olives ( incinérés à °C) , les feuilles de figues de barbarie (EL HENDI) Conclusion : il existe plusieurs techniques classiques pour au moins dimunuer cette catasrrophe écologique Les élections arrivent il serait souhaitable qu’un candidat propose au moins la réhabilitation de nos rivières et la protection de tous nos (...)
HLALI&3amri :
sincerement vous poser le problème de oued boussalem a setif ,je vais vous dire une chose setif d’autrefois avait plus de cinq plus beau jardin public dans toute l’algerie et deux cités bomarché et chimino d’une flore incroyable de toute espèce végétale et de fleures alors setif avait son oued bousselem propre sain et plein de fone aquatique où en ramenait de beaux petit poisson qu’on mettait dans des bocales et des carafes où on décorait nos vieux buffet d’antant maintenant après 65 années de l’independance nous avons de vieux jardins poubelles sans arbres et flore morts depuis depuis des décenies ce n’est que de simple enclo avec des bancs sales et cassés pour des gents aliénés et des dizaines de cités dortoires bidonvilisé a l’abondon totale et pour terminer par un oeud boukabini puant de vapeur nosébande ,une chose a nos responsable hrame alikoum hadh etmasquire chaque année soit disant vous plantes des arbres dans la ville ,vous creuser des trous sur les trotoires vous y metter un bout de branches de (...)
Aïssa :
à : @HLALI&3amri : bravo pour votre analyse que je partage tout à fait . Salam.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus