Collision entre un bus et une voiture pres d'El Maouane au Nord de Sétif : 16 blessés dont deux graves
Accueil > Sétif profond >

Beni Aziz (Sétif) : Le site Ikdjane

jeudi 29 juin 2006, écrit par : Info Soir, mis en ligne par : Boutebna N.

Ikdjane est une localité médiévale, située dans la commune des Beni Aziz, dans la wilaya de Sétif, à 7 km au nord d’Arbaoun. C’est aujourd’hui une petite bourgade, mais qui a joué un grand rôle dans l’histoire de l’Algérie au Moyen Age. Au IXe siècle de l’ère chrétienne, des pèlerins de la tribu berbère des Kotama, installée dans la région, ont rencontré à La Mecque le prédicateur chiite (ou da’î) Abû Abdallah, dont la secte était persécutée en Orient, et l’ont invité à se rendre au Maghreb pour y fonder une dynastie. Les Berbères ont dû être séduits par les croyances religieuses de la secte, notamment le rôle dévolu à l’imam ou guide de la communauté, mais aussi par le fait qu’elle s’oppose au calife de Bagdad, suzerain des émirs qui commandaient au Maghreb. C’était pour eux une façon de plus d’affirmer leur volonté d’indépendance à l’égard de l’Orient.

Le da’î a accepté l’offre, signant ainsi l’acte de naissance de la dynastie fatimide qui va régner au Maghreb, puis en Egypte. Le da’î est installé à Ikdjane, forteresse inexpugnable des Kotama, où il va constituer et entraîner une armée qu’il va lancer contre les Aghlabides, les maîtres du Maghreb. Il fera venir plus tard, de Syrie, le maître de la secte, ‘Ubayd Allah, qu’il installera à Raqqada, la capitale aghlabide.

Les chefs fatimides quitteront Ikdjane pour rejoindre Reqqada, mais la forteresse kabyle gardera une importance symbolique pour la dynastie. Elle restera aussi un centre de propagande religieuse actif, ainsi qu’en témoignent les nombreuses mosquées et zaouias qui l’entourent et qui vont, tout au long du Moyen Age, rayonner sur la région. A la fin du Xe siècle, le géographe arabe al-Muqqadasi cite Ikdjane comme une grande ville de l’Ifriqya, terme qui désignait la Tunisie actuelle et l’Est algérien. Signalons qu’Ikdjane était également appelée au Moyen Age Dar al-Hidjra (la demeure de l’exil) par référence aux chiites qui y avaient trouvé refuge.

Signalons que le site d’Ikdjane, où subsistent des ruines de la cité médiévale, a été classé patrimoine national en 1978.
Le nom Ikdjane, qui a la forme d’un pluriel (terminaison en -an) est peut-être le nom d’une fraction des Kotama ; on l’a aussi raproché du mot kabyle aqjun (chien) : il pourrait s’agir dans ce cas, d’un ancien nom totémique conservé après l’islamisation de la tribu.
Signalons qu’un village de la vallée de la Soummam (commune d’Akfadou), porte aussi ce nom, Ikjan, mais on ignore s’il a un rapport avec l’Ikdjane du Moyen Age.

Par M. A. Haddadou InfoSoir


Partager cet article :
3 commentaire(s) publié(s)
Rachid BELAHNECHE :
Bonjour, Je voudrai attirer votre attention sur le fait que Beni-Aziz, jadis Chevreul, est le chef lieu de la commune de Beni-Aziz et de la Daira du même nom. Quant à Arbaoun,il s’agit du douar de Arbaoun qui compte des mechtas éparces et qui lui même relève de Beni-Aziz. Le site historique est à quelques enjambées du chef lieu et le repère doit être fait par rapport à cette donne. Merci et à très bientôt.
arezki toufouti :
bonjour de ma part je voudrais juste apporter une petite correction a un terme (nom)de votre dernier paragraphe qui parle de la region d’ikedjane qui ce trouve dans l’akfadou alors comme je les ecrie precedement cette region qui compte quatre (04) villages a savoir tasga, taourirt ath aissa, ait mahiou et ait achour s’appelle : ikedjane non pas ikjane.......et merci
MME BENRAIS :
peut on avoir plus de détail sur la situation géographique exacte d’Ikjan par rapport au chef lieu de beni aziz actuellement et combien de temp a duré cette dynastie dans cette région . ou sont les vestiges ? peut on les retrouver ? et O%

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus