Accueil > Sétif profond >

Des habitations et des hectares de terre endommagés

lundi 18 septembre 2006, écrit par : Boutebna N.

Les pluies diluviennes qui se sont abattues durant le week-end, sur la ville d’El Eulma (Sétif) et des contrées limitrophes, ont occasionné d’importants dégâts.

Ainsi, ces averses ont inondé de nombreuses habitations et des infrastructures socio-éducatives tels les lycées Tarek Ibn Ziad et Malek Ibn Anes ainsi que l’hôpital de la ville. Pour éviter le pire à leur établissement et aux demeures du voisinage, les travailleurs du centre de formation professionnelle de la cité Houari Boumediène n’ont rien trouvé de mieux que d’ouvrir une brèche dans un mur permettant par là une meilleure fluidité des eaux déchaînées. Plus de 20 familles résidant au quartier El Battoir ont passé la nuit à l’intérieur de l’école primaire de la cité, par crainte d’être emportées par les eaux de l’oued Djehidi en crue. D’autant que les débordements de cet oued, ayant fait dans les années 1980 plus de 40 victimes, demeurent vivaces dans les esprits. Faute d’entretien des avaloirs et égouts, de nombreux quartiers - des habitations des cités Houari Boumediène, Douar Essouk, des 48 Logements et bien d’autres - ont été, nous dit-on, submergés par les eaux et la boue. Les habitants de Smara, un village situé à la sortie ouest de l’ex-Saint Arnaud, ont quant à eux, passé leur nuit sur les toits de leurs habitations, et ce, par peur d’être engloutis par les eaux du oued Essarek qui s’est, lui aussi, déchaîné. Ces précipitations ont endommagé des centaines d’hectares de terres agricoles de Smara et de Bazer Sahra qui enregistrent d’énormes pertes. Les pouvoirs publics vont-ils déclarer ces zones comme des contrées sinistrées devant être indemnisées, comme il est d’usage sous d’autres cieux ?

Kamel Beniaiche, El Watan


Pluies diluviennes à Sétif : Des maisons endommagées

Publié le : samedi 16 septembre 2006.

Les pluies torrentielles, qui se sont abattues sur plusieurs régions du pays, ont provoqué des pertes humaines et d’importants dégâts matériels. A Sétif, plus de 11 blessés ont été secourus dont un dans un état grave, évacué d’urgence au CHU de Sétif. La situation est, pour le moins qu’on puisse dire... explosive. Dans la daïra de Hammam Sokhna, près de 84 habitations ont été sérieusement endommagées par les eaux, dont le niveau a atteint un mètre, selon les responsables de la Protection civile de la wilaya de Sétif, notamment dans la commune de Tella, sans pour autant causer de morts, ni de blessés. Par ailleurs, une dizaine de maraîchages ont, également, été endommagés. Une commission de wilaya a été installée.

Par ailleurs, trois habitations du même douar se sont effondrées et les murs de cinq autres ont été lézardés. Dans la nuit de mercredi à jeudi et suite aux mauvaises conditions climatiques, un domicile s’est partiellement effondré, sans faire de victimes, dans la commune d’Aïn Lahdjar, dans la wilaya de Sétif.

11 habitations ont été inondées au douar El-Kherba, dans la commune de Ksar El-Abtal. Dans la commune d’Aïn Oulmene et suite à de violentes chutes de pluie, 28 habitations du douar El-Gharnouga ont été inondées. Concernant la situation routière dans la journée de jeudi, le commandement de la Gendarmerie nationale a signalé que plusieurs routes ont été coupées à la circulation routière.

D’après Liberté et Jeune indépendant


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus