Accueil > Sétif profond >

Le réseau routier à Sétif

mardi 7 novembre 2006, écrit par : Info Soir, mis en ligne par : Nabil Foudi

La zone nord de la wilaya fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics en matière de désenclavement et de modernisation du réseau routier.

Cela entre dans la perspective de l’inscription du projet de la double voie express entre Sétif et Jijel, sur la RN77. Celle-ci, une pénétrante nord-sud, sera d’un apport très bénéfique en permettant à la région des Hauts-Plateaux de s’ouvrir sur le port de Djendjen. Le doublement de la RN9 entre la ville de Sétif et la limite administrative de la wilaya de Béjaïa sur 40 km, constitue l’un des projets les plus importants en phase de réalisation dans la région nord de la wilaya.
Une première tranche de 15 km, dont les travaux ont été lancés en avril 2006 dans le cadre du Programme sectoriel décentralisé (PSD), connaît un taux d’avancement appréciable de 77%. Doté de deux ouvrages d’art ayant nécessité la mise en place d’une enveloppe de 60 millions de dinars, le projet de doublement de la RN 9 permettra d’augmenter la capacité d’absorption du trafic, de faciliter la fluidité de la circulation entre les villes de Sétif et de Béjaïa et d’assurer le confort et la sécurité des usagers.
La réalisation de l’évitement nord-est de la ville de Sétif, sur 12 km, procède de la même vision prospective prévalant au niveau local en ce qui concerne la prise en compte du désengorgement, devenu vital, des grandes agglomérations, de la modernisation du réseau routier et de son adaptation à l’accroissement du trafic.
Lancés au second trimestre de cette année, les travaux de réalisation de cet évitement, qui prend naissance au lieu dit El-Hassi, sur la RN5, pour aboutir à la localité d’El-Ouricia, sur la RN9, ont nécessité une enveloppe de 350 millions de dinars et devraient être achevés dans le courant de l’année 2007.
Outre ces projets structurants, d’autres travaux de mise à niveau des réseaux routiers secondaires sont menés à une cadence appréciable, à l’exemple des opérations de réhabilitation de la chaussée entre Hammam Guergour et Guenzet ; El-Eulma et Beni Aziz ; Bouandas et Aïn Roua, ou encore entre Bougâa et Maoklane.
« La région sud de la wilaya n’est pas en reste de l’effort de l’Etat en matière de désenclavement », a affirmé la direction des travaux publics, précisant que la topographie plane des zones limitrophes des wilayas de Batna et de M’sila, qui bénéficient par ailleurs d’autres financements conséquents dans le cadre du programme de développement des Hauts-Plateaux, offre moins de contraintes pour la conduite des travaux routiers.

R. L. / APS
Info Soir


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
MASMOUDI :
QUE DIEU PROTEGE NOTRE PRESIDENT ABDELAZIZ BOUTEFLIKHA . C’EST GRACE A LUI QUE SETIF SE VOIT EN MUTATION TRES OPTIMISTE ;

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus