Accueil > Sétif profond >

L’amélioration du cadre de vie des APC de Sétif

La wilaya met le holà au bricolage
dimanche 4 mars 2007, écrit par : Fawzi Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

L’enveloppe dégagée par la wilaya pour cette année 2007, placée sous le signe de-Année de l’amélioration urbaine", sera consacrée au revêtement des ruelles et artères à l’intérieur des cités, à l’amélioration de l’éclairage public, à régler les problèmes d’assainissement...
Les autorités de la wilaya de Sétif viennent de consacrer 35 milliards de centimes pour l’amélioration urbaine de 19 cités au niveau du chef-lieu de wilaya.

En effet, après un constat amer fait par les inspections de la wilaya, un rapport a été présenté au chef de l’exécutif, qui a décidé de rompre avec les interventions quotidiennes des services de l’APC, de l’Office nationale d’assainissement et d’autres directions chargées d’améliorer le cadre de vie des habitants, ces opérations relevaient beaucoup plus du bricolage.
Elles n’ont jamais abouti aux résultats escomptés par les citoyens, surtout devant le déficit enregistré en matière de personnel chargé du nettoiement et de l’assainissement.
Les services de l’APC travaillaient avec les moyens de bord qui ont toujours été mobilisés, lors des campagnes visant à prendre en charge les doléances des habitants des cités les plus touchées par les dégradations. “La plupart des cités de la ville datent des années 1970 et 1980. L’APC n’a jamais pu les prendre en charge réellement, nous ne procédions qu’à des opérations de bricolage qui n’ont engendré que gaspillage d’argent”, nous a affirmé un travailleur de l’APC.

Cette fois-ci, l’opération aura plus d’impact, l’enveloppe débloquée par la wilaya reflète, sans nul doute, l’intention des autorités de régler les problèmes dans les cités définitivement.
Cependant, les responsables lancent un appel aux habitants pour s’organiser en associations et comités de quartier, de présenter leurs doléances et suggestions quant aux priorités. “Chaque quartier doit avoir ses représentants. Nous n’acceptons pas plusieurs interlocuteurs”, n’a cessé de marteler le wali lors de ses sorties à travers la wilaya.

Dernièrement, le chef de l’exécutif a piqué une colère noire à la cité Sonatrach, pour laquelle l’État a consacré près de 2 milliards de centimes, car il n’y avait personne pour parler au nom des habitants afin de présenter leurs priorités.

“Nous aurions aimé trouver des représentants des habitants de cette cité qui compte 284 logements. Leur avis nous intéresse et nous facilitera le travail”, a déclaré le wali, devant les membres de la délégation qui l’accompagnait.

Selon des sources bien informées, l’enveloppe dégagée par la wilaya pour cette année 2007, placée sous le signe de “Année de l’amélioration urbaine” sera consacrée au revêtement des ruelles et artères à l’intérieur des cités, à l’amélioration de l’éclairage public, à régler les problèmes d’assainissement et à la création d’aires de jeux et d’espaces verts. Une opération de reboisement est prévue dans les 19 cités de la ville sans parler de la réfection de l’étanchéité, du ravalement des murs et de la peinture qui ont été entamées dans une dizaine de cités.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
Ahmédée :
Ou sont passés les 35 milliards ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus