Accueil > Sétif profond >

Le FFS crie déjà à la fraude à Sétif

lundi 15 octobre 2007, écrit par : K. Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Le traitement réservé aux listes des candidats aux prochaines élections locales au niveau de l’administration – qui a validé 323 listes de 14 partis engagés dans les élections communales et 7 listes en course pour une représentation au niveau de l’APW – de la deuxième wilaya du pays en nombre d’habitants et d’électeurs n’a pas été du goût du Front des forces socialistes (FFS) qui ne s’est pas gêné pour crier déjà à la fraude.

La formation de Hocine Aït Ahmed, qui tablait sur un quota de 30 listes, n’a été autorisée, selon ses représentants, à postuler qu’avec 20 listes. « Avant d’apposer une fin de non-recevoir à nos listes, l’administration nous a, dans la nuit de mardi à mercredi, ballottés d’un bureau à un autre. Alors qu’un parti de l’Alliance présidentielle a bénéficié de tous les égards. Avec cette façon de faire, voilà une autre manière de frauder. Celle-ci consiste maintenant à nous éliminer de la compétition avant même le début du scrutin », dira Zoubir Boufedji, tête de liste à Sétif. M. Boufedji n’a pas manqué de souligner que toutes les instances ont été saisies et qu’une plainte à l’encontre de l’administration a été déposée le 10 octobre courant au motif d’obstruction et d’abus de pouvoir. « N’ayant vraisemblablement pas accepté que le FFS se redéploie hors de la Kabylie, des vigiles ont empêché nos militants de déposer la liste de Aïn Oulmène, une des plus importantes cités du sud de la wilaya », a souligné un militant du FFS qui se lance avec un mot d’ordre : « Halte au gaspillage ». Pour le moment, les autorités locales n’ont pas encore réagi aux accusations du FFS. La formation de Aït Ahmed, (député de Sétif au début des années1960) donnera, selon certaines indiscrétions, le coup d’envoi de la campagne à partir des Hauts-Plateaux, où elle compte un important contingent d’électeurs.

Allégeance et archaïsme

La carte politique d’une aussi importante région qui s’est morfondue des décennies durant dans la politique de « l’allégeance » sera certainement remodelée, estiment certains observateurs. D’autant que le RCD sera de la partie avec 22 listes communales et une autre de l’APW. La formation de Saïd Sadi, n’ayant pas un ancrage du côté de Aïn El Fouara, s’active de manière à bousculer l’Alliance présidentielle qui a le monopole des hautes plaines sétifiennes qui vont sans nul doute vivre une campagne électorale des plus mouvementées. Avec 45 listes, en plus de celle de l’APW, le FNA de Touati met lui aussi son grain de sel, tout comme le Parti des travailleurs qui brigue des sièges dans 38 circonscriptions sur les 60 que compte la wilaya. Pour faire le plein, l’ex-parti unique est présent dans les quatre coins de la région. Le RND qui essaye quant à lui de reconquérir du terrain entre avec 59 listes. La formation d’Ouyahia qui détenait 5 municipalités de moindre importance tente de se replacer dans les plus importants centres urbains, tel le chef-lieu où elle a placé comme chef de file Faïçal Ouaret, un architecte écrivain, connu et apprécié par la population. Payant sans nul doute les pots cassés de la guerre des chefs, El Islah qui était co-majoritaire à Sétif et contrôlait la richissime et importante municipalité d’El Eulma est le plus grand perdant dans l’affaire. La fuite des militants s’est négativement répercutée sur la représentation du parti n’ayant pu concocter que 7 listes. Forte d’un contingent de 47 groupes, l’organisation de Soltani, ne détenant actuellement que la commune de Amoucha, veut améliorer ses résultats.

En se rendant compte qu’il n’a pas bien géré les 29 communes qui étaient sous sa coupe, le FLN a congédié la majorité des P/APC sortants au motif qu’ils ont « échoué » dans leur mission alors que les caisses sont pleines. Pour reprendre le contrôle de la municipalité du chef-lieu, le vieux parti a désigné Hamdi Belbacha, un militant très introduit dans le milieu des jeunes. La démarche de la formation de Belkhadem ayant inscrit dans la liste de l’APW des ex-députés, dont un ex-vice président de l’APN, fait quand même grincer des dents.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°6233 :
ou sont les journalistes lorseque le censeur du technicum des 500 a ete agresse par x la veille de laid el fitr.
ifahas :
si le journaliste assite a toutes les agressions qui se passent dans la journée à sétif, il doit se partager lui même par centaines, voire par milliers pour reussir sa présence dans de tels évenements. alors....!
Commentaire n°6236 :
Puisque le forum de Setifinfo est devenu le barometre de l’opinion locale , je me permets d’apporter mon grain là dessus : Etant convaincu que ce n’est pas le scrutin en lui même qui désigne nos élus mais ce sont d’autres critères que tout le monde connait et étant convaincu du non changement dans ce pays que nous adorons tellement ,il est claire qu’après le fiasco du FLN c’est le retour du RND ( son fils ) . Par conséquent , je félicite d’avance notre future maire en l’occurence Mr Ouaret pour sa future victoire quelle que soit les conditions et n’en déplaise à ceux qui crient à la fraude comme lE FFS par le biais de leur dauphin Mr Boufedji que Mr Benaiche , auteur de l’article , devait ouvrir à lui aussi une petite parenthèse comme il l’a fait pour Mr Ouaret car , il ne faut pas nier que ce dernier a aussi donné pour la ville dans son domaine ( la presse doit , à mon avis , savoir gérer sa neutralité car il y a beaucoup de gens qui savent lire entre les lignes ). Cependant ,nous les forumistes , (...)
Commentaire n°6237 :
LE FFS CRIT DEPUIS 1962 .
tafet19 :
Silence…... on vote ! Si vous en quête de notoriété, allez acquérir votre titre de tête de liste auprès de la bourse des horreurs, ho ! pardons, je voulais dire la bourse des valeurs,qui est régit par les saltimbanques et les marionnettistes d’en haut,au niveau des états majors des partis. Vous connaitrez les honneurs, les gloires et surtout les déboires pour ce « pauvre » pays. la nouvelle cuvée des maires est là et la douleur s’en va. Nous ne sommes plus du temps de la pilule mère souche, l’originale quoi. Les vrais patriotes ont trépassés. Places aux copies, aux génériques. Mais pour le peuple la pilule est trop grosse, il ne peut pas l’avaler, elle ne passera pas encore une fois
Azzedine :
Bonjour, Puisque vous connaissez le maire avant les élections, donc à quoi sert toute cette compagne, toutes les dépenses pour organiser ce scrutin.....Placez votre Ouaret comme Maire et les autres comme menbres de l’APC et de l’APW, comme ça on sera tranquille chez soi le jour du 29/11/2007 et pour faire des economies au pays. C’est ce qu’on appelle une democratie à l’algerienne !!!!!....je prefere prendre ma dose de chihcar je sais que le cauchemar continue.
DON KHOULFANCIO :
JE NE VOTE PAS ! ET BASTA !!!!
L’amoureux de la patrie. :
Bonjour frères et soeurs de Sétif, Tout d’abord permettez moi d’avoir une meilleure pensée pour les génies ( promoteurs de l’internet et de ses technologies ) qui nous rapprochent quand on est si loin. Quant à notre pays, je le pleure. Je le pleure pour différentes raisons. La providence a pourvu notre pays de grandes richesses, d’un relief extraordinaire et d’un climat que beaucoup nous envie mais force est de constater avec regret que nous ne sommes pas à la hauteur de ce cadeau divin. La rectitude et l’esprit chevaleresque de nos valeureux ancêtres ont cédé le pas à la fourberie de nos dirigeants et de nos politicards. C’est un marché de dupe sur le dos du peuple. Il y a complicité du politique avec le pouvoir sur le dos du peuple ( c’est le politique qui alimente le pouvoir avec ses contigents de faux élus ). Qu’on ne vienne pas me raconter des salades. Je suis moi-même militant de parti politique et de mouvements associatifs. S’il est vrai que l’administration est aux ordres ( j’ai, moi-même, (...)
Commentaire n°6292 :
MOI JE VOTERAI ET BASTA .. VIVE L’ALGERIE . ABAT LES BREBIES GALEUSES ..
Commentaire n°6409 :
Bonjour à tous, Comme d’hab, Sétif déchaine les médias ??? Et comme d’hab, les partis traditionnels sont à la une. (Un peu de pub ne leur fait pas mal). Les élections locales doivent etre si je ne m’abuse, un souci local, or aujourd’hui ces manoeuvres sont quasi nationales, mais qu’en est t il des vrais fils de SETIF qui veulent donner à leur ville l’amour qu’ils ont pour elle ? combien de prétendant à ce siège est Sétifien pure souche ? Ce poste requiert de la sagesse, un brin de chauvinisme et beaucoup d’amour pour cette contré. A bon entendeur...

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus