Accueil > Sétif profond >

Incursion terroriste à Sétif : Plusieurs villageois délestés

La wilaya de Sétif renoue avec le terrorisme
mardi 26 février 2008, écrit par : I. Ghioua, L’Expression, mis en ligne par : Boutebna N.

Epargnée depuis 2004, la wilaya de Sétif renoue avec le terrorisme. Un groupe armé, composé d’au moins dix éléments, a, au courant de la soirée de samedi, opéré une incursion au village Djahra, relevant de la commune d’Aïn Sebt, située au sud de la wilaya de Sétif. Les terroristes, selon des sources bien informées, ont réussi à délester les villageois de leurs biens.

Durant cette opération de racket, les terroristes ne manqueront pas d’emporter des denrées alimentaires, non sans avoir menacé la population. En cette soirée, les terroristes activant au profit d’Al Qaîda au Maghreb islamique n’étaient pas à leur premier forfait, puisqu’à 20h, un autre groupe, également armé de AK47, a procédé à une seconde opération au lieudit Oued El Bared, relevant de la commune d’Amoucha, toujours dans la même wilaya. Même tactique, même rituel, mêmes résultat et recommandations.

Les terroristes ont délesté les villageois d’une importante somme d’argent tout en mettant en garde la population de ne pas s’approcher des monts des Babors faisant jonction avec la wilaya de Jijel. Les individus signalés aux forces de sécurité portaient des tenues civiles et certains ne portaient pas de barbe.
Epargnée depuis 2004, la wilaya de Sétif renoue avec le terrorisme. C’est surtout après la neutralisation de pratiquement toutes les katibas qui y activent, que Sétif est restée loin des incursions et attentats. La joie n’a duré que le temps de l’émotion.
Les forces de sécurité avaient, en 2003 et 2004, réussi à nettoyer les monts des Babors à la suite d’une vaste offensive.
Une cinquantaine de terroristes avaient été abattus, alors que 28 autres ont été arrêtés et jugés et condamnés, au niveau du tribunal criminel de Constantine, à de lourdes peines de prison et des peines capitales. Selon nos sources, et d’après une lecture d’appréciation, beaucoup semblent étrangers à la région. Ils auraient pris la fuite via Bouira à partir de Boumerdès et Tizi Ouzou pour se terrer dans les monts des Babors.

Il va sans dire qu’une grande opération militaire a été déclenchée et que, selon nos sources, les terroristes n’ont pas manqué de s’informer auprès de la population des mouvements sécuritaires opérés par les forces de sécurité.
L’on croit savoir également que les groupes terroristes, ayant rejoint les maquis des Babors, travaillent de concert avec ceux terrés au niveau des maquis de Jijel.

D’ailleurs, c’est au niveau de cette wilaya que les services de sécurité ont enregistré une recrudescence terroriste.
Le chef de l’état-major général, le général Gaïd Salah, avait, lors de sa visite à l’Est, effectué une inspection au niveau de cette wilaya, laissant des consignes au commandement de la 5e Région militaire.
Les régions du Centre et de l’Est ne sont pas les seules à avoir connu des activités terroristes. En effet, les régions d’Adrar, Oued Souf, Ouargla et Ghardaïa vivent au rythme de grandes offensives militaires avec l’intervention des forces héliportées et le maintien d’un important dispositif sécuritaire.
Le bilan effectué par les services de sécurité depuis décembre 2007 jusqu’à ce jour fait état de la neutralisation définitive de 20 terroristes. 12 ont été abattus à Oued Souf, un dans la wilaya d’Illizi, 4 à Ouargla et deux à Adrar, alors que la wilaya de Ghardaïa connaît une grande offensive militaire sur la trace d’une sériat activant sous la coupe de katiba el moulathamoun.

Les terroristes avaient été signalés aux services de sécurité au courant de la semaine dernière. Les mêmes sources n’écartent pas la présence de plusieurs étrangers parmi katiba el moulathamoun, dirigée, avant, par Mokhtar Benmokhtar, lequel a pris sa retraite pour se terrer au nord du Mali. Les groupes terroristes d’Al Qaîda au Maghreb islamique, activant au Sud, sont de mèche avec les contrebandiers qui s’adonnent à tous genres de trafics : véhicules, cigarettes, armes et drogue.
Prenant avec sérieux et considération les nouvelles donnes du contexte sécuritaire, les services de sécurité agissent en conséquence.
La lutte antiterroriste, ne pouvant plus se limiter aux barrages au niveau des agglomérations et aux contrôles dans les grandes villes, les services de sécurité ont actualisé leurs interventions en fonction de la nouvelle menace, en mobilisant des agents mobiles pour une lutte antiguérilla urbaine, comme cela est appliqué dans la capitale, les wilayas limitrophes, mais aussi dans toutes les grandes villes du pays.
Les opérations « coup de poing » effectuées de nuit sont devenues régulières, alors qu’au niveau des maquis, l’on assiste à Jijel, Sétif, Boumerdès, Tizi Ouzou, Bouira, Médéa, Batna, Khenchela et Tébessa, en plus du Grand Sud, à de vastes offensives aéroterrestres, tout en multipliant les opérations de ratissage.

L’heure est conséquente pour les maquisards qui tentent, tant bien que mal, de fuir l’action militaire des forces de sécurité. Mais comme le risque zéro n’existe pas, selon les propres termes du ministre de l’Intérieur, les services de sécurité opèrent dans le but d’éviter à l’Algérie de retomber dans la spirale infernale.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
belle place :
j espere que rabi yahmi et yahfadles habitant de ce merveilleux paradis sur terre jai trouve que cette place est tres belle je veiux dire de la foto des montagnes elle est tres bele cette place a setif allah yebarak enfin je leur souhaite de vivre en paix
Commentaire n°10194 :
c’est le cri du coeur a vous les algeriens de pur sang ne laisser personne mettre votre pays a terre soyez solidaire et courageux, il faut combattre l’ennemi l’aneantir a jamais wa allah ikoun maakoum mes chers freres.

Réponse de iscsetifsaid@yahoo.fr :

j’espère que les grands hommes existent toujours dans ce pays, que dieu nous épargne le malheur, bien dit, que personne ne ménage son efforts pour défendre sa patrie !
Commentaire n°10221 :
bonjour ! je joind mes prieres aux votre afin que la paix reviennne et dure en algerie..Que les dernieres vermines soit eliminees .la ou elles sont...je salue le courage des habitants pour avoir denonce.il faut aider les forces de l ordre a debarasser le pays de cette salete..tehya DJEZEIYER ou rgelha....
un Algerien tout simplement :
bonjour ce que je demande à Mr la ministre des affaires religieuse c’est de demander à nos immams de condamner les actions terroristes.dans les prèches du vendredi aulieu de cela ils demande toujours que dieu sauve la Palestine, ils oublient que ses terroristes sont plus dangereux que les juives,alors cesser de parler de la palestine et precher pour notre malheureux pays AMEN

Réponse :

En effet il ya de faire appel à tous les citoyens dignes et de les sensibiliser pour etre vigilant et combatre ce fléau pour ne pas dire virus - Il faut que toute la population s’exprime et se mobilise en un seul homme derriere l’armée ( A.NP.) la sécurité en générale - En condamnant tout acte mal-saint risquant de porter préjudice à notre pays chèrement libéré du joug du colonialisme et de l’oppresseur francais - Il va sans dire que cette indépendance ne nous nous a pas été offerte gratuitement ou offerte comme cadeau par l’usurpateur francais - C’est grace au sacrifice d’un lourd tribut de millions de chouhadas que Dieu les bénissent au PARADIS EL-FERDAWS - AMEN - Comme je m’aligne avec mon concitoyen en demandant aussi à toutes les institutions de se mobiliser et de jouer le role qu’ils leurs est dévoluent et particulièrement le secteur des affaires religieuse et par le biai des mosquée en vue de mener des campagnes de sensibilisations et de prèche permanente et d’expliquer aux (...)

Réponse :

BRAVO !!!!Et qu’aujourd’hui soit meilleur qu’hier et moins bien que demain a tout les Algeriens..Par contre moi je demande a mr le ministre des affaires religieuses de demander aux imams de se taire ils n’ont rien a dire.Un imam est un guide spirituel et non religieux.Il doit juste guidé les croyants a la priere..pour le reste les ckeikhs sont là avec des annèes d’etudes en theologie,pour nous eclairer en islam (et encore).et si ils doivent precher qu’ils prechent l’islam tout court.C’est a dire la paix ,l’amour, la tolerance ;tout en sachant qu’il y a une tolerance a la tolerance.exemple:l’evangelisation.Et soyons honnetes,appellons un chat ,un chat !ce n’est pas -evangelisation- mais,apostasie.Et qe dit le coran sur l’apostasie ?(voir sourate IV:verset 89 mais je laisse le soin aux savants d’en parler) cela par contre c’est inacceptabe.En Algerie ??!OU comme tu le dit plus haut le peuple a payer si chere sa liberte de culte et cela depuis des siecles.Nous sommes musulmans nes musulmans nos (...)
Commentaire n°10280 :
et bien moi je demande aux meres aux peres d etre vigilent sur l education que l on donne aux enfants de preché la tolerence le respect l amour l education. les premier responsable se sont nous je demande au politique que le code de la famille soit en adequation avec notre temps
Amirouche :
L’Islam, c’est la paix. Le devoir pour l’être humain est d’adorer Dieu, dans tous ses actes, et finalement, vivre comme si Dieu ètait présent à chaque instant pour guider les actes et pensées du Croyant. L’Islam est aussi la tolérance et l’abnégation, c’est à dire le refus de l’orgueil. En Algérie,dire que le problème est seulement religieux est un raccourci dangeureux et malsain. Je m’explique : la population est réprimée, désorientée, non respectée. Il n’y a qu’à voir avec quel revers de main, la classe dirigeante a balayé la constitution. La constitution, c’est le ciment du pays, elle est la voix du peuple et le peuple a dit deux mandats pour le président et pas un de plus. La ruse de nos dirigeants est de faire oublier ce scandale, soit par le prétexte de la particularité de nos frères Kabyles, soit par la religion déviée des évengélistes. La vérité est que l’Algérie a un peuple souverain, et que les orientations d’avenir doivent se prendre avec le respect de la volonté du peuple.Donc pas de troisième (...)

Réponse de fadi :

ces gens qui tuent se disent islamistes mais l’amour de dieu vient du coeur et non par la force , içi on parle du retour de tueries et les algeriens n’ont pas besoin de ce genre d’individus qui eux agissent sous l’impulsion de drogue et qui passe leur temps a tuer et depoullier des gens qui peuvent etres leur pere ou mere ect....qu’ils aillent travailler honnetement , ils vivent comme des sauvages semant la terreur , qu’il montre leur vrais visage s’ils n’ont pas peur et sans armes et en plein jour et sans drogue et on verras leur force...ils n’ont pas connes les guerres ça se voit. devant dieu s’ils se disent croyant et qu’ils tuent leur foie est nul et non avenue devant le tout puissant car un proverbe dit...tout est nu et decouvert devant celui a qui nous devons rendre des comptes ...ne sortons pas du contexte du titre (...)
El ghaiar :
le redacteur de cet article devrait se munir d’une boussole ;incursion au village Djahra, relevant de la commune d’Aïn Sebt, située au sud de la wilaya de Sétif.Avant de rédiger qu’il s’assure de la localisation. SETIF INFO doit veiller à la qualité des articles reproduits.
sabri :
je tiens a dire que la debilité existe encore ces barbares venues d’une autre epoque se croient encore indispensable dans le concert des hommes c plutot l’hopital psychiatriques qui les attends j’en veus au petit peuple toujours effacé et reveur commentant l’autre et ne se souciant pas de la réalité et voilà le resultat petit peuple collabo .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus