Accueil > Sétif profond >

Mawlid Ennabaoui Echarif : Ambiance festive à Sétif

mercredi 19 mars 2008, écrit par : Sétif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Sétif, comme tout le monde musulman, célèbre depuis ce soir la fête du Mawlid Ennabawi Echarif qui commémore la naissance du Prophète Mohamed (SAWS). Elle se célèbre le 12 de Rabia al Awal, troisième mois de l’année hégire.

Les mosquées à travers toute la wilaya organisent depuis l’après midi des récits coraniques. La veille, les Sétifiens partagent en famille un repas spécial autour d’un menu appelé « Fermessa ». Quant aux enfants, cette fête est un moment de joie (allumer les bougies, pétards, ... ).

La journée du jeudi 20 mars 2008 qui correspond au Mawlid Ennabaoui El Charif, sera chômée et payée pour l’ensemble des personnels des institutions administratives publiques, y compris les personnels payés à l’heure ou à la journée, a indiqué un communiqué de la direction générale de la Fonction publique.

Vidéo prise à la mosquée Abou Bakr de Bougaa :


Partager cet article :
3 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°11017 :
Bonne fête de Mouloud.
Commentaire n°11021 :
wallah jorrai aime fété la fete avec vou mai bon je sui en france et la ba c pa paraile ke on bled vive le bled vive setif bonne fete a tt lalgerie
Chercheur :
Chaque fois qu’on lui demandait un miracle, prouvant l’authenticité de sa mission, le Prophète Mohammad (pbsl) leur mentionnait la composition du Coran et son excellence comme preuve de son origine divine. Et en réalité, même pour les non-musulmans, il n’y a rien de plus merveilleux que son langage à la plénitude et au rythme saisissants… L’amplitude de ses syllabes à la cadence grandiose et au rythme remarquable a joué un grand rôle dans la conversion des plus hostiles et des plus sceptiques. Prof. Palmar, l’un des plus grands géologues américains) écrivait : Le Coran parle du passé, du présent et du futur. J’ignore quel était le niveau culturel qui prévalait au temps de [Prophète] Mohammad [pbsl], j’ignore également à quel niveau scientifique ils étaient parvenus. Si la connaissance scientifique était effectivement faible, c’est-à-dire telle que nous la connaissons, à cette époque ancienne, et que la technologie était absente, alors nul doute que la science que nous lisons aujourd’hui dans le Coran est (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus