Accueil > Sétif profond >

Le gaz de ville pour Béni-Fouda et Djamila

samedi 7 juin 2008, écrit par : Z. S. Loutari, Le Quotidien d’Oran, mis en ligne par : Boutebna N.

’Algérie est un grand producteur d’hélium à l’échelle mondiale. C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’Energie M. Khelil Chakib, s’exprimant sur la politique de diversification du portefeuille d’activité aval du groupe Sonatrach, mise en branle.

Lors d’un point de presse tenu en marge de sa visite dans la wilaya de Sétif, le ministre de l’Energie a précisé que l’augmentation des capacités de production de ce gaz rare utilisé dans les domaines de la haute technologie, permettra à notre pays d’occuper un pôle de choix en terme d’exportations hors hydrocarbures et conquérir le monopole du marché mondial. Pratiquement l’Algérie approvisionne en hélium 70% du marché européen et a réussi à pénétrer le marché asiatique d’Inde et de Chine réalisant des recettes annuelles de l’ordre de 35 millions de dollars.

Signalant que le plus grand challenge de Sonatrach est la valorisation des richesses de l’hydrocarbure à travers un programme ambitieux de développement de la pétrochimie nationale, le ministre soulignera la bagatelle de 28 milliards de dollars d’investissement, au cours des 5 prochaines années.

Evoquant les nouveaux atouts acquis à la faveur du développement et d’extension énergétique et de l’existence sur le sol de notre pays d’immenses réserves d’eau, le ministre de l’Energie soutiendra que l’Algérie possède tous les ingrédients favorables pour rendre le pays, un grand producteur agricole « l’Algérie a suffisamment de ressources en eau, au nord via les usines de dessalement, dans les Hauts Plateaux et dans le sud (nappes). Elle a de l’énergie disponible à travers tout le territoire national et avec ses trois usines de production d’engrais, à même de couvrir les besoins de l’agriculture et suffire à l’exportation et aux terres fertiles. Il s’agit, seulement, de combiner ces facteurs favorables. La difficulté est, me semble-t-il, de manager une politique cohérente de développement de l’agriculture en Algérie », conclura le ministre.

A signaler qu’au cours de cette visite le ministre de l’Energie et après avoir procéder à la signature d’une convention portant alimentation en gaz naturel des communes de Béni-Fouda et Djamila, a chapeauté personnellement la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours africain des étudiants en médecine et de jeunes médecins au pôle universitaire d’El-Bez.


Partager cet article :
2 commentaire(s) publié(s)
dol de france :
selem aleikoum, permettez moi de reeterz ma demande aupres du ministre de l energie monsieur chekib khalil pour la baisse des prix du fioul domestique , pourquoi l etat ne subvantionne plus le fioul pour les habitants non raccordes au gaz de ville , puisque notre chere pays est un grand producteur en la matire, de grace monsieur le ministre penchez vous sur ce grave probleme qui fait subir de graves problemes aux portefeuille des pauvres ruraux l hiver pour se chauffer l hiver, encor une deuxiemes fois et de grace subventionner le fioul a caractere de fioul domestique , et laisser les ruraux se chauffer a leurs aises , pensez aux bebes femmes vieillards, qui tombes souvent malades de manque de chaleurs , a cause du prix exorbitant du litre qui frole les 14dinars le litre, c est pas une aumone, mais c est un droit, (...)
dudu.tarkan :
le titre est a gauche et l’article a droite et ou sont les nouvelles du bac !!!!!!!!!!!.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus