Accueil > Sétif profond >

100 logements LSP de Gaoua : Les bénéficiaires protestent

mercredi 17 septembre 2008, écrit par : Nabil Lalmi / El Watan, mis en ligne par : Bougaa

Aucune explication, ni justification ne sont données concernant l’arrêt du chantier signalé depuis quelques temps.

Les bénéficiaires du projet des 100 logements LSP de Gaoua, nord-est de la ville de Sétif, attribué en 2005 à l’entreprise publique Getic sont complètement abattus et déboussolés à cause du retard que connaît la réalisation de leurs logements. Aucune explication, ni justification ne sont données concernant l’arrêt du chantier depuis quelques temps. En effet, alors que l’encaissement de l’apport des bénéficiaires s’est effectué en septembre 2005, après l’obtention du permis de construire (n°577/2005), après l’accord de la commission de daïra, en novembre 2006, après le paiement de l’assiette foncière sur laquelle est érigé le projet, en décembre de la même année et enfin l’obtention de la décision d’accord quant à l’attribution de l’aide allouée par la CNL, en septembre 2007, les logements n’ont toujours pas été livrés à leurs propriétaires qui continuent à être doublement pénalisés, puisque locataires, ils paient un loyer et règlent en même temps le crédit bancaire qui paie le logement qu’ils n’occupent toujours pas. Selon les bénéficiaires, qui ont pris contact avec notre rédaction, le chantier des 100 logements de Gaoua est à l’arrêt parce que tous les sous-traitants qui collaboraient avec Getic ont quitté le navire ; peintres, menuisiers, soudeurs et plâtriers (4 appartements du bloc 9 de la cité seraient toujours sans plâtre), ont pris la clé des champs.

Les réseaux de VRD, d’AEP et d’assainissement ne sont toujours pas achevés, l’électricité et le gaz ne seraient toujours pas branchés car, selon les explications données par Sonelgaz aux bénéficiaires, les travaux de voierie que Getic doit effectuer avant qu’ elle, (Sonelgaz) n’intervienne, n’ont toujours pas commencé. Les trottoirs dans le côté sud de la cité sont inexistants. Le problème que connaît Getic serait-il d’ordre financier ? L’apport des bénéficiaires aurait, semble-t-il, servi à payer un sous-traitant qui s’occupe du chantier de l’université de l’entreprise. Certaines informations indiquent que l’argent des actes de propriétés aurait suivi le même chemin. Une source sûre a signalé que la vente des 74 locaux du rez-de-chaussée, rapporterait 17 milliards de centimes. En plus de toutes ces turpitudes, de toute l’agitation qui règne au milieu des bénéficiaires à cause du retard enregistré dans la réalisation de ces 100 logements, et qui à ce train-là, ne semble pas près d’être achevée, les propriétaires ont tenu à dénoncer la qualité des travaux et des produits utilisés dans la construction de leurs appartements. Les parois des cages d’escaliers auraient été directement couvertes de plâtre, au déni de toute conformité, les boiseries seraient aussi peu reluisantes et avec tout cela une menace permanente pèserait sur les bénéficiaires, une augmentation de 10 % sur le tarif initial selon la conjoncture économique du pays. Bref, les bénéficiaires des 100 logements LSP de Getic, à Gaoua, qui se constituent en association, tiennent à alerter toutes les autorités et les responsables du pays sur les dépassements et les abus qu’ils sont en train de subir. Il convient de signaler que nous avons essayé de prendre contact avec le PDG de l’entreprise Getic de Sétif, mais sans résultat.


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
kamel :
bonjour, c vrai le chantier est à l’arrêt, la cause ?? les bénéficères on constituent une asociation, vous pouver me donné l’adresse ou le téléphone.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus