Accueil > Sétif profond >

Station d’épuration à El Eulma

Les eaux usées seront traitées
dimanche 10 juillet 2005, écrit par : Nedj

Les travaux de réalisation d’une station d’épuration des eaux usées viennent d’être lancés à El Eulma (Sétif), seconde ville de la wilaya, pour 11 400 000 DA, a indiqué avant-hier le directeur de wilaya de l’hydraulique.
D’une capacité de 230 000 équivalent habitants, l’ouvrage servira en priorité, selon la même source, à lutter contre les différentes formes de maladies à transmission hydrique au moyen du traitement des eaux usées provenant des localités d’El Eulma et de Bazer-Sakra.
La station est aussi destinée, précise le même responsable, à la protection de la nappe phréatique qui alimente les populations rurales de la région et qui dessert également une partie des wilayas de Mila et de Sétif. Les eaux recyclées selon le principe du traitement biologique par boues activées à faible charge seront, enfin, réutilisées au profit de l’agriculture et de l’industrie, indique-t-on également.
Les études d’engineering et d’exécution, la fourniture et le montage des équipements, ainsi que les essais de mise en service et la formation ont été confiés à l’entreprise autrichienne Vatech Wabag, tandis que l’entreprise algérienne Hydro Aménagement a été choisie pour la réalisation du génie civil.
Cet ouvrage, le second en importance après la station d’épuration de Sétif, s’inscrit dans le cadre des efforts accomplis dans la wilaya de Sétif en matière d’assainissement. En plus des projets de rénovation du réseau d’El Eulma et de protection de la ville contre les inondations (actuellement en cours de réalisation), la commune de Hammam-Sokhna (40 km au sud de Sétif) vient d’être dotée d’une station de lagunage pour le traitement des eaux usées de la ville et des localités avoisinantes.
La technique du lagunage, précise-t-on, est indiquée pour les agglomérations de moyenne importance et consiste dans le traitement naturel sans le recours aux moyens mécaniques et chimiques. Dans le cadre de ces mêmes efforts, qui ont également pour objectif la protection de l’environnement, les travaux de réalisation d’une autre station d’épuration seront lancés en septembre prochain à Bougaâ pour un coût de 700 millions de DA.

Source : Liberté


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus