Collision entre un bus et une voiture pres d'El Maouane au Nord de Sétif : 16 blessés dont deux graves
Accueil > Sétif profond >

Réseau routier impraticable

dimanche 15 février 2009, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

ême les artères principales de la ville, à l’instar des autres localités et chef-lieu de daïra, sont dans un état lamentable au point où les citoyens se demandent comment les autorités, s’ils ont l’intention de refaire le réseau routier, vont procéder pour régler ce problème.

En effet, après les dernières pluies et la neige qui a fondu, le réseau routier de Sétif, déjà impraticable est devenu un véritable casse-tête. Prendre le volant est un cauchemar. Même les axes routiers qui étaient dans un bon état ont été touchés après les dernières averses.
Avant les pluies, ce sont les travaux de l’ADE pour la réfection de la canalisation qui ont rendu les rues et trottoirs de la cité Tlidjène Beaumarchais impraticables. Au chef-lieu de wilaya, nous avons appris que pas moins de
350 kilomètres se seraient dégradés. Sans parler des rues et artères à l’intérieur des cités et qui n’ont jamais été bitumés, au niveau des cités Hachemi, El-Hidhab, Kaâboub et autres cités le réseau est inexistant.
Les différents services concernés se rejettent la balle au grand dam des habitants qui ne savent à quel saint se vouer.

À l’APC, il ne faut pas parler de l’état des routes. Cet état de fait n’incombe pas seulement aux responsables de l’hôtel de ville car des organismes, comme l’ADE, la Sonelgaz et l’ONA, ont aussi participé à cette dégradation.

Piétons et automobilistes se plaignent. “Ma voiture a moins d’une année et je compte changer les amortisseurs. Cela fait plusieurs semaines que j’ai constaté un bruit au niveau du train avant de ma voiture”, nous dira Mohamed, un lecteur qui a pris attache avec notre journal. “Eux, les responsables, ne se soucient jamais de l’état des routes car ils ont les voitures de service, baïlek”, enfonce un autre. Il y a quelques années, les automobilistes évitaient les routes impraticables en empruntant d’autres qui étaient mieux entretenues. Maintenant, toutes les routes sont dans un état “lamentable” et leur réfection est une nécessité absolue. Les opérations de retapage sont à éviter car ils ne seront que gaspillage de temps et d’argent. D’ailleurs les routes de Sétif n’ont pas été refaites depuis les années 1980. Notons, aussi, qu’une route bien faite est garantie dix ans. Jusque-là, le travail des services techniques de l’APC relève, depuis plusieurs années, du bricolage que d’un travail sérieux. Ce n’est que pour faire plaisir aux VIP de passage que l’itinéraire des cortèges officiels est minutieusement tracé et retapé à la hâte conjoncturellement. S’ajoute à toutes ces dégradations l’installation anarchique de dos d’âne hors normes qui apparaissent ici et là sans que les citoyens ne voient l’utilité. “Au lieu de traquer les chauffards en renforçant les points de contrôle, on a recours aux solutions faciles qui pénalisent et les automobilistes et les piétons. L’état des routes est le plus grand ralentisseur qui puisse exister, pourquoi ajoutent-ils les dos d’âne”, s’insurge un citoyen.


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
KK1 qui n’a rien compris :
Je me demande pourquoi ce genre d’articles (on n’est pas au premier du genre !!) soit justement diffusé après décisions des autorités de remédier au problème en allouant d’important budgets ; compagne électorale et visite du président aidant . Pourquoi pas avant ?!. C’est le même scénario a travers toutes les dairas de Sétif .

Réponse de Bouhchicha :

l’Algérie fait partie des pays qui occupent le peloton de tete en matière d’accidents de la route. Signalisation inadaptée et état des routes. etat des véhicules. formation des automobilistes. absence de campagne de sensibilisation. insuffisance des moyens de controle. augmentation du parc véhicules. Ce record, la wilaya de sétif y contribue etc etc...et maintenant tu piges !
Zaher de BOUGAA :
Même cas à BOUGAA ,nos élus incapables : ne trouvent quoi faire.Ils n’attendent que Mr le wali leur donne des instructions pour réagir.L’état des routes et des trottoirs se dégradent de jours en jours.Bref,l’état est totalement absente:pas de suivi,pas de sanctions,marchés alloués à des gens n’ayant aucune relation avec les travaux à exécuter.C’est le ras-le-bol.
rananou de bousbach :
salem ailaikum le probléme et la gérance quand le service concernés reçoit le budget en question afin d’entretenir les routes de la wilaya, le wali ne peut pas étre partout ils suffit que sont entourage ne soit pas de bonne fois c’est la catastrophe,un éxemple simple qui pourra étre controlé,la route reliant tinére a guidjel (la premiere route a droite juste aprés la biscuiterie abdelmouméne)en allant vers ras el ma ,cette route reçu son budget en l’an 1982 ils avaient commencé a décaper et depuis plus rien pourtant le budget payé par la wilaya était le trançon fini,qu’on fait nos élues ils on décaper,encaisser le pactol,ranger les niveleuses,et chercher d’autre projet semblable a cellui-ci,et depuis tout les enfants des douars limitrof vont a l’école avec des bottes jusqu’aux genoux et les véhicules peinent pour livrer denréés alimentaire ,gaz en bouteilles ,et autres, vive l’algérie (...)

Réponse de KHELIFA :

A El Maouane, ils ont fait la même chose : nivelage, mise en place du gravier, puis ils ont bouffé le budget entre eux ces vampires qui pillent le pays de Larbi Ben M’hidi ! Et c’est ainsi que les habitants de Maouane pataugent dans la boue et attendent des jours meilleurs.... Qu’allah punisse ces maudits parasites yarab !
Commentaire n°23400 :
CELA EST DU A LA RACHOYA VERSEE AUX ENTREPRISES DE REALISATION PELE ET PIOCHE QUI NONT AUCUNE EXPERIENCE ET NI CONCIANCE PROFFESSIONNELLE . ABAT LA HOGRA DE L ALGERIE .
Malik de maâbouda :
Bonsoir , Je trouve cette situation lamentable pour pas dire autre chose ! Tout d’abord , la mauvaise foi des personnes qui doivent gérer les routes . Après , quand je vois comment que les maçons etc , taff d’arrache pieds juste parce-que Bouteflika va faire sa venue . Est-ce qu’il faut vraiment l’arrivée du Président pour qu’on voit que , quand même l’Algérie n’est pas endormie ? C’est vraiment puéril de leur part ! Enfin , l’Algérie à des ressources inépuisables pourquoi donc bouffer toute cet argent ? Les citoyens n’ont-ils donc pas le droit de goûter un peu à la ’’ richesse ’’ de l’Algérie ? Franchement , je préfère rester chez moi & ne pas regarder l’état des routes , que sortir et avoir mal au coeur. Pour terminer crions : VIVE L`ALGERIE LIBRE & INDEPENDANTE (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus