Accueil > Sétif profond >

Découverte de quantités importante de poissons morts sur les deux rives du Oued Dehamcha

La direction de l’environnement réagit : « cette information n’a aucun fondement »
vendredi 17 avril 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

uite à la déclaration faite par le président de l’association « Amal » pour la protection du consommateur de la ville d’El Eulma, ayant trait à la découverte d’une grande quantité de poissons morts sur les deux rives du Oued Dehamcha, prés de l’usine des eaux minérales et que les enfants du village de Bettah, situé à 15 km de la commune d’El Eulma, s’aventurent à jouer avec et même à en consommer, chose qui a fait “bouger“ les instances concernées pour dépêcher des agents sur les lieux afin de procéder à l’analyse des eaux de l’Oued et confirmer si réellement il y a empoisonnement de poissons, plus mettre au clair cette affaire nous avons contacter la direction de l’environnement, laquelle et par le biais de son premier responsable, Mme Amel Belhadj, directrice de l’environnement de la Wilaya de Sétif, nous a affirmé que « cette information n’a aucun fondement du fait que, aucune atteinte ni à la flore ni à la faune ne nous ait signalée que soit par les autorités de la région ou par les habitants de cette région. D’ailleurs, c’est par une certaine presse que nous avons appris de cette information et malgré cela, nous l’avons pris au sérieux pour prendre les dispositions qui s’imposent à commencer par la vérifier sur les lieux mais tout cela s’est avéré sans fondement aucun » Mme Belhadj renchérit que « La direction de l’environnement n’a jamais entamé une opération de cadastre des oueds ni effectué d’analyse sur les eaux de Oued Dehamcha, comme indiqué dans l’article. Ce n’est qu’après la parution de cette information et souciant de la santé des habitants que nous avons procédé à des opérations de contrôle menées par des spécialistes. Le rapport ne mentionne aucune atteinte ni défaillance en matière d’environnement en général dans cette localité »

Toutefois, Mme Belhadj indique que : « l’association Amal, à l’instar d’autres associations recensées dans la wilaya de Sétif a été approchée par nos services pour présenter un projet environnemental financé par le MATET (Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et du Tourisme) mais nous n’avons reçu aucune réponse de sa part, ce qui nous entraînent d’ailleurs à poser plusieurs questions quant à sa vocation réelle ». Conclu Mme Belhadj, directrice de l’environnement.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus