Accueil > Sétif profond >

Le village de Beni Khellad (Aït Naouel M’zada) : Prés du ciel, loin de la lumière…

mercredi 22 avril 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

ne cinquantaine de familles, qui ont rejoint leurs nouvelles habitations au village de Beni Khellad, situé sur les monts Ighil Ynaren, à quelques encablures de l’ancien village, pourtant raccordé au réseau national,demeurent sans électricité. « Malgré la joie de recevoir les clefs de nos nouvelles demeures dans le cadre de l’habitat rural, c’est l’obscurité qui nous gène. Nous avons adressé plusieurs demandes d’alimentation en électricité à la direction de l’énergie et des mines et à l’APC de Aït Naouel, mais en vain » dira Mohand, 56 ans, père de 4 enfants et bénéficiaire d’une aide destinée à l’habitat rurale.

Devant cette situation gênante, les citoyens du village Beni Khellad ne savent plus à quel saint se vouer. Leurs nouveaux foyers, ne disposent toujours pas d’énergie alors que, affirme-t-on, des supports y sont implantés et un réseau électrique traverse le village.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus