Accueil > Sétif profond >

M’Zara et R’Mada : Des carrières d’agrégats décriées par la population locale

vendredi 4 septembre 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

es habitants des localités de M’Zara et R’Mada, distantes de 20 km au sud-est de wilaya de Sétif, ne pouvant plus supporter les désagréments quotidiens causés par les 30 carrières d’agrégats implantées dans ces régions. Dans une pétition adressée aux autorités locales, ils expriment leur ras-le-bol quant à l’ampleur des dégâts considérés comme une catastrophe écologique. En effet, des conséquences désastreuses que ces carrières ne manqueront pas d’engendrer sur la santé publique, la faune et la flore”.

La puissance des explosifs est telle que les murs des habitations ont été fissurés et quelques toits se sont même effondrés. La poussière que ces gens respirent quotidiennement a été la cause de nombreuses maladies pulmonaires et respiratoires ainsi que de nombreuses allergies. Il est vrai que la majorité de ces carrières datent depuis plus de 20 ans et auparavant, le problème de la pollution était tolérable, mais avec l’installation d’autres carrières sur le même site n’a fait qu’aggraver la situation, et sur tous les plans. Une solution idoine au vécu désastreux de la population locale est plus que nécessaire.


Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
Exilé :
Les proprietaires de ces carrieres ont corrompu tous les secteurs de l’état alors qui va les arreter ?!

Réponse :

Je rejoint votre avis car lors d’une émission à la radio de Sétif la directrice de l’environnement par intérim(et comment ?????) s’est meme permise de dire que le problème sera bientot résolu et comme vous le dites que les premiers concernés sont corompus donc les autres ne feront que suivre. Du moment hamiha haramiha donc no comment !!!!! Il serait souhaitable que le ministère de l’environnement soit informé afin d’éclaircir la situation.
Meriem :
Je connais bien le coin et depuis des années je le vois se dégrader de plus en plus avec toutes les répercussions sur les cultures agricoles. A savoir comment les droits d’exploitation ont été délivrés, à quels cahiers de charge ils sont soumis, quels contrôles (on peut rêver) ils subissent et en particulier les dégâts sur les habitations et la santé des gens...on attendra que la catastrophe sanitaire pour (peut-être) avoir un semblant de réaction...

Réponse de AMMAR un carrièriste. :

N’oublier pas que ces carrières participent au développement de la région(SETIF.BBA.BATNA.MILA).Personne ne les aident à apporter des solutions techniquement acceptables pour ce problème.Poser ce problème au Directeur des Mines lequel est bien au courant.Informez vous avant de lancer des accusations gratuites en l’air.SALAM AALAIKOUM.

Réponse de Meriem :

Le développement économique c’est important mais il ne doit pas se faire dans l’anarchie surtout quand la santé des gens et la nature sont mis en danger..., il y a des précautions à prendre par des études scientifiques sur l’exploitation de ces carrières et pas foncer la tête basse et dire après -on ne savait pas !- Il y a quelques années cette région était -normale- aujourd’hui les arbres, les maisons à proximité sont couverts de poussière, l’herbe et les champs aussi je ne vous dis pas ce qu’il doit y avoir dans les poumons des gens qui vivent 24 heures sur 24 dans la région... je n’accuse personne je dis que nous sommes au 21ème siècle et qu’on ne travaille plus à l’aveuglette..
vous dites Mektoub !!!!!!!! :
Ni la direction de l’environnement,ni celle de la santé,ni les associations tous ces acteurs dabsent uniquement lors des occasions et ne font que du tape à l’oeil. Qui dédommager ces riverains alors que les barons des agrégats continuent s’enrichir. Normalement une action en justice serait bien appréciée meme si la partie sera perdue à 50% dés le départ mais qui ne tente rien n’a rien. Si ces gens sont entrain de souffrir par la fautes de ces succeurs de sang et qui sont au premier rang dans les mosquées on vous dira c’est le Mektoub.

Réponse de tchipa :

parler vous des controles ya pas de controle chez nous ya la tchipa qui regle tout
Cadre dans une E.P.E :
je rejoint l’avis de AMMAR carrièriste,je dirai que le problème est commun, proposer leur une solution techniquement réalisable et je suis sure qu’ils adhéreront:la solution du filtre est à écarter vu l’anciènneté de leurs stations.la solution brumisation est possible mais le problème d’eau se pose,90 pour cent des carrières n’en dispose pas et l’eau se trouve à une profondeur d’au moins 250 m.Mr le Directeur des Mines où en est le forage que vous avez suggéré lors de la réunion avec les carrières il y a 4 ou 5 mois ?et pour finir Mr HEDNA,qui est le plus polluant et nocif à M’ZARA:une carrière ou un poste d’enrobage.Allez y voir avant d’écrire un article.

Réponse :

CELUI QUI CAPABLE D’EXPORTER VERS L’ITALIE DOIT AVOIR LES MOYENS DE TROUVER UNE SOLUTION A L’EAU.

Réponse de un prof :

je tiens à vous répondre Monsieur à la place de Monsieur Hedna, lui a déjà fait son travail en éclairant la société avant de lires vos commentaires, qui semble-t-il, pris parti avec ces -pollueurs-, Et la station d’enrobage et la station de concassage font nuisance à ces habitants et l’environnement . et puisque vous dites que lors d’une réunion....donc soit vous faites parti de ces pollueurs, soit vous êtes un responsable qui a eu sa part du gâteaux pour que ces pollueurs activent en toute quiétude....Vous êtes tous des corrompus et Allah vous punira un jour. Vous tuez et la flore et la faune et l’Homme. Vous êtes des assassins vous et ces pollueurs...Dieu vous punira et l’histoire retiendra....
ztoto :
dévoiles-toi gharib,pourquoi tu fais l’autruche...tete en bas...queue en air.
TAHER :
Pour répondre à MERIEM qui connaît bien LEMZARA, ces carrières sont soumises à des cahiers des charges qu’ils ont signés avant l’obtention du titre minier. Ces cahiers des charges insistent sur le strict respect sur la réglementation environnementale. Elles doivent respecter la norme concernant les quantités de poussières à ne pas dépasser et aussi les charges d’explosifs pour limiter la puissances des tirs. Ces carrières sont en principe controlés par la direction de l’environnement, la direction des mines et de l’energie et l’agence de contrôle minier. Mais comme ses barrons ont mis l’administration dans leurs poches, ces controles ne sont qu’une simple formalité. Malgré les dégats occasionnés, jusqu’à maintenant aucune carrière n’a été sanctionné et malgré les multiples requetes de la population. Et pour répondre à SI AMMAR le carriériste. MR AMMAR, nous sommes dans l’air du développement durable. Aucun développement n’est toléré au détriment de l’environnement et de la santé humaine. On ne peut développer (...)
Commentaire n°41608 :
Honte à vous Monsieur le cadre dans une EPE. Je me demande comment vous osez défendre des carriéristes comme Monsieur AMMAR qui sont entrain de semer la mort dans une localité de 20000 âmes par les nuages de poussières dégagées par leurs carrières jour et nuit depuis des années et des années.C’est révoltant qu’il se trouve un cadre qui défend des terroristes d’un autre genre comme AMMAR, à moins que vous vous partagez la part du gateaux. Drôle de cadre que vous êtes, sachez Monsieur que la technologie à bien évolué dans ce domaine et les stations de concassage de la nouvelle génaration sont équipés de systèmes de capatage de poussières. vous n’avez qu’à consulter internet. l’eau ne sert qu’à asperger les stocks et les voies de circulation à l’intérieur de la carrière pour empêcher les remontéées de poussières. Apparemment, vous avez besoin de mettre à jour vos connaissances Monsieur le cadre dans une EPE. L’anarchie qui regne depuis des années et des années, comme je veanait de dire, à permis à ces faux (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus