Accueil > Sétif profond >

Accidents de la circulation : 10 morts en 36 heures

mercredi 16 septembre 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

ix personnes ont trouvé la mort et quatre autres ont été blessées dont deux grièvement dans des accidents de la circulation survenus ces dernières 36 heures dans la wilaya de Sétif.

L’accident le plus meurtrier est survenu mardi, précisément au lieu dit Rehamna, sur le chemin de wilaya reliant El-Eulma à Djemila où quatre personnes sont mortes sur le coup et deux autres ont été blessées, selon des sources locales.

L’accident s’est produit lorsqu’un fourgon de modèle Iveco, avec dix personnes à bord, en provenance de Djemila est entré en collision avec un véhicule Helix. Après avoir effectué un dépassement dangereux, à en croire les premiers éléments d’informations recueillis auprès des témoins. Le terrible choc a fait sur le coup, quatre morts. Le bilan s’est alourdi lorsque deux autres personnes sont décédées aux suites des blessures au niveau des urgences de l’hôpital Saroub Khothir d’ El-eulma. Ce drame s’ajoute au récent accident survenu entre hammam Ouled Yeless et Mezloug faisant 4 morts, tous issus d’une même famille.


Partager cet article :
11 commentaire(s) publié(s)
Kamel :
Ce n’est pas du tout surprenant !!! et si l’état continue a ignorer ce fléau il y en aura encore plus chaque jour. Quand on regarde l’état des routes, la mauvaise signalisation, les pièges un peu partout entre dos d’ânes, des intersections complètement débiles et surtout et surtout nos chauffards, il ne faut guère s’étonner pour ces tragédies. Essayer de traverser la route en empruntant le passage pour piétons et compter combien de voitures vous laisserons passer. A El Eulma, l’état est inexistant. Les trottoirs sont squattés par les boutiques, les voitures sont garées des deux cotés de la voie et les piétons marchent comme ils peuvent au milieu. Aucun feu rouge pour réguler le trafic. A chaque carrefour c’est l’anarchie totale et les policiers sont là à regarder sans bouger. J’ai oublié les parkings à la merci des racketteurs. Où est le maire ? Où est le chef de daira ? ou est le Wali (...)

Réponse de houri smail :

Ce n’est ni l’état des routes, ni les autorités qui sont responsables du drame de la route qui continue d’endeuiller des familles entières. La faute est plutôt imputable à la mauvaise éducation des conducteurs ou à leur incapacité de bien conduire leurs engins. Il suffit de visiter un pays plus pauvre que le notre (Afrique noire, Inde etc...) pour constater combien la population est disciplinée et respectueuse du code de la route. Or, chez nous, malheureusement, et cela est dû à la culture qui nous est spécifique, les chauffards brûlent les feux-rouges, ne s’arrêtent pas aux Stop et ne ralentissent pas à l’approche d’un passage pour piétons, sans parler de l’excès de vitesse et des dépassements dangereux. Et gare à celui qui réagit pour faire remarquer le moindre écart à l’égard de la réglementation (...)

Réponse :

bravo vous avez bien parle
setifienne :
tout ça c’est le non respect du code de la route. c’est horrible, il faut que les autorité agissent d’une manière où d’une autre. rabi yarham les morts et bon courrage aux blessés.
feriel :
ya latif, allah yerahemehoum

Réponse de h de strasbourg :

ecouter moi bien ya setifienne je vs -assure ce fléau est du mauvaise education ( sais l’education) tout court
nadia :
allah yarham li matou wa eyssabar ehllahoum mais en algerie les gendarmes ne sont pas motorisé pour qu’ils puissent faire des allers et retour comme en tunisie et ils ne faut pas qu’ils soient indulgant envers les chauffard les camions de coojal font la loi entre setif et constantine
Commentaire n°41867 :
si on fait des statistiques des accidents pendant le mois de Ramadhan , on constatera que presque la totalité de ces accident interviennent dans les heures juste avant le ftour , c’est a dire les heures ou l’Etat (services de securité)renifle les casserolles dans les cuisine au lieu de reguler la circulation.
le stephanois42 :
si vous verrez en france tous les algeriens qui debarque avec des faux permis qu’ils ont acheté en algerie.....ils ne savent pas conduire

Réponse de BEMO :

Les permis algériens ne sont pas valides en France, et ce depuis bien longtemps... Inutile de créer une fausse polémique, car il y a beaucoup de chauffards en France, (beaucoup moins aujourd’hui avec tout l’arsenal répressif mis en place). En Algérie, celui qui roule vite se considère comme quelqu’un qui sait conduire... Fatale erreur. En 2000, lors de la visite de Boutef à Sétif, j’ai vu une voiture de police banalisée foncer sur un pauvre vieillard qui traversait la rue. Il a fait un vol plané de 2 mètres, et je ne pense pas qu’il s’en est sorti... Le flic en civil a eu l’indécence d’invoquer le mektoub, alors qu’il venait de tuer un homme. Tant que l’anarchie règnera en maître dans ce pays, rien ne changera (achat de permis, corruption de fonctionnaires lors d’infractions, manque de civisme). Saha (...)
AMAR :
VOUS PARLEZ DE CODE DE LA ROUTE EN ALGERIE HAHAHAAA NOS ROUTES C EST UN COMBAT DE NEGRES DANS UN TUNNEL C EST A DIRE BAGAROUNES SARAHH FI DJABALOUNE RABI YOUSTAR

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus