Accueil > Sétif profond >

Vol de 20 têtes de bovins à Guelta Zerga

lundi 21 juin 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Profitant de l’absence de la majorité des membres de la famille, des individus se sont introduits, à l’intérieur de la ferme située à la périphérie de la ville de Guelta Zerga, avant de s’évaporer dans la nature en emportant avec eux 20 têtes de bovins.

Une véritable catastrophe pour la propriétaire de cette ferme, veuve de son état, qui se rendra aussitôt à la brigade de la gendarmerie pour déposer une plainte. A noter que cette région reste le domaine privilégié des voleurs de bétails en l’absence d’une concrète intervention des autorités locales pour appréhender les éléments de ces bandes spécialisées


Partager cet article :
3 commentaire(s) publié(s)
a va etrere :
les voleurs ne sont pas venus au hasard ! ya de grandes chances pour le gang fasse partie de la famille ou du voisinage !! l inspecteur Colombo

Réponse de chrysalide :

Film western ou année 2010 ? il faudrait un justicier ! Vu le taux de chomage il y aura beaucoup de candidatures !!!A bon entendeur..... salut !!
Douar Soug :
C’est toujours El Eulma et sa périphérie la plus proche qui fait parler d’elle. Une clochardisation galopante sans limite où personne n’est à l’abri des atteintes d’un développement non équilibré . Votre dernier article sur la profanation du coran à El Eulma n’est qu’une bribe de ce que nous vivons quotidiennement dans ce grand douar. Les gens se barricadent dans des citadelles en pierre taillée se croyant détenir la paix et le bien être . Personne ne peut laisser sa maison vide même dans la journée . El Eulma dort sur des milliards sans que l’on puisse sentir le bonheur. Pour manger une simple Pizza avec sa famille , il faut se déplacer jusqu’à Sétif et ce n’est pas par manque de moyens mais plutôt par manque de civisme . ça sert à quoi de bâtir un château qui coute des milliards à Boukhebla ou prés d’un oued à Goutali . Une vie morose sans en avoir même pas le sentiment de l’être. Les plus part des Eulmi parlent d’un village qui s’est transformé en l’espace de trente ans en une ville de quatre (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus