Accueil > Sétif profond >

Ain Roua : Les ordures envahissent la ville

mercredi 1er septembre 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Située à au carrefour des RN, 75, 74 et CW9, la décharge publique de Ain Roua, avec les odeurs pestilentielles et les émanations suffocantes qui s’en dégagent, cause de sérieux préjudices aux habitants, ces derniers ont, à différentes relances, tenté d’attirer l’attention des élus sur les nuisances engendrées par cette décharge ainsi que sur les menaces qui pèsent sur la santé publique. Ainsi, on peut constater des monticules formés par divers gravas et autres déchets ménagères déversées anarchiquement sur le sol par incivisme, souvent à quelques mètres des routes, ce qui fait que les ordures gagnent de plus en plus du terrain et se rapproche inéluctablement des habitations.

En attendant la réalisation d’un Centre d’enfouissement technique intercommunal au niveau de Bougâa et qui devrait prendre en charge les déchets solides urbains de toutes les communes avoisinantes, les habitants de Ain Roua sont contraints de supporter à longueur de journée les odeurs nauséabondes et respirer des nuages de fumée épaisse qui rendent l’atmosphère invivable.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
asmae :
ET DIRE QUE C EST UN ENDROIT DIGNE DE CONSTRUCTION D UN SANATORIUM , MAIS NOS MINABLES ELUS ONT TOUJOURS PRÉFÉRÉ LES SOLUTIONS DE FACILITE !
zinou :
Les déchets sont, semble-t-il, le cadet des soucis de nos autorités. Normal que nos poubelles débordent.

Réponse :

les sales colons avait fait de ain roua une région productrice de pommes, heureusement que nos glorieux dirigeant et élus, en ont refait une décharge
afoura :
ain roua celebre par son climat frais en plein ete et sa pomme belle et juteuse -la reinette- mais que reste t-il avec la gestion des nuls et des mediocres pire quun ouragan ou un seisme.

Réponse de akli :

Le colon Aubry doit se tourner dans sa tombe, lui qui a transformé, avec la sueur des colonisés, cette montagne stérile un superbe jardin de fruits et légumes. Les fruits étaient présents sur la table présidentielle après l’indépendance !
dje :
je connais bien ain roua ma famille y habitte une ville franchement deguellasse comme bc de ville algerienne la faute au pouvoir public et je voudrait dire tout cela n’est pas la priorite de l’algerien dans l’ensemble je comprend nous qui vivons en france ou toute les stuctures sont mises en place pour trier ou jeter ses ordures je ne jette pas la pierre au gens mais plutot au service puplic cause des maux de la societe en general bon quand meme je dit simplement que l’algerie est chantier qui pourra se terminer qu’avec des gens honnetes et pas corrompus et la peut eytre que toute cette anarchie cessera un coucou a ain roua a ma famille de sid ali quartier pourrit aussi malheuresement bon ramadan
chouadra nassima :
cest mon pays natal cetait un paradis sur terre mon douar sapelle trouna tout pres de ain roua jai les larmes aux yeux lorsque je retourne pour voir la famille les chouder .mahdjoub ....

Réponse de asmae :

Quand on est élu et que l on ne soit jamais sorti de son trou ; comment voulez vous que ces personnages oeuvrent pour le bien être de leur ville ou village. Ils ne penseront qu^à faire leur- chateau-et rêver qu’ils sont nés avec une cuillère d’or dans la bouche
staifi71 :
tous ca c la faute aux habitant
la gare :
si les habitants s y mettaient un peu peut etre que sa serait un peu mieux mais nous les algeriens on mangent et on jettent n’importe ou mais par contre quand ils sont chez eux ils aiment que tous soit propre
kaderoussel :
Eh oui , c’est comme ça . On n’a pas le choix . Il faut faire avec. En tous cas , les propos d’ Akli sont tout à fait justes . Ce Monsieur semble connaitre parfaitement le passé de ce merveilleux village . Les colons n’ont pas oser lui changer de nom , certainnement par rapport à la beauté de son relièf . J’ajouterai qu’un certain Daladier , garde-champetre de son état assurait à lui seul l’ordre et la discipline . Il est vrai que maintenant nous disposons de toute une brigade de gendarmerie .
kaderoussel :
Il me semble que les propos de Akli sont tout à fait justifies , dailleurs il semble bien connaitre la region . En ce temps là , les gents se respectaient entre eux . Les ordures ménagères n’etaient pas sauvagement brulées aux porte de la ville . Les degats causés à la nature par les carrières d’agrégats sont tout simplement impardonnables . En ce temps là un certain Daladier garde-champetre de son etat assurait à lui seul l’ordre et la discipline . Il est vrai qu’aujourd’hui nous disposons de toute une Brigade de gendarmerie .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus