Accueil > Sétif profond >

El-Eulma : Le directeur d’une école agressé par un parent

lundi 11 octobre 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

N’acceptant pas la convocation à l’établissement scolaire pour une affaire liée au comportement de son fils, élève à l’école Houifi Abdelaziz à El Eulma, un père s’en est pris au directeur. Il l’a insulté et frappé à plusieurs reprises en lui portant des coups de poing au visage qui lui ont valu deux jours d’arrêt de travail.

Choqués, le personnel de l’école a souhaité réagir dans un communiqué à l’agression du directeur. Nous apprenons qu’une plainte fut déposée contre ce parent pour violences volontaires sur personne chargée d’une mission du service public, et commises à l’intérieur d’un établissement scolaire.


Partager cet article :
45 commentaire(s) publié(s)
khali :
Choqués, le personnel de l’école a souhaité réagir dans un communiqué à l’agression du directeur. c’est réaction normale : cette solidarité est mal placée, elle repose sur le fait que demain ca sera mon tour car je ne fait pas coorectement mon travail choqués devant les comportements irresponsables des éducateurs, des enseignants , des instituteurs, des directeurs d’école , les parents d’élèves doivent se solidariser derrière ce parent qui a perdu son self contorle : cette solidarité est calquée sur celle de fonctionnaire en mal d’assumer leur responsabilité. que dire des enseignats qui martirisent leurs élèves sous le regard complaisant de la direction et le silence de leurs colegues. combien de rapports de parents d’élèves ont resrés lettres mortes au niveau des directeurs d’école, de l’inspection académique. combien d’ducateurs se permettent de faires du trabendo avec leur élève, d’insulter, leurs élèves de punir leurs élèves parcqu’ils n’ont pas voulu aller acheter ou donner des cigarettes à leurs maîtres. (...)
Lahcen :
Je dois m’excuser d’abord de setif.info de la transcription Ce n’est pas etonnant dans ce bled ou le deb rekeb moullah ou karini ouna sidek
harsi :
que des mauvaises nouvelles d’el eulma ya latif
Commentaire n°79944 :
franchement si le directeur a fait son travaille correctement on saurais pas la
elyes :
A khali Comme votre pseudo l’indique bien vous voulez (takhliha] l’anarchie votre facon de voir me laisse perplexe quant a l’avenir de nos enfants . si chacun doit regler ses comptes comme ce parent d’eleve qui a peut etre oublie qu’il y a d’autres voies plus sages pour regler son probleme avec ce directeur que je ne lave pas ainsi que ces collegues de tout soupcons de mauvaises conduite envers leurs eleves.
Fanfan :
C’est vrai qu’un parent qui charge un directeur est choquant ! Mais nous ne connaissons pas les tenants et aboutissants de l’histoire. Moi, j’ai souvent vu des enseignants excessivement violents envers des enfants qui vous brisent un gosse, et ils ne sont jamais inquiétés. Donc, faut attendre l’enquête pour pouvoir émettre un jugement.
khali :
KARINI WA ANNA SIDEK, est une chose, toucher un salaire pour un travail non acompli (absentéisme), profiter de son rôle , de sa responsabilité pour réprimender en est une autre. ya si LAHCEN , faites la part des choses. le parent inciminé d’agresseur,n’a-t-il pas subit à travers son enfant, des temes vexatoirs du directeur de l’établissement qui voulait proteger l’enseignant fautif ?
bon point :
je suppose que le directeur de cette ecole ne va pas retirer sa plainte contre le pere de cet enfant. parcequ’on algerie , il suffit d’une intervention d’un intermediaiare et toute l’affaire sera classé, il faut punir ce genre d’acte sous pretexe que le parent etait enerve ou sous le choc d’un quelconque probleme, la justice doit faire son travail convenablement, ce parent doit payer argent et prison.
bon point :
je suppose que le directeur de cette ecole ne va pas retirer sa plainte contre le pere de cet enfant. parcequ’on algerie , il suffit d’une intervention d’un intermediaiare et toute l’affaire sera classé, il faut punir ce genre d’acte sous pretexe que le parent etait enerve ou sous le choc d’un quelconque probleme, la justice doit faire son travail convenablement, ce parent doit payer argent et prison.
nadjibo139 :
A mon avis,ce parent d’élève qui a perdu son self controle comme l’a si bien précisé notre ami Khali,a peut-etre remarqué que son fils a eté lésé parmis tant d’autres de sa classe et la convocation que lui a adressée la direction de létablissement n’est que arbitraire,c’est la raison peut-etre,qui l’a poussé à agir de la sorte,en tout état de cause,si ce parent d’élève a fauté vis à vis du directeur de l’école,il va falloir aussi rectifier certains profs qui,eux aussi fautent envers leurs élèves sans le moindre motif,prétendant etre éducateurs au sens propre du terme,or qu’en réalité,ils sont...........!A bon entendeus salut
Commentaire n°79969 :
A nadjbo 139. par logique. je vous conseille Mr Nadjibo de présenter vos excuses auprés des lecteurs car votre intervention denote bien votre niveau civilisationnel. il faut savoir une chose qu’un pays dont je ne cite pas son nom, interdit à tout citoyen qui marche sur l’ombre d’un enseignant, alors que vous, vous tolerez la reaction de ce parent d’élève vis-à vis d’un corps qu’on doit tous le protéger et le defendre c’est un devoir.
mina :
il ne faut pas etre trop exigeants avec les profs,ils font de leur mieux ;la plus part des enfants ne sont pas des cherubins ,ce sont de vrais diables,pas de motivation, pas de suivi à la maison ,ils manquent d’education,classes surchargees, tout type de punition pour redresser leur tort est interdit ,on n’a rien laissé au prof ,aucun choix ,et aprés tout ce qu’il endure ,il est mal vu , trés vite accusé ,qu’est ce qu’on est en train de vivre ?mes respects pour les parents qui ont si bien elevé leurs enfants .Allah youslih ahwalna !!!!!!!!!!!!!
rachid :
on ne connais pas toute l’histoire mais je suis sure d’une chose ,que c l’arrogance du directeur d’école qui a fait perdre le self contrôle a ce parent .car en algerie on a des directeurs qui n’ont rien de ça ,les assoifées du pouvoir les khobzistes des corompus etc
Commentaire n°79980 :
c’est notre culture , notre éducation et notre niveau intellectuel et mental...puisque d’autres l’ont déjà fait bien avant à des niveaux supérieurs..
Lahcen :
Mr Khali, j’ai dit une realite qui ne merite pas de citation nominative sans faire aucun jugement comme tu es entrain de denigrer toute une profession. Allez voir a la sortie des ecoles, comment les enfants s’insultent et se battent, on dirait qu’ils sortent d’une ecurie. est ce que la faute est a l’ecole ? Je dirais non, c’est aux parents d’elever leurs enfants et assumer leurs responsabiltes et de cesser de penser qu’une ecole est une garderie. A notre epoque, nous avions le meme respect total pour les enseignants que pour nos parents. De nos jours avec des parents incultes et un systeme pourri, on cherche a proteger beaucoup plus l’enfant que l’enseignant (je ne dis pas que tous les enseignants sont des anges). Alors vu cette situation, l’enseignant prend du recul et il s’enfoue sous peine d’etre traite de tous les maux y compris la pedophile. Soyons honnete avec nous meme et voyons les enfants dans la rue qui sont les notres qui parlent un langage acquit de leurs bonnes educations de (...)
espoir :
Que de bonnes nouvelles sur sétif info !!!!
sousou :
=tel père tel fils= si le père réagis d’une telle façon vous imaginer comment réagis son fils
fanfan :
Fanfan, je réponds à Nadjibo : exact ami ! Il y a des enseignants qui sont tout sauf pédagogues ! Que d’enfants ont subi le dictat de ces névrosés ? enseignants/enseignantes. Un enfant à qui on donne de l’amour ou de la compréhension répondra par de l’affection. Mais certains profs ou instits se croient permis de molester les élèves. Je n’accepterai jamais qu’un imbécile d’enseignant donne une baffe à mon enfant. ça s’est produit avec mon fils, sa maitresse lui avait donné une gifle magistrale. Sa main était restée marquée sur sa joue. j’ai été la voir et elle a eu droit à l’enfoirade de sa vie. Comment ne pas se révolter lorsque votre môme est bastonné, souvent pour une peccadille de gosse. Mon enfoirade à marcher et mon fils à compris qu’un enseignant n’était pas un Dieu et que moi sa mère pouvait le défendre. C’est un homme actuellement qui vient de terminé un brillant cursus universitaire + spécialité dans le médical. Donc ce père, tant que nous ne connaissons pas le fin mot de l’histoire, faut émettre des (...)
un setifien libre :
A el eulma c’est logique,car c’est pas le savoir qui est respecté mais l’AVOIR materiel ou l’argent sal et ses proprietaire sont devenus l’idol des gens mentalement malades pardon monsieur le Directeur ,ce n’est pas la police qu’il faut appeler mais l’exile des FOUS de Ain Abessa moi je suis un parent qui respect les institusseurs et le Directeur de l’ecole de ses gosses
Commentaire n°80026 :
Khali tu es loin du compte.Tu confonds diable et élèves ,haïchas et parents d’élèves..
nadjibo139 :
Réponse à Anonyme A la lecture du contenu de votre intervention,j’ai tiré la conclusion suivanteIl n’y a que la vérité qui blessedonc,vous vous en êtes senti ciblé parce que vous en êtes un parmi tant d’autres soit-disant éducateurs qui s’acharnent le plus souvent contre des élèves démunis et pauvres,je dis bien les pauvres,c’est eux qui en payent les frais,ces éducateurs à mon avis,devraient être eux même bien éduqués,avant d’être éducateurs
Double X :
Toute notre société fonctionne sur la violence : violence verbale, violence physique : violence du chef sur l’ouvrier, du directeur sur l’employé, de l’homme sur la femme, de l’enseignant sur l’élève, du passant sur un autre passant etc... il nous parait logique et normal que quelqu’un se défende soit disant sinon c’est un poule mouillée, un lâche, celui qui garde son sang froid et son self contrôle est moqué Alors où se situe vraiment le problème ? Dans notre éducation à tous !! Les enfants en effet se battent comme des chiffonniers à la sortie de l’école mais ils ne sont que notre reflet : celui de leur père et mère qui les frappent, de leur enseignant qui les tapent à coups de règle sur les mains, celui de leurs voisins qui hurlent et menacent au moindre mot, celui du conducteurs prêt à fracasser la tête d’un autre conducteur, avec une clé à molette, qui lui a éraflé sa voiture et ainsi de suite, faut-il donner tous les exemples ? C’est notre vie quotidienne ! Commençons chacun à notre niveau par nous (...)
Commentaire n°80051 :
D’après le titre de l’article, j’ai failli comprendre que le directeur a été agressé par un parent à lui.
khali :
réponse à Anonyme :Khali tu es loin du compte. Anonyme tu regardes les choses d’un seul coté celui qui ne veut que les choses pour lesquelles il formaté. les enseignants ne sont pas des anges, l’administration ne l’est aussi. les élèves sont des élèves qui respectent ce qui les respectes et sont obéissants au doigt et à loeil vis à vis du bon éducateur. La réaction de la classe dont le soit disant éducateur est à l’origine du dérrapage le confirme, seuls les enseignants qui ne sont pas concienceux dans leur travail soutiennent le directeur origine de la ripose d’un parent très mal reçu et humilié devant une assistante médusée qui n’arrive pas à reconnaitre le chef d’établissement
nadjibo139 :
réponse à fanfan. Bravo pour votre fils tout en lui souhaitant une longue vie pleine de succès in chaallah
magraoui :
l’enseignant dans ce bled est mal vu par les parents ainsi que par la société.... ,,,pourquoi ???on respecte les banquiers dans les banques ,,,les agents dans les entreprises,,,seulement nos etablissements et nos hopitaux sont délaissés par le manque de respect !!!!comme fanfan a dit imbécile d’enseignant et si elle ecrit maintenant,c’est grace aux enseignants ,et pourquoi s’acharne t-elle tellement contre eux ,elle méme qui est enseignante, elle est le pire des modeles d’enseignants,elle qui encourage la prostitution au vu de tout le monde sans aucune honte,elle qui pretend etre cultiveé est avoir l’honeteté intellectuelle ...allah yaafou alaik ,, dek el oued ya fanfana
maya :
fanfan , sans vouloir t’offenser , c’est toi qui es nevrosee,on dirait que l’enseignement t’a laissé des sequelles morales indelebiles ,tu dis tout ce qui fache ,pretextant l’honneteté intellectuelle ,si l’enseignant n’est pas un dieu ,l’enfant n’est pas un ange non plus ,arrete de jeter tout ton dévolu sur le prof qui est devenu la risee de tout le monde a cause d’individus ayant exercé le meme metier comme toi,si ton fils devient medecin,c’est que cette gifle etait pour beaucoup,elle lui a bien servi ,comme si tu n’as jamais donné de gifles à tes momes ,en angleterre ,on est retourné vers le fouet dans les ecoles(chatiment corporel) ,là bas ,il y a rigueur,serieux et discipline,ici ,il y a ,a l’ecole laisse mon fils faire ce qu’il veut ,c’est vrai que les profs ne pourront jamais etre prophetes ,comme eux ,on ne leur donne jamais (...)
khali :
réponse au message 12 octobre 2010, 19:14 , par Anonyme :D’après le titre de l’article, j’ai failli comprendre que le directeur a été agressé par un parent à lui. il t’appartien de croire ce que tu veux , monsieur nadjibo139 , a bien fait son analyse car votre réaction montre votre ressentiment d’éducateur ou d’un proche parent d’éducateur contre les élèves
bon point :
J’ai maintenant 51 ans, j’ai fais le lycée Med Kerouani setif, je n’ai pas honte aujourd’hui, lorsque j’ai l’occasion de renconter mon surveillant générale ZARMANI, un jour lorsque j’avais 17 ans, il m’a giflé, j’ai pleuré ce jour là, je n’ai pas levé même pas les yeux, je n’ai pas honte de le dire maintenant , je le rencontre Zermanià la mosquée de 1006, je m’incline devant lui et je l’embrasse au front. et maintenant je suis Directeur dans une entreprise d’état.
bon point :
J’ai maintenant 51 ans, j’ai fais le lycée Med Kerouani setif, je n’ai pas honte aujourd’hui, lorsque j’ai l’occasion de renconter mon surveillant générale ZARMANI, un jour lorsque j’avais 17 ans, il m’a giflé, j’ai pleuré ce jour là, je n’ai pas levé même pas les yeux, je n’ai pas honte de le dire maintenant , je le rencontre Zermanià la mosquée de 1006, je m’incline devant lui et je l’embrasse au front. et maintenant je suis Directeur dans une entreprise d’état.
Commentaire n°80110 :
PAR ANONYME A NADJIBO. IL NE FAUT JOUER SUR LES SENTIMENTS PAR ELEVES PAUVRES ETC, LE COUP EST PARTI ET LE BALLON EST DANS VOTRE FILET. A BON ENTENDEUR SALUT
abdelhamid :
Je voudrais dire un mot aux parents d élèves, moi j ai 4 enfants, les quatre sont scolarisés, j étais convoqué plusieurs fois par leur professeurs suite a des fautes commises par mes enfants, en aucun cas j ai été énervé contre les professeurs au contraire j été comptant que ces derniers m’ont convoqué car a la fin c est pour l intérêt de mes enfants qu’ils font ça. C est mon point de vu et c’est comme ça que je vois les choses. merci
fanfan :
Fanfan à Maya ! Pour ta gouverne, Maya, si tu trouves que le système scolaire algérien est si bon, que les enseignants qui y enseignent sont si parfaits, dis moi pourquoi une telle déperdition scolaire ? Pour toi l’enseignante ou l’enseignant doit être une mère ou un père fouettard ? Bravo pour une telle vision des choses. Je relate un fait : on tabasse mon gosse, je le défends ! Une enseignante névrosée n’a pas à se défouler sur les enfants des autres. Quand à mon cursus scolaire, je tiens à te signaler, que l’ancienne génération a pu bénéficier d’une école digne de ce nom. Fais la différence entre les anciens et les nouveaux. Tu auras une médiocrité affirmée dans toute sa splendeur. Il m’est insupportable de voir un enfant tabassé et quand l’enfant est un démuni, je suis révoltée au plus profond de mon être. Si tu ne sais pas ce que c’est que donner de l’amour à un enfant, dispense toi d’en avoir, parce que si tu prônes le châtiment corporel à tout va, bonjour les dégâts sur ta (...)
fanfan :
Fanfan à MAGRAOUI, Normalement je n’ai pas à répondre sur cet article, sur le sujet prostitution au lieu ferraille du site. Tu dis que j’encourage la prostitution. Faudrait que tu comprennes mes propos. Tu les comprends au premier degré je crois. On parle de prostitution à ciel ouvert. Penses-tu que ce fléau qui n’est que la conséquence de la misère est acceptable dans des lieux publiques ? Tu penses que c’est moral et que même à la limite réprimée avec gros moyens, qu’elle sera endiguée ? Non ! Alors ne me joue pas les angéliques ! Si prostitution il y a, qu’elle soit au moins contrôlée ! A l’heure du Sida, de l’hépatite et j’en passe, les premières victimes seront les jeunes. Que doit faire un jeune ? dis le moi ? Se marier ? le mariage est un business ! Pas d’argent, pas d’appart et souvent pas de boulot ! Tes propos sont hypocrites ! monsieur le moralisateur ! Moi je suis dans le réel. Tu dis lay yestar, moi je te dis, lah eb3ed ness kima n’ta ! Mat’tektel, mat’enfa3 (...)
fanfan :
Fanfan à bonpoint ! Le lycée Merouani a toujours été un des meilleurs lycée de la région. je suis plus âgée que toi, mais,une chose est certaine, c’est que nous avons eu la chance d’avoir de très bons pédagogues. Et comme disait Rachid Boudjedra l’école fondamentale algérienne vit de ses excréments. Tous les recalés au bac devenaient enseignants. je ne dis qu’une stricte vérité.
paralov :
Une gifle peut mener en prison !faites attention Mrs et Mmes les enseignant(es)
Mériem :
@ fanfan Jusqu’à présent j’ai beaucoup apprécié vos interventions sur les différents sujets mais là je crois qu’en ce qui concerne l’enseignement et les dérives de violence qui s’y retrouvent vous faites fausse route : d’abord il faut arrêter ces jugements à l’emporte pièce et mettre tous les enseignants dans le même sac (apparemment nous sommes grosso modo de la même génération : j’ai eu aussi de bons enseignants mais j’en ai eu aussi de médiocres et de carrément méchants jusqu’à l’imbécilité congénitale ! Ah ! nostalgie quand tu nous tiens !) Aujourd’hui le métier d’enseignant est devenu très très difficile et j’en sais quelque chose ! Il y a de très nombreux enseignants parfaitement corrects qui font leur travail avec courage et abnégation face à CERTAINS élèves extrêmement mal élevés, jusqu’à la violence physique parce que leur parents n’ont pas fait leur devoir de base : ce sont EUX qui commencent l’éducation des enfants, l’enseignant, au primaire reçoit l’enfant déjà structuré MAIS c’est aussi vrai, beaucoup (...)
Commentaire n°80171 :
Par Logique A Fanfan. D’apres vous, les recalés au Bac ne peuvent pas devenir enseignant, alors le monde educatif ne pourrait se constituer que par les bacheliers y compris l’enseignement primaire et moyen. je crois que vous vous trempez d’analyse, car, si on exigeait que le bac pour devenir enseignant que crois que le nombre de bacheliers ne suffise pas ou bien on sacrifie le reste des activités ( medecine technologoie, sciences sociales etc.) durant mon epoque, une bonne partie des enseignants n’etaient pas des bacheliers mais ils etaient de vrais enseignants, c’est comme la devise un bon joueur n’est pas automatiquement un bon entraineur et les exemples y en a et vous les connaissez. salutations
fanfan :
fanfan à Meriem, Dans les années 1970, je crois que l’enseignement était relativement bon. Quand je dis que les enseignants étaient pas de niveau top, c’est lorsque l’on recrutait à tour de bras avec un niveau BEG, actuel BEM. La plupart des collégiens qui n’avaient pas leur entrée en seconde étaient recrutés dans l’enseignement primaire. Certains avaient des lacunes. Mais comparés à certains, actuellement, il est vrai, qu’ils étaient bien meilleurs que beaucoup de nouveaux, car pour beaucoup ça devient une catastrophe. Il faut dire que les programmes sont probablement mal étudiés, que les classes sont surchargées, que le corps enseignant est démoralisés. J’incrimine surtout l’école primaire. Quand un enfant a raté sa primaire, que va donc récupérer l’enseignant du cem ? Pratiquement rien ! d’où cette déperdition scolaire. je réside dans l’algérois et je puis vous assurer que la plupart des enfants que je connais font des cours en parallèles hors école. Mais est-ce juste qu’un enfant de parents aisés puisse (...)
maya :
fanfan,dans les annees 60et 70 ,beaucoup d’algeriens etaient analphabetes ,et pourtant nos ecoles allaient mieux ,les programmes n’etaient pas les meme,biensur ,mes parents sont issus de l’ecole française ,ne comprenant aucun mot en arabe litteraire ,notre mere cherie etait derriere nous dès le premier jour de notre entree a l’ecole ,chaque jour ,on lui montrait ce qu’on a fait de nouveau,elle apprenait en meme temps que nous ,le français ne fut pas une decouverte pour nous puisqu’on etait déja familiarisé avec à la maison, a l’epoque, on excellait en conjugaison,en dictee et en redaction,ma mere nous suivait pas à pas , elle nous reveillait tot,pour reviser les leçons du jour une derniere fois avant d’aller à l’ecole ,notre mere etudiait en meme temps que nous ,si nous avions reussi ,c’est que notre mere aurait été pour beaucoup,elle a voué son temps et sa patience pour notre reussite,les etudes primaires doivent etre suivies d’abord par les parents puis par l’enseignant qui ne fera que guider,si (...)
Mériem :
@ Fanfan : Le recrutement au départ, a été fait pour parer au plus pressé : scolariser tout le monde au moment où l’explosion démographique était affolante MAIS même recruté avec un niveau brevet, la formation tenait la route, il y avait un encadrement pédagogique de qualité et surtout le rôle de l’enseignant était valorisé, celui-ci se sentait utile et faisait un devoir de mener à bien sa mission - sans compter que la vie était beaucoup moins chère cependant même avec une licence ou plus , il y avait des enseignants d’une médiocrité à faire peur - je ne reviendrais pas sur les arabisants venus d’Egypte et du malheur qu’ils ont insufflé ici !! Aujourd’hui la donne a changé : l’enseignement est devenu un pis aller, rarement un choix délibéré et je vais vous dire pourquoi : PARCE QUE, à l’université, les matières d’enseignement ( les langues en particulier) servent de dépotoir -pardon de le dire - à tous ceux qui ont eu le bac de justesse et qu’on ne sait pas où mettre, vous y ajoutez le système (...)
maya :
fanfan,dans les annees 60et 70 ,beaucoup d’algeriens etaient analphabetes ,et pourtant nos ecoles allaient mieux ,les programmes n’etaient pas les meme,biensur ,mes parents sont issus de l’ecole française ,ne comprenant aucun mot en arabe litteraire ,notre mere cherie etait derriere nous dès le premier jour de notre entree a l’ecole ,chaque jour ,on lui montrait ce qu’on a fait de nouveau,elle apprenait en meme temps que nous ,le français ne fut pas une decouverte pour nous puisqu’on etait déja familiarisé avec à la maison, a l’epoque, on excellait en conjugaison,en dictee et en redaction,ma mere nous suivait pas à pas , elle nous reveillait tot,pour reviser les leçons du jour une derniere fois avant d’aller à l’ecole ,notre mere etudiait en meme temps que nous ,si nous avions reussi ,c’est que notre mere aurait été pour beaucoup,elle a voué son temps et sa patience pour notre reussite,les etudes primaires doivent etre suivies d’abord par les parents puis par l’enseignant qui ne fera que guider,si (...)
fanfan :
Fanfan à Maya ; Je n’en disconviens pas, mais je pense que l’école est la première impliquée dans l’apprentissage de la lecture et l’écriture. sinon pourquoi aller à l’école ? vous tenez absolument à déculpabiliser le rôle de l’école. Mon mari était bachelier en 1966. Issue d’un milieu traditionnel algérien, ce n’est pas sa mère qui lui a appris à lire non ! L’amour d’une mère, OK, mais l’apprentissage scolaire est relatif pour vous ? Non madame. Sil les anciennes générations ont pu percées avec le peu de moyens qu’ils avaient, c’est que l’enseignement y était bien transmis. Vous n’avez qu’à vous référer au fils du pauvre de Feraoun. Je dis et je redis, Madame, il n’y a pas de mauvais élèves, il n’y a que de mauvais professeurs ! La pédagogie est un art. Il faut justement aimer l’enfant, pour transmettre un savoir. C’est la clé de sa réussite. Mon expérience de la vie, via les enfants que je côtoie et via mes 2 maternités ont fait que j’en suis persuadée. Telles sont mes convictions ! Bien à (...)
yolanda :
bonjour a tous ! excusez moi mais je trouve que le debat sur l enseignement et sa qualite dans nos ecoles n est pas le sujet de l incident qui s est produit a l ecole d el eulma ce qui s est produit n est pas de moindre importance bien entendu ! ou est ce qu on va avec autant de choses absurdes qui se passent dans nos ecoles ; moi je pense que c est la faute des parents en tant que premiers responsables deja de leurs enfants . le role de l ecole se situe aillieurs . l education ( a comprendre comme tarbiya en arabe et a ne pas confondre avec instruction ou ilm en arabe ) se sont les parents :LE PERE ET LA MERE ENSEMBLE QUI DOIVENT LA DONNER A LEURS ENFANTS LES PRINCIPES DE L EDUCATION SONT CONNUS ET ON LES REçOIT DES LE BERCEAU jusqu a la petite enfance ensuite quand ils vont a l ecole , celle_ci devra leur inculquer el ilm c a d le savoir et non autre chose comme l education qui incombe au role des parents ainsi les roles sont bien clairs IL EST (...)
Commentaire n°80417 :
@ YOLANDA / JE suis à 100% avec vous et je n’ai pas dit autre chose : l’école est là pour le savoir et pour éventuellement compléter une éducation qui A LA BASE est l’affaire des parents et de la famille : incriminer les enseignants c’est de la fuite de ses responsabilités premières et rien d’autre...ne revenons pas sur le débat à savoir qu’il y a des enseignants frappeurs et parfois de véritables sadiques MAIS ils sont loin d’être tous ainsi -heureusement !-ceux-là doivent être dénoncés et sanctionnés ! Tout enseignant digne de ce nom vous dira qu’un enfant bien élevé par ses parents, quelque soit son âge - même un(e) adolescent(e) pourtant si difficile, ne pose pas de grands problèmes à l’enseignant tout simplement parce que les parents lui ont inculqué une chose : les limites à ne pas dépasser !! Il faut protéger ses enfants des abus de certains enseignants mais, avant tout, il faut aussi se mettre à sa place et reconnaître les difficultés qu’il rencontre avec des élèves insolents et violents parce qu’ils (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus