Accueil > Sétif profond >

Émeutes : De nombreux Sétifiens indignés

samedi 8 janvier 2011, écrit par : K. Khaled, mis en ligne par : Boutebna N.

De nombreux Sétifiens ont déploré ce vendredi la manière dont des groupes de jeunes, voir des adolescents, ont protesté contre la hausse des prix de produits de première consommation.

Adel :-Je suis étonné de voir des groupes de jeunes. Si c’était une révolte populaire, on aurait du voir des adultes dans les manifestations"

Ahlem :-Oui nous sommes contre la vie chère, mais manifestez sans casser, soyez civilisés"

Salah :-Ne répondez pas à la manipulation des personnes qui veulent que l’Algérie retourne aux années terrorismes ; manifestez sans violence. Vous pouvez crier, chanter et porter des sacs de sucres avec le prix dessus, des couffins vides, des pancartes, des bidons d’huile à la main, mais ne pas…… casser, ni agresser les gens, ni saccager les biens publics."

Abderrahmane :-Nous avons vécu déjà les conséquences des événements d’octobre 88. Nous voulons pas revivre une autre misère, ça suffit !!"

Nassira :-Ces gens qui ont manifesté ne sont que des adolescents qui ne connaissent même pas le pouvoir d’achat et ils n’ont jamais acheté un kg de sucre. Ce ne sont que des voyous qui profitent pour voler comme c’était le cas avec le siège Nadjma de la cité des 1014"

Hamid :-Nous sommes indignés de cette vie chère ... Je ne suis pas contre cette manifestation"

Warda :-Je suis déçue des images que j’ai vues à travers la chaîne Al Jazeera. J’ai compris que cette chaîne cherche à dénigrer notre pays, pas plus. Une révolte populaire est une révolte d’adultes et non pas de voyous et d’adolescent, c’est la remarque que cette chaîne devrait signaler"

Ali :-Les anciens Algériens ont manifesté contre le colon français et ils n’ont jamais cassé un bien public".

Akram :-Des jeunes qui profitent de la situation pour voler des ordinateurs. Ils n’ont aucune notion de nationalisme"

Mohamed :-ça montre que nos enfants n’ont pas de parents et c’est la rue qui éduque, où sont les parents de ces casseurs ? C’est une honte !-

Tels sont les propos qu’on a recueillis à Sétif au lendemain des émeutes de ce jeudi.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus