Accueil > Sétif profond >

Bougaa : Tafat ravagée par un incendie

mardi 23 août 2011, écrit par : Fouad.D, mis en ligne par : Boutebna N.

Plus d’une vingtaine d’hectares de chêne-vert de la forêt du mont Tafat, dans la daïra de Bougaâ située au nord-ouest de Sétif, a été ravagée par un violent incendie qui s’est déclaré samedi et qui n’a pu être maîtrisé que dans la journée d’avant-hier.

Selon les services de la Conservation des forêts, la lutte, particulièrement âpre contre cet incendie, a duré de nombreuses heures en raison du relief très accidenté de la région et la propagation rapide des flammes qui ont rendu difficile le travail des sapeurs pompiers. Deux brigades d’intervention de la Conservation des forêts et de la Protection civile ont été mobilisées pour la circonscription de cet incendie, a ajouté la même source qui a souligné que les causes de ce dernuer ne sont pas connues pour le moment, et qu’une enquête a été ouverte pour en déterminer l’origine. Soulignons enfin que depuis le début de l’été, douze incendies ont été enregistrés à Sétif détruisant 151 ha, dont 90 ha de forêts et 54 ha de broussailles.
Le Maghreb


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
Ouahiba Chaoui :
Que dieu protège Bougaâ et tous ses habitants, car Bougaâ est la ville qui m’inspire le plus !
zina de bougaa :
merci ouahiba .bienvenue a bougaa et jespere faire votre connaissance.
zoubir de sétif :
bjr comme d’hab chaque été
Commentaire n°107925 :
Tafat veut dire lumière en tamazight mais malheureusement sa prononciations par les arabophones de la région a fait que cette lumière est éteinte (teffat = éteindre) et le drame continue.
INconnu :
Dieu protègera les forêts mais les hommes la détruiront. Connaîtrons t’ils l’écologie et le respect de ces terres qui nous nourrissent. Les incendiaires criminels devront être traduits en justice et paieront le prix le plus fort , leurs exactions.
loup blanc :
la foret, le bois , la terre trois facteurs qui se collent infinement pour justifier cet acte barbare et inhumain d’un malade ou des malades simpleement pour l’argent un arbre prendra jusqu’a 10 a 15 anneés pour croitre et devenir productif et utile a la nature un arbre c’est une vie au meme titre que nos vies il respire il echange avec la nature air eau et matiere premieres qui entrent dans son metabolisme d’accroissement c’e aussi un poumon c’e un produit indispensable dans toutes les civilisations qui ont marquées l’humanité l’arbre et un symbole de fierté et de dignité c’est un element clé dans le transfert des technologies et d’adaptations des energies biodegradables helas c’est une culture de planter de traiter d’irriguer de rendre l’arbre ou la foret un element familier heriditaire et obligatoire pour eduquer nos enfants a aimer la foret ce n’est pas par la parole mais par l’acte obligatoire aucune personne n’est educateur et aucun livre n’est education mais c’est l’experimentation de la vie (...)
INconnu :
l’arbre envoie ses racines au plus profond de la terre pour se nourrir et l’homme toute sa cruauté pour le périr. il finira par sa propre extinction et la nature reprendra le dessus comme c’est inscrit depuis la nuit des temps. Dieu ne protegera pas Bougaa comme le reste des autres territoires de l’Algérie car l’homme en a décidé autrement......
houda :
Un incendie comme un autre ,rien d’extraordinaire !ce n’est pas la fin du monde parce que c’est Bougaa !!!!Tout le monde arabe brule en ce moment !
nacerus16 :
Pourquoi le site info-setif ne parle jamais de Hammam Sidi El Djoudi ( Hammam Guergour ) ? C’est une daira à part entiere et elle ouvre droit à plus d’egards , l’un des plus beaux sites thermaux d’Algerie , classé 3 eme mondial , ou est ce parce que ses habitants sont des Mourabitines ?
INconnu :
À nacerus16 , vous auriez pu nous envoyer quelques pics de (Hammam guergour) , ça aurait été un bon réflexe , témoignant de votre intérêt pour le site thermal en question . on est mieux servi que par soi même. quant à vos suspicions ethniques, ( Hammam guergour se trouve bien en Algérie) ....
BENI FOUDA :
belle région..
bensemra nacer :
@ houda votre jeu de mot est appreciable, mais si le monde arabe brule, comme le dit djeha es ce que yemnaa rassek. de plus, ecologiquement parlant c,est sinistre une terre brulee, c,est de triste memoire.
Mohand tahar n’aith ouerthirene :
On ressens la chaleur même au niveau d’aith yaala (Guenzet). C’est vraiment dommage, car ça va durer encore quelques années pour que ça repousse comme avant. Il faut penser aux animaux et à la biodiversité dans cette région qui est comme même assez riche. Juste pour information, le mot TAFAT qui est le nom de cette forêt signifie en berbère : la lumière . D’ailleurs l’écrasante majorité des noms de nos montagnes et monts en Algérie sont des noms typiquement Berbère. Je pense que ça peut être un bon sujet de recherche pour ceux qui s’intéressent à l’histoire de notre pays. Merci de me lire Mohand tahar n’aith ouerthirene
djezairi asma :
De passage à Bougaa ex Lafayette, j ai pu admirer cette montagne et ses allentours. Dommage que l’incendie ravage la verdure de ses versants car ils sont saisissants et peuvent inspirer poete et peintre. Espérons que la pluie arrive pour la remettre en état , et que les charmants habitants de Bougaa retrouvent leur montagne point de repère.
Nacerus16 :
pour inconnu , voila les pics que vous avez demander , j’épere qu’elles vous plairont
nacerus16 :
Pour inconnu :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus