Accueil > Sétif profond >

Nouvelle route Fermatou-Takouka, halte à l’hécatombe !

dimanche 4 septembre 2011, écrit par : A Nedjar .Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

En raison des travaux de réalisation du futur grand barrage de la vallée d’El Maouan ,l’ancienne route empruntant l’axe de la RN 75 passant par le fameux Col de Takouka, a été déviée pour donner lieu à la naissance d’une portion de route à caractère communale pour desservir six grandes Daïra du Nord-Ouest de la Wilaya.
Mais le hic, c’est que cette route aux caractéristiques précitées , ne cesse depuis sa mise en service en janvier 2011 de faucher des vies humaines. Deux personnes ont laissées la leurs le jour même de la fête l’Aïd, ce qui porte le nombre à 5 décès depuis son inauguration en plus des nombreuses victimes plus ou moins gravement blessées .Ce nouveau score nécrologique n’a pas été atteint en 50 ans de service sur l’ancien axe routier de la RN 75 avec tous les aléas qui lui étaient liés,étroitesse,éboulements, enneigement ,verglas, nids de poule,virages etc.

Les travaux devant constituer un évitement et une déviation de l’emprise du réservoir du grand barrage pour rejoindre la RN 9 ont été abandonnés pour des raisons inconnues jusque là à ce jour après en avoir livré en travaux finis plus de 1km !

En plus des pertes de vies humaines, des blessures graves et des dégâts matériels considérables occasionnées quotidiennement, les usagers de cet axe, devenu celui de la mort ,redoutent l’installation prochaine de la saison des pluies et celle surtout de la neige et des verglas où les températures de jour comme de nuits chutent parfois à 8 et 9 degrés en dessous de zéro !

Devant l’ hécatombe annoncée et le danger réel permanent que constitue cette nouvelle route ,traversée sans répit par des milliers de véhicules lourds, légers et ceux des transports de voyageurs pour desservir les régions précitées, les pouvoirs publics doivent s’atteler à trouver très rapidement les solutions pour endiguer les fléaux passés et à venir.
Pour d’autres raisons ,cet axe devient régulièrement le théâtre de regroupement de populations avoisinantes qui le coupe des heures durant à la circulation pour manifester leurs colères contre, affirment ils : l’absence d’interventions des autorités pour la prise en charge de leur quotidien qui se résume à des difficultés insurmontables en raisons de l’enclavement et de l’isolement qui vont jusqu’aux confins des territoires Nord de la Wilaya.

Les autorités devraient ,pour conjurer les risques, interdire par exemple cette route (Fermatou,El Maoune,Takouka) aux véhicules poids-lourds en leurs imposant l’axe Ain Arnat -Ain Abbassa passant Par El Bouhaira pour aboutir sans aucun risque aux mêmes destinations .


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus