Accueil > Sétif profond >

Ait Khellad : Répression d’une manifestation contre le détournement d’un lycée vers un autre village

mercredi 12 octobre 2011, écrit par : Salim ITOUCHENE, Setif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Le village d’Ait Khellad situé dans la commune d’Ait Noal Mezada (nord-ouest de Sétif) a connu aujourd’hui de fortes manifestations réprimées dans le sang par les forces de l’ordre.

Des centaines de villageois (plus de 700 suivant le comité du village) ont manifesté leur colère suite au détournement d’un projet de lycée vers le village voisin (Mezada). Les autorités publiques ont longtemps tergiversé sur l’emplacement du lycée. Les données démographiques et les opportunités de développement de la région tendent toutes à élire le village d’Ait Khellad pour abriter le lycée de la commune.

En effet Ait Khellad est le plus grand des trois villages constituant la commune d’Ait Noual Mezada, il représente à lui seul près de la moitié des habitants de la commune. Aussi, le village est traversé par la route nationale numéro 75 reliant Sétif à Béjaia, ce qui lui confère des attraits pour désenclaver la commune.

Après l’annonce du transfert du Lycee du lieu dit Tizi Ilmane (Ait Khellad) vers Mezada il y a deux jours, les citoyens du village d’Ait Khellad n’avaient d’autre moyen pour faire entendre leur colère et indignation que de bloquer la route nationale n° 75.

Les citoyens ont bloqué la route depuis ce mardi vers 6h du matin, il est à noter que le blocage s’est déroulé dans un civisme remarquable et pacifiquement grâce à la vigilance et à l’organisation du comité du village. Les autorités publiques n’ont répondu à cette manifestation qu’aujourd’hui vers 9 heures du matin en recourant à un dispositif sécuritaire démesuré pour disperser les manifestants et ré-ouvrir la route.

Devant la détermination des manifestants à faire entendre leurs cris de détresse, les autorités publiques n’avaient d’autre réponse que l’usage exagéré de la force : un escadron a été dépêche sur place depuis 9 heures du matin. Des bombes lacrymogènes ont été tirés sur les manifestants et une trentaine d’entre eux ont été arrêté.


Partager cet article :
21 commentaire(s) publié(s)
bichou :
Il y a sûrement un intérêt tribal dans toute l’affaire. Depuis quand les autorités font une étude approfondie qui s’étale sur plusieurs décennies concernant un projet ? Quant à la répression sanglante qui s’en est suivi est à la fois déplorable et condemnable, et démontre la langue de bois que pratique les médiocres gouvernants à l’égard d’honnêtes citoyens qui ne réclament que leurs droits les plus élémentaires et la paix. Cela explique, par ailleurs, les divergences qui tracent l’écart entre les électeus et les élus tous azimuts. Quand comprendra le citoyen qu’il n’est jamais représenté ? Et qu’il faut boycotter toutes élections jusqu’à ce que le droit de l’homme soit établi.
BDS :
Moi je connais la région (Bouandas,Bousselam, Ait khellad, Ait Tizi, Ait Noual M’zada.. une tres belle région de l’Algérie profonde pleine de vie, ses habitants trés autonomes et respectueux vivent presque des pensions des retraités de France et avec cette argent des pensions ont pu faire quelques investissements dans la construction et matériaux de construction et d’autres activités commerciales, une population qui a trop souffert durant le colonialisme français et les vestiges des nombreuses casernes et centres de tortures implanté dans la région en témoingnent et parmis elles la batisse qui abrite actuellement la brigade de gendarmerie de Bouandas. La région en dehors de l’infrastures que les français ont laissé n’a connu l’indépendance qu’a partir des années 80 sous l’administration du wali de Setif de l’époque, khlifa Bendjidid (le frere de chadli) avec lequel un vaste projet de l’électrification a été realisé et que d’ailleurs tout le monde reconnait. Puis c’est le retour au point zéro avec des (...)
Zaher de BOUGAA :
Conséquences de la fraude électorale à grande échelle dans ce bled.
BDS :
Suite Ce qui a engendré dans certains villages une diminution de la démographie et ceux qui n’ont pas pu partir vivent dans la frustation, le chomage et même la pauvreté. En partant de ce récent malheureux evenement je vous donne une autre fois la preuve pure et simple que nos gouvernants sont pourris de corruptions et causent la pourriture et la mal vie aux honnêtes citoyens et pousse notre chère Algérie à la dérive et l’extinction, dites moi comment un état à travers son administration locale (Wilaya) et avec tous les services techniques, les études et les statistiques n’arrivent pas à décidé durant maitenant 02 ans ou plus de l’endroit ou doit être construit un lycée, mais c’est inconcevable, moi à mon avis c’est pas à la population de décidé, et c’est tout à fait compréhensible que chaque village voudrait avoir ce lycée sur son térritoire sans tenir compte de l’utilité reelle d’un tel projet par rapport à l’intérêt général de la région et des perspectives d’avenir. Alors au lieu de traiter le problème (...)
lolo :
Je crois qu’eux même se font appeler les Béni Khalled mais on est plus royalistes que le roi .... D’un autre côté ça les connait On a déjà vu ça avec le s Aït Nwal et Mzada au sujet du CEM que la sagesse de l’ancien DE a fait placer entre les deux dachrate pour que les élèves des deux camps fassent une trotte pour y aller et l’a appelé CEM des Aït Nwal-Mzada..ça rappelle la fameuse histoire de celui qui demande au roi de se faire crever un oeil pour que son adversaire ,borgne, se fasse crever le seul oeil qu’il a.....
ahmed :
c est vraiment du n importe quoi il d autre moyen de se faire entendre que de tt bruler pour 1 oui ou pour 1 non
INconnu :
où est le référendum et la libre expression des hommes ; où sont les élus , les responsables et qu’en est il du droit de grève .... la RADP une chimère , une illusion. à quand la révolution des braves ? et que justice soit faite
Tribalisme moyen-âgeux :
Quand on dit répression dans le sang on penserait qu’il y a eu des dizaines de morts et de blessés ,cependant à la lecture de l’article :Des bombes lacrymogènes ont été tirés(ées) sur les manifestants et une trentaine d’entre eux ont été arrêté(s),on s’aperçoit qu’ il n’en n’est rien et que les forces de l’ordre n’ont fait que leur travail...ça prouve que l’auteur n’est pas crédible ,qu’il a un parti-pris et que le site publie n’importe quoi ...
setifien :
mais on s en fou
Logique :
Bonsoir, pourquoi on ne construit pas un lycée dans chaque village, comme ça tout le monde sera content.........et l’année prochaine ça sera une université dans chaque village !!!!!!
elmanifesto :
Du tribalisme certes il y en a sauf qu’il y a lieu à mon sens d’analyser les raisons et les affluents de ce tribalisme : 1/ Ce tribalisme est alimenté par un découpage administratif injustifié et qui ne reflète pas les spécificités de la région et ce que se soit pour le rattachement communal ou pour la wilaya. 2/ Il est également attisé par une attitude passive des autorités publiques civiles ou armées. Le simple citoyen ne liras dans cette passivité de le dédain et l’enlisement de la distance séparant le citoyen et les autorités. Ces mêmes autorités ont agis différemment aux manifestations des deux villages : une compréhension voir même de la complicité vis a vis des manifestants de Mezada qui ont fermé le siège de la mairie pendant plus de 4 mois tandis que les manifestants de Ait Khellad n’ont même pas eu la chance de faire entendre leurs doléances aux responsables locaux. 3/ La convergence d’intérêts personnels de certains pseudos industriels/hommes d’affaires de la grande daira (grandeur en terme (...)
elmanifesto :
Mais bien sur qu’on s’en fout tant que ça concerne les autres !
elmanifesto :
Bien sur qu’on s’en fout tant que ça concerne les autres !
elmanifesto :
D’après les dernières nouvelles, les manifestants arrêtés ne sont pas encore relâchés malgré les promesses du responsable de la Gendarmerie Locale. Parmi les personnes arrêtés, on dénombre des vieillards ( 5) et un garçon fou : les arrestations sont vraiment aveugles. A quand le pays des droits de l’homme ?
merzouk ikassoulene :
bien dit.et c’est la vérité que vous venez de dévoiler pour que chaque person dans le monde voi la realité cacher....
BDS :
Le hic dans cette affaire c’est que en plus de l’incompétence des autorités pour régler certains problèmes de la population, ils deviennent complice du dérapage et du pourrissement. Ainsi ils s’achettent et se vendent comme une simple marchandise, ils sont prêt à sacrifié tout juste pour qqs centimes de la part de leurs maitres corrupteurs.
Logique :
@Logique : Tu as raison camarade ; Mais i y a mieux il faut construire une école pour chaque maison , un CEM et un lycée pour chaque gourbi .....
loup blanc :
pauvres habitants de cette localité je dirai que ce sont un ballon pour jouer une partie chiante ensuite cette politique de lycée dans chaque commune est-elle efficace je crois que les relations humaines me font rappelés le service national ou tous les régions du pays se rencontrent deviennent amis s’échangent une culture un dialecte et aussi forgent des personnalités aptes a devenir un citoyen Ait Newal mzada va formée des ait nawal mzadien ni plus ni moins qui penseront agiront mzadien le dénominateur commun dans cette affaire c’est la haine et l’hypocrisie
jino@live.fr :
quand le peuple ALGERIEN s’éveillera le monde tremblera baraket foute le con du pouvoir
Commentaire n°266661 :
cette région de la petite Kabylie est complètement mise à l’écart et à l’oublie, nous ignorons à présent les objectifs des responsables misérables. cette région montagneuse que je ne cesse de dire qu’elle est merveilleuse mérite des projets de réhabilitation, notamment la rénovation de la route reliant ait khellad et la route nationale et quelque nouveaux projets afin que c village soit développé et en conséquence répondre aux besoins des habitants de ce village avant qu’il soit déserté. Un visiteur de ait khellade résidant à Alger. sincères salutations à tous les lecteurs. ghanou, B LE 29-06-2016.
Hamid bouandassi :
Je comprends que les autres villages aussi peuplés sinon plus (votre information est tendancieuse mon ami) que Ait Khellad n’ont pas droit de cité dans cette commune. Le choix judicieux de mettre le lycée au centre de la commune à Mzada n’a rien d’anormal tant il permet à tous les fils de cette commune de rejoindre le lycée. Et ci un lieu comme Mzada est le centre de la commune par quel miracle veut on le priver de recevoir ce lycée. Ce que vous ne savez peut être pas est qu’on a mis dans la tête de la population de Beni Khellad qu’elle plus intellectuelle et de ce fait doit être le leader de la commune après avoir longtemps régné sur les présidences des APC de cette commune. Basta pour ça. La citoyenneté pour tous ! Au passage comment feraient les pauvres lycéens de Ait Noual pour rejoindre le Lycée tel que le veulent les protestataires ? Vous n’avez pas essayé de répondre à une pareille question.. Merci de mijoter votre article avant le le lancer comme ça. A vous lire comme ça tous les autres (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus