Accueil > Sétif profond >

La plus grande huilerie romaine abandonnée

dimanche 20 mai 2012, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

La localité de « Kherbat Yaakoub » située à 5 Km de la ville de Ain El Kebira a fait l’objet d’une étude archéologique à l’issu d’une récente conférence sur l’histoire de la région organisée par l’association « Ichrakat Fadjr Djadid ».

Lors de cette étude menée par Youcef Aibeche historien à l’université de Sétif et Dr Mhental Djahila, archéologue à l’université d’Alger, il s’est avéré que l’endroit abrite les ruines d’une ancienne huilerie romaine qui date entre le 2e et 3e siècle de notre ère. Il s’agit de l’une des plus anciennes huileries au niveau du bassin méditerranéen et la plus grande de l’époque romaine.

Ce site sera pris en charge par le futur institut d’archéologie du pôle universitaire El-Hidhab. En attendant, une demande a été adressée aux services concernés afin de protéger l’endroit dans les plus brefs délais.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°140113 :
on va loué cette huillerie romaine à mrs REBRAB pour que huile sera abandant
tghammina :
et à merdjet essaid , on n’a rien trouvé ?
Abdel Marseille :
C’est tous le peuple Algérien qui a été abandonné .
zinou dz :
Qu’est ce que peut nous foutre du moment que ce n’est pas du pétrole arabe ?
Commentaire n°140153 :
Qu’on commence d’abord par construire des huilerie de notre temps pour nous procurer de l’huile à prix raisonnable
nuon :
salem ;les gens bien cultiver se réjouisses de cette découverte,mais pour vous toute est politique ou vous parler que de votre ventre.wallah la honte le site est visiter dans le monde entier.salem beladi
Commentaire n°140170 :
ça peut servir dans le futur, deja protégé cet endroit c juste pour recolter l’essentiel et peut dans le futur tout proche, ce village sera une grande ville moderne et dans cet endroit on fera inséré ces recolte historique et melanger avec produit futur et l’appeller cité de l’huilerie romaine ou boulevard de l’hulerie romaine avec rpoduit archelogique ou copie qui jonche bulevard et l’orner, voila ce qu’il faut faire
Scarlett :
Les sites archéologiques en Algérie sont une de ses richesses, ils sont l’Histoire, Pour moi, c’est important de les mettre en valeur, de les restaurer,de les entretenir, Je comprends que pour certains, il y a d’autres priorités, et quand on galère au quotidien, on se fiche de l’archéologie, Mais un pays peut avancer sur plusieurs plans ? l’Algérie est un grand pays, avec pleins d’atouts géographiques, à mettre en valeur, Salam aux équipes d’archéologues,
ben ali :
ça fait longtemps que je me posais la question de savoir qui a planter ces beaux oliviers dont nous avons tous herités en algerie - je pensais que c’etait le fruit de notre labeur , avec cette decouverte archeologique meme ça nous devons le mettre sur le compte des romains ! si ils avaient des huileries ,ils ont surement du planter les arbres - a quoi donc a servi notre passage dans ce pays ? je pose la question aux historiens .
tghammina :
bientôt tout le village de AEK (euh pardon , j’aurai dû dire la ville) sera protégée par l’UNESCO !!!
Ryan :
C’est déjà pas mal que cette huilerie soit abandonnée et pas détruite comme hélas d’autres monuments historiques de toutes les époques.
Haret Blondo :
Félicitations pour le travail fait par cette Association et merci pour Setif.info de l’avoir fait savoir. L’Association peut lever des fonds auprès du privé, tout en contactant les autorités locales, les institutions qui peuvent aider et enfin des universitaires et des archéologues, pour approndir cette recherche. Il y aura sans doute des autorisations à obtenir, mais il faut pousser les choses. Nos autorités s’en foutent un peu, si elles ne sont pas bousculées. Est-ce que l’info est apparue dans la presse nationale ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus