Accueil > Sétif profond >

Les Sétifiens à la recherche de l’eau

mercredi 15 août 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

La population de Sétif est fatiguée. Elle n’en peut plus de ces coupures répétitives. Le manque de ce précieux liquide dans les robinets depuis le début du ramadan suscite la colère des citoyens en cette période de grandes canicules.

Il s’agit d’un autre calvaire qui s’ajoute à celui des coupures d’électricité. Cette situation génère une atmosphère de panique chez les citoyens qui se rabattent sur l’eau minérale et les points d’eau non-contrôlés mis à disposition gracieusement par certains résidents. D’autres préfèrent s’alimenter en citerne pour 800 à 1200 DA.

Les services de l’hygiène déconseillent la consommation d’eau aux origines non contrôlées. Les puits et les forages peuvent être facilement contaminés en cas de ruptures des conduits d’eaux usées. Ils sont à l’origine de plusieurs cas de typhoïde.

La célèbre refrain de chanson « dja el ma noudh t3amar  » qui veut signifier « l’eau est la, lève-toi pour faire ta réserve » voit son retour en force. En attendant, chantons ....

Vidéo de la chanson : http://www.youtube.com/watch?v=DFfgeiYbeV8


Partager cet article :
63 commentaire(s) publié(s)
sad :
@ anahoua Ziton dit : « c’est un sujet important qui nécessite un vrai débat. » Je pense qu’il a très bien initié le débat ! Je pense même qu’il a même donné les solutions ! Maintenant, si chaque citoyen fait ce qu’il doit faire , à commencer part toi et moi, je pense que le problème sera résolu, de lui-même ! Qu’en dis-tu ?
Commentaire n°149784 :
Ce qui’il faut c’est de creuser des puits il ya de l’eau sous terre a sétif
ben ali :
a l’algerien : je crois que vous interpretez mal ma pensée-si j’ai utilisé le mot harraga c’est dans le sens d’exode rural - je crois que c’est un fleau qui va deteriorer la qualité de vie dans les villes - parce qu’on ne peut pas absorber autant de monde dans des villes mal preparées et que cela appauvrit le monde rural -parce que comme vous dites ceux qui viennent et qui habitent les villas dont vous parlez desertent des regions dans lesquelles ,ils auraient pu etre utile - mais bien entendu c’est un probleme d’amenagement du territoire ...maintenant tout le monde est libre d’aller ou il le souhaite - pour ce qui me concerne et je pense que beaucoup de ceux qui y sont venu a ces villes doivent regretter l’espace ou ils etaient auparavant , si bien sur on avait permis a toutes ces populations de vivre correctement dans les campagnes... et puis attendez dans 10/15 ans quand tous les enfants de ces familles seront des adultes , vous verrez si on va pas droit aux bidonvilles -l’eclatement des (...)
mustapha :
@ ben ali une analyse très logique, sincerement je prèfere la compagne à la ville. création des villes satélites évite l’éxode.
SAHITOU :
21 /08/2012 Par SAHITOU j’estime que nous les Algériens sommes de trés grands gaspilleurs d’eau ,et nous ne nous donnons pas la peine d’essayer d’économiser ce précieux élément : Voici Quelques propositions : Introduire dans les programmes scolaires primaires et moyens des leçons d’éducation visant l’économie de l’eau Généraliser l’utilisation des robinets à ouverture à poussoirs aussi bien dans les lieux publiques : Fontaines (Ain Fouara et autres ) qu’au niveau des ménages . L’ADE devrait réfléchir sur la politique de distribution d’eau , à titre d’exemple : - Instaurer un N° vert pour signaler toute fuite d’eau - Aménager des bassins de récupération d’eaux pluviales (fosse couverte de film plastique ) pour les redistribuer , via des canalisations spécifiques bien sûr , dans les sites industriels utilisant beaucoup d’eau au niveau de leurs équipements qui actuellement sont alimentés en EAU POTABLE . Enfin chacun de nous (...)
Commentaire n°149895 :
@Sahitou Sahit ya khouya .
ziton :
il ne s’agit pas d’un problème entre ville et campagne, l’eau se raréfie partout. la profondeur des nappes phréatiques à guellal ne dépassait pas les 15 m, maintenant, on creuse jusqu’à 200 m et plus. les nappes phréatiques ne sont pas suffisamment alimentées ( moins de neiges, moins de pluies...) d’une part, et une utilisation irrationnelle d’autre part, ce qui fait un déséquilibre énorme. il ne faut pas considérer ces éléments à l’échelle annuelle, mais sur une période beaucoup plus longue pour comprendre cette évolution. imaginons une nappe phréatique dans un endroit donné, sous forme d’un fût celui-ci ne reçoit pas suffisamment d’eau, mais en contrepartie de nombreux tuyaux sont plongés dedans pour aspirer, et bien rapidement il se videra. toute la région sud de Sétif était un immense lac, dont il ne subsiste que quelques témoins (chott), ce lac sest vidé au quaternaire, aprés que l’oued bousselam a atteint profil d’équilibre et s’est déversé à la mer ( quelques découvertes de poisson fossilisés à (...)
ziton :
Sétif ville était célèbre par ses ayounes le niveau de la nappe actuelle n’est plus celui d’avant. un exemple pour montrer que la pénurie de l’eau est un grand problème, c’est partout pareille le problème sera d’autant plus ,dans un avenir proche , si rien ne se fait.
ben ali :
ziton : si avec toute la neige qui est tombé en fevrier 2012 et les quantités de precipitations de janvier a avril 2012 , n’ont pas rempli nos nappes phreatiques , je ne vois pas quand elles le seront !- a certain endroit on a enregistré jusqu’a 2 metres de neige...les barrages hydrauliques sont tous pleins , on a meme laché certains pour en diminuer la pression - non le probleme est ailleurs , cela vient du reseau qui est mal fichu , de pannes de pompes , de baisse de pression , de fuite dans les canalisations ect -et d’absence de reactivité de ceux qui sont chargés de l’entretenir ...mais je vous rejoints sur l’utilité d’economiser cette ressource par une sensibilisation du consommateur ,notamment par le prix de l’eau ( on peut fixer un prix pour un forfait pour une quantité vitale et au dela faire payer beaucoup plus cher pour inciter a l’economiser)...certains detournent egalement par le systeme D avant le compteur a eau ,l’eau venant des canalisations (un branchement legal et un autre (...)
salimsitifis :
je ne sais pas pourquoi le wali ne fait rien pour reglé le probleme de l’eau a setif,pourtant les barrage ne manquent pas,alors messieurs les responsables des salons et des fauteilles vous attendrez un soulevement populaire pour repondre à l’attente des setifiens en matiere d’eau à vous de choisir
Commentaire n°150455 :
ont cherchent pas l’eau ont cherchent le calme nous habitants des 1006 près du chateau d’eau nous vivant le cauchemar par le bruit des pompes pandent la distribution d’eau de 12h à18h et de 23h à08h du matin tout les jours comme ça mais et en plus la fuite d’eau qui dérange vraiment l ’accès pour rentrés chez nous n’oublié pas nous sommes pas ravitaillé de cette eau ont demandent au service concernné de prendre les habitants comme des personnes et non des animeaux
migri :
c simple il faut privatiser les services de l’eau point barre, privatiser aussi l’electricite et il n’y aura plus de coupure. si vous voulez la qualité il faut payer et laisser les entrprises privées meme étrangères car sinon vous allez crever ou vous entretuer
Commentaire n°152286 :
puisque l’eau est si précieuse et si rare pourquoi les autorités ferment t-elles les yeux quand les particuliers utilisent les forages pour en faire des commerces tel que des hammam ,des lavages ?ça fait mal au coeur tout ce gaspillage !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus