Accueil > Sétif profond >

Lemroudj, les travaux de revêtement en béton bitumé sont en cours

mardi 18 septembre 2012, écrit par : Rachid Sebbah, mis en ligne par : Boutebna N.

Après plusieurs mois d’attente, les travaux de revêtement en béton bitumé du centre du village Lemroudj, commune Draa Kébila, viennent de commencer ce dimanche 16 septembre 2012 ; ils seront terminés en quatre ou cinq jours. Ils se déroulent sous un soleil relativement chaud et un ciel bleu éclatant. Une très belle journée d’automne pour une très bonne initiative.

Cette opération, tend attendue par les citoyens du village, est devenue indispensable après la réalisation des canalisations de gaz, d’assainissement, d’alimentation en eau potable et d’enfouissement du câble téléphonique en fibre optique. Elle s’inscrit dans le programme de développement communal au titre de l’année 2012 et son coût est estimé à dix millions de dinars algériens.

Ces travaux de revêtement en béton bitumé sont entamés à partir du quartier Anza Ali Ouziane pour s’achever au quartier Aghlad ; soit une distance d’environ un kilomètre.. Le tronçon Anza Ali Ouziane jusqu’au pont, sera pris en charge dans le cadre de l’opération qui va être lancée bientôt et qui concerne la réhabilitation en béton bitumé du chemin communal n°110, allant des limites de Draa Kébila avec celles de Ain Legradj et Maoaklane (d’Aghlad Lemroudj à Ait Abdallah près de Tizi Ouaghlad).

Après la réhabilitation du centre du village Lemroudj, les conditions de vie des citoyens vont quelque peu s’améliorer puisqu’il n’y aura plus de poussière en temps sec et de boue lorsqu’il pleut. La circulation sera aussi plus facile et sans dommage pour les véhicules.

Enfin, cette opération ne touche que l’artère principale du village Lemroudj, il est aussi souhaitable que les autorités locales envisagent l’aménagement des autres ruelles à l’intérieur des quartiers afin d’améliorer davantage les conditions de vie des citoyens. Car, si les ruelles de l’intérieur et les trottoirs de la localité ne sont pas aménagés, la poussière et la boue continueront à nuire comme par le passé et l’impact de l’actuelle opération en serait relativement faible.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus