Accueil > Sétif profond >

L’histoire d’un mécène escroc

lundi 26 décembre 2005, écrit par : Nedj

Les éléments du 4e arrondissement de Sétif ont, avec la collaboration de leurs collègues du 10e arrondissement de Constantine, mis lundi dernier, la main sur un escroc.
Agé de 58 ans, retraité, M. S., un repris de justice connu par la police des villes précitées, s’est, pour réussir son coup, maquillé en « représentant » de l’APC de Constantine à la recherche d’âmes charitables devant venir en aide au foyer des personnes âgées. Ainsi, le 7 décembre, le mis en cause, adresse une correspondance « officielle » portant le cachet de la ville de Constantine, sollicitant la Société des pâtes alimentaires et couscous (SPAC), implantée à Sétif pour une aide en produits. Ne se doutant de rien, les patrons de cette société privée émettent un avis favorable. Le camion envoyé revient avec 20 q de marchandise qui sera écoulée et à bas prix au marché informel. Les gérants de SPAC qui seront quelque temps après alertés par cette « étrange vente promotionnelle », prennent note. Comme le criminel revient toujours sur les lieux de son crime, M. S. relance une deuxième fois ses mécènes, qui alertent aussitôt, les services de sécurité. Le 19 décembre, le même transporteur qui montre le bout de son nez est arrêté. Ce dernier donne le signalement de son client n’étant, nous dit-on, autre que le même individu ayant tenté en avril 2003 d’escroquer l’ENIE de Sétif (voir notre édition du mardi 6 mai 2003 n° 3779), pour une valeur de 3 203 680,48 DA. Présenté mercredi dernier, l’individu est incarcéré pour escroquerie et falsification d’un cachet officiel.

Kamel Beniaiche, Source : El Watan


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus