Accueil > Sétif profond >

Une huilerie moderne entre en production à Draa Kébila

mercredi 9 janvier 2013, écrit par : Rachid Sebbah, mis en ligne par : Boutebna N.

Une huilerie moderne est entrée en production sur le territoire de la la commune Draa Kébila ; elle est le fruit d’un investissement privé réalisé par un natif de la région, Djemaa Abiza. Elle est implantée au village Thazegarth et doit permettre de rapprocher l’outil de pressage et de raffinage de l’huile des producteurs oléicoles de la localité.

Unité automatisée, cette huilerie a ouvert ses portes vers le 20 décembre 2012. Elle traite en moyenne 120 quintaux d’olives par jour, avec deux équipes d’ouvriers. Elle fonctionne sans discontinuité avec une dizaine de travailleurs.

Le bon accueil et le sourire des ouvriers, la propreté des lieux et les efforts déployés quotidiennement sont très appréciés par les clients.

Enfin, il faut signaler que cet investissement est en rapport direct avec l’évolution rapide du nombre d’oliviers en production et l’accroissement sans cesse de la production d’olives.


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°167392 :
Apres le lait, c’est le tour de l’huile d’olive. Ya Rabi kather el kheir, Que allah nous donne beaucoup de richesses, Amin
omar :
Et dire que nous aurions pu être le premier producteur mondial d’huile d’olive...Mais bon, ça viendra inchallah
Commentaire n°167425 :
Il n’y a que le privé et le travail bien fait qui peuvent relancer l’économie. Les entreprises de l’état style soviétique ne sont qu’un leurre. Esperons que la propreté, le sourire et l’enthousiasme des employés perdurent. Oui, nous aurions pu etre le premier producteur d’huile d’olive et de beaucoup d’autres choses, hélas nous n’avons jamais su apprécier et valoriser ce trésor qu’est la terre.
EL-HEDI :
BONNE CONTINUITER ET BON COURAGE EN ESPERANT QUE TOUTE L’ALGERIE CONTINUE A AVANCER POUR UNE ALGERIE FORTE SOUVERAINE ET INDEPENDANTE ET SI DIEU LE VEUT DANS TOUS LES DOMAINES...ET SOYENT HONNETE MES FRERES...
envers :
Huilerie ? mais où sont les olives avec quoi on fait de l’huile ?
Kamel :
à envers Va les planter toi même les oliviers au lieu de critiquer. Il y a un début à tout. Aujourd’hui une huilerie moderne et demain plein de vergers pour alimenter l’huilerie.
Commentaire n°167536 :
il faut pas faire passés les commentaires des rabats joie est a ses gens qui ont investis dans ces huileries je leurs souhaites une reussite dans leur investissement mais une chose la qualite et prix pour que toutes les categories puissent profites bonne chance . rabi jib elkhair lajmie ses
imène messaoudi :
oui, mais combien ça coûte ?..la vraie, la pure, l’extra vierge est difficilement trouvable, et vus les prix, elle est en passe de devenir un produit de luxe : ds certaines villes de l’est ( batna, barika..elle fait 800 da/l, à alger 600da..ils disent ( à la télé, par -ci, par-là..) que la production oleicole a bcp chuté ces deux dernières années, en raison des conditions climatiques défavorables, le manque d’entretien ,et les techniques culturales obsolètes..ils disent aussi ( les mauvaises langues peut être) que l’huile des usines modernes est mélangée à l’huile de colza et d’autres graines...allez savoir !
Commentaire n°167539 :
les olives si vraiment vous en voulez vous pouvez les cultiver que de critiquer je trouve que cela est trés bien pourquoi pas le miel aussi
FRK :
De petit à petit l’oiseau fait son nid aujour d’hui démarrage d ’une huilerie ,demain une usine des produits laitiers ,une usine pour l’agroalimentaire.Ca c’est le fruit du travail de plusieurs années,une fois où elle démarre l’industrie agroalimentaire sur des bases solides il y aura la qualité et la quantité satisfaisante.En encourageant nos agriculteurs de leurs efforts dans ce domaine.
krimo :
allah ijibena el-kheir
zitzitoun :
cette huilerie est vide
hammou :
Je pense que les huileries traditionnelles produisent une huile de saveur et qualité exceptionnelles. La difference est peut être la conséquence de la chaleur produise par les huileries modernes.
ben ali :
j’ai visité pratiquement l’essentiel des huileries de la wilaya nord setif et certaines du coté de akbou et de bejaia - un constat : 1/ une propreté qui laisse a desirer a cause d’un stockage loin des normes : les olives sont stockés dans des sacs a meme le sol sur de longues periodes -ce qui a tendance a augmenter l’acidité de l’huile . 2/ pas d’affichage des prix : prix de la trituration -prix d’achat de l’huile -prix de vente de l’huile ect . 3/une incapacité a gerer les dechets de la trituration et a trouver des debouchés pour ces dechets -pourtant valorisé en europe -pire en traversant l’oued bousselam on constate une couleur marron etrange : pas besoin d’etre expert pour constater que les dechets sont envoyés dans le fleuve -alors que cela peut servir pour le chauffage ou comme engrais . 4/pas de boutique ou de revendeur d’huile connecté a ces huileries pour permettre aux producteurs de revendre facilement leur production. 5/les huiles rachetés par les huileries sont melangés sans distinction (...)
imène messaoudi :
hello ben..and welcome at home !! en effet, le constat est bien amer, on m’a ramené ( sur commande) 5l d’huile d’olive zaama pure, provenant d’une huilerie moderne ds la wilaya de bouira, je l’ai trouvée inodore, trop fluide, insipide, et le bidon plutôt crado.. le prix : 550 da /l .voilà mon 1er constat de consommatrice.
assia :
je souhaiterais visiter une huilerie pendant notre voyage ,et montrer aux enfants comment on extrait cette huile precieuse de chez nous ,est ce possible de le faire en décembre ou janvier et ou pourrais-je aller, vous avez l air de connaitre Merci

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus