Accueil > Sétif profond >

Le train Sétif - Alger évite la catastrophe !

samedi 26 janvier 2013, écrit par : Salim Haddou, mis en ligne par : Boutebna N.

Les fortes intempéries enregistrées, depuis mercredi dernier, particulièrement au centre du pays, ont eu également des effets néfastes dans certaines communes de Boumerdès où certaines routes principales ont été bloquées et le réseau électrique a été perturbé. Les lignes ferroviaires, entre la capitale et l’est du pays, ont été perturbées, avant-hier jeudi, suite à la chute d’un eucalyptus sur la voie ferrée, à proximité du village d’Ammal, au sud-est du chef-lieu de wilaya précitée.

L’effondrement de cet arbre gigantesque a été provoqué par le le vent qui soufflait violemment, a-t-on expliqué. Ce fait a eu lieu, a-t-on précisé, au lieu dit Oued Assetfa, vers 9 h, peu avant le passage du train qui assure la liaison entre Sétif et Alger. Informé à temps, le conducteur a pu s’arrêter et éviter un éventuel accident. La dite voie a été rétablie, trois heures plus tard, suite à l’intervention des ouvriers de la SNTF. Les habitants de la commune voisine de Beni Amrane sont encore privés d’électricité, suite à l’effondrement d’un pylône électrique, jeudi dernier, non loin du centre-ville.-Rétabli durant près d’une heure seulement dans la soirée du même jour, par les agents de la Sonelgaz, le courant électrique a été de nouveau interrompu-, se plaignaient, hier, les habitants de la dite contrée. Des citoyens d’autres communes environnantes, à l’instar de Bordj Menaïel, Taourga et Baghlia, ont signalé, eux aussi, en colère, des coupures récurrentes d’électricité, durant ces deux jours d’intempéries.

Source : http://www.depechedekabylie.com/evenement/119076-le-train-setif-alger-evite-la-catastrophe.html


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus