Accueil > Sétif profond >

Le wali de Sétif en visite de travail et d’inspection à Draa Kébila

jeudi 5 décembre 2013, écrit par : Rachid Sebbah, mis en ligne par : Boutebna N.

Mohamed Bouderbali, wali de la wilaya de Sétif, a effectué une visite de travail et d’inspection à la commune de Draa Kébila le Lundi 2 décembre 2013, accompagné d’une délégation composée notamment de responsables de directions des services extérieurs en charge des différents secteurs.

Lors de cette première visite qu’il effectue dans cette localité du nord de Sétif, le wali a d’abord posé la première pierre du chantier de réalisation d’une antenne administrative au village Tizi Ouaghlad. Cette antenne administrative devrait permettre le rapprochement de l’administration des administrés et l’amélioration du service public.

Ensuite, le wali et la délégation qui l’accompagnait, ont écouté la présentation de la fiche technique du projet de route reliant Mardj Iasmène, Ait Saidi et Ikhanichène. Puis ils ont visité les travaux en cours engagés sur le chemin communal n°170 reliant Thazagouarth à Tizi Ouaghlad.

A Ouled Ali Ben Athmane, le wali et sa délégation ont visité la polyclinique nouvellement mise en service. Là, il a donné instructions aux services concernés afin de réaliser la clôture et les VRD pour achever l’ensemble de travaux de cette structure sanitaire. Par ailleurs, deux autres problèmes lui ont été soumis ; il s’agit de la question de l’affectation de 4 logements à la polyclinique et de l’aménagement de la localité chef lieu de commune. Pour ce dernier point, le directeur de l’urbanisme et de la construction a révélé qu’un bureau d’étude est désigné et une enveloppe financière est prévue à cet effet.

A Krima, le wali et sa délégation ont visité la station de refoulement d’eau potable dont le débit des sources qui l’alimentaient s’est avéré insuffisant pour couvrir convenablement la localité. Ce problème est pris en charge par le directeur de wilaya de l’hydraulique.

Dans la même localité, ils ont eu à constater le glissement de terrain sur le chemin communal n°172 et en plein village afin de prendre en charge rapidement le problème.

A Lemroudj, la plus importante agglomération de la commune, c’est l’arrêt de travaux de réalisation d’une salle de sports qui est exposé. A ce sujet, le directeur de la jeunesse et des sports annonça un projet de réalisation d’un complexe sportif de proximité au niveau de la commune Draa Kébila et la prise en charge des travaux de la salle de sports de Lemroudj. En matière d’alimentation en eau potable, le directeur concerné a promis de prendre en charge les travaux du nouveau puits, de la station, du raccordement électrique et des équipements annexes en 2014.

Par ailleurs, le premier responsable de la commune a présenté au wali
l’étude du projet du chemin communal n°172 , reliant Krima, Bouzelatène, Aghmerth, Izavachène et Thakliath à la route nationale au niveau de Cherchara. Les travaux envisagés porteront sur l’élargissement de la chaussée, son revêtement en béton bitumé, la création d’une bretelle devant relier ce chemin communal n°172 au chemin communal n°161, réalisation d’un pont sur oued Bousselem ; le tout pour désenclaver les localités desservies.

S’agissant du projet de réalisation d’un réseau d’assainissement pour l’antenne administrative et la salle de Soins à Aghmerth, une enveloppe financière de 300 millions de centimes fût décidée sur les lieux de visite. De son coté, le directeur de l’administration locale de la wilaya a annoncé l’octroi de 500 millions de centimes pour la prise en charge des frais de location de bus destinés au transport scolaire durant la période de septembre à décembre 2013.

Comme il s’agit d’une question qui touche 14 villages de la commune Draa Kébila, partout ils ont sont passés, le wali et les directeurs d’exécutif ont entendu les doléances des citoyens quant à l’alimentation de leurs localités et de leurs foyers en gaz naturel. Le directeur des mines et de l’énergie a rassuré que les appels d’offres seront bientôt lancés et les travaux pourraient débuter au mois de mars 2014.

A noter que cette visite a permis au wali de s’enquérir de la situation qui prévaut au niveau de la commune Draa Kébila, de solutionner certaines questions soulevées par les autorités locales et les citoyens et de promettre davantage de projets pour rattraper les retards accumulés en matière de développement socio-économique de la localité.

Enfin, après la visite de travail et d’inspection effectuée au niveau des communes Maoklane et Tala Ifacène dans la matinée, et celle de la commune de Draa Kébila dans l’après midi, le wali a terminé sa visite en se dirigeant vers la commune de Hammam Guergour pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux des différents projets en cours et écouter les doléances des autorités locales et des citoyens, avant de rentrer sur Sétif tard dans la journée.


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
dourid :
Pour quoi chaque nouveau wali refait le même travail que celui de ses prédécesseurs. Cela prouve bien qu’il n y a aucune stratégie au niveau des collectivités locales. Est ce le wali et les directeurs d’exécutif de s’enquérir des doléances des citoyens ou les élus de la wilaya ? Arrêtons de tout politiser. Que chacun s’occupe de ses prérogatives ! Dans ce cas appelons directeurs de doléances et non d’exécutifs.
chevreulois :
Certainement ça sera la première et dernière sortie du nouveau wali dans le nord de la wilaya, parce que ses guides-chyata- vont lui dire qu’il y a el-ghoul par là, il faut se contenter de l’axe autoroutier c’est plus sécurisé. Pour démontrer votre bonne foi, je vous invite monsieur le wali, de vous rendre à Maouia, Ain rebai, serj el-ghoul (il n’y a plus de ghoul), Ain sebt et Beni-aziz, et vous verrez ce qu’ont enduré les habitants de ces communes depuis les évènements de mai-1945 à la décennie noire, et de la marginalisation post-indépendance.Tout simplement parce que le sectarisme, pour ne pas dire autre chose, à toujours gangréné cette wilaya aux richesses inestimables. Ne les croyez pas mr. le wali, nous sommes aussi généreux que nationalistes qu’autrefois nos ancêtres révolutionnaires. En fait, ils n’ont pas omis de détourner l’eau douce de cette région du nord-est pour arroser leur progéniture, comme d’ailleurs la pénétrante jijel-el eulma pour la fluidité de leur (...)
Commentaire n°210328 :
Chaque responsable revisite les mêmes commes , les mêmes projets. Ça me rappelle la pub les barres de chocolat, Mars, et ça repart encore une preuve de plus, qu’il n y a ni continuité ni coordination entre le Wali partant et le Wali entrant. Draa kebila, il faut attendre le prochain Wali pour la prochaine visite. Et ÇA REPART ...
Commentaire n°210334 :
Une promotion, ça ne se mérite pas ! Trois chercheurs en management de l’université de Catane, en Italie, ont démontré que les salariés étaient plus efficaces dans des organisations (dont les entreprises !) où le système de promotion était aléatoire. Leurs travaux se basent sur un principe bien connu des économistes, le principe de Peter, selon lequel tout employé s’élève dans la hiérarchie jusqu’à son niveau d’incompétence maximum. Vous savez ce qu’il vous reste à dire à votre patron.
merouche charaf eddine :
c’est il écrire en arabe quel niveaux d’étude a til ésque il et réaliste et pense til agrandir l’asile psychatrique de ain abassa pour régles les problémes des citoiyens sétifiens et de la régions ou va til bouffer l’argents de l’état dans des projets personnelles qui lui raporte plus comme les autres avants lui a sétif et dans toute l’algérie en 2013 comme des juifs .
Hacene :
Le wali a-t-il remarqué la saleté dans les rues, a-t-il remarqué le manque de signalisation, le manque de passage pieton, ... NON !! Mais la faute ne lui incombe pas, il n’y est pour rien. Le principale responsable de cette faillite est le peuple qui est sale, n’a pas de respect pour le mobilier publique, qui traverse n’importe comment comme des chiens errants, ... Le premier mal du pays est le manque d’éducation du peuple et de sa saleté.
ammar :
هل يعلم السيد والي الولاية ان الطريق المؤدي من تيزي وغلادالى تالة ايفاسن لم ينجز هل يعلم ان المسالك الفلاحية ام يتم فتحها لتسهيل التنمبةالفلاحية هلي يعلم ان الطريق الخاص بالقمامة العمومية بتيزي وغلاد لم ينجز بالمقايس والمعايير اللازمة حيث يوجد منحدر بدرجة خمسون بالمائة وهو السبب الذي ادى الى تجويلها من مكانها ووضعها في املاك الغير ضلما لكون الجرار يصعب عليه النزول الى هنام فما بالك والشاحنات لعلمكم سيدي الوالي كل البلديات المجاورة فتحت الطرقات الفلاحية واوصلتها الى مشارف بلديتنا لكن بلديتنا لم تحرك سلمنا في هذا المضمار اضافة الى ذلك فقد تم اتلاف الطريق الذي انجزناه باموالتا الخاصة و هو طريق ايت سيدي عيسى حيث قنوات صرف المياه القذرة اتلفت وقنوات المياه الشرب من مادة الحديد وليست صالحة للاستعمال حيث اتلفت بعد مدة قصيرة من اجازها فلمن نوجها ندائنا سيد الوالى حين لم نجد من يصغي لندائنا ومن يعيش بعيدا عن تطلغاتنا
ammar :
المطلوب من السيد رئيس بلدية ذراع قبيلة فتح المسالك الفلاحية بقرية تيزي وغلاد نحو البلدية المجاورة تالة ايفاسن عن طريق بني عبدالله موكلان عن طريق تعاصمت اولاد بوعرورة بلدية بوسلام عن طريق الملالي الرابطة نحو حوثرة ايت سيدي عيسى اولاد قبيلة , ثانيا اصلاح الطرق الفاسدة ثالثا اصلاح قنوات صرف المساه الصالحة للشرب رابعا اصلاح قنوات صرف المياه القذرة خامسا ارجاع القمامة العمومية الى مكانها الآصلي وليس في املاك الناس عن طريق الحقرة لكون مالكها الأرضية مريض في الفراش

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus