Accueil > Sétif profond >

La station thermale Ouled Yellès à l’arrêt

samedi 26 avril 2014, écrit par : Faouzi Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Les habitués de ce hammam s’interrogent sur la prochaine réouverture de ce complexe, fermé depuis plus de quatorze mois, suite aux intempéries qui ont endommagé les canalisations.

Cela fait plus de quatorze mois que la station thermale de Hammam Ouled Yellès, appelée communément Hammam Griche (commune de Mezloug), est fermée. Les emplois d’une soixantaine de personnes dont 30 directs sont partis en fumée.
Pis encore, outre la situation alarmante des chefs de famille qui se sont retrouvés au chômage, plusieurs emplois indirects sont menacés, tels que les transporteurs qui sont au bord de la faillite, à l’entrée de la structure, qui, d’habitude, grouille de curistes venant de toute la région pour se ressourcer. Des citoyens qui ont l’habitude de se rendre à la station thermale de Griche ont pris attache avec notre bureau pour dénoncer le mutisme des autorité.

La station thermale Ouled Yellès à l’arrêts de la wilaya. Ils tirent la sonnette d’alarme en interpellant les responsables locaux à intervenir dans les plus brefs délais et trouver une solution à ce problème qui perdure et qui met en péril l’avenir de la localité. “Je suis malade, et les médecins m’ont conseillé d’aller au hammam régulièrement. Cette station est la plus proche de chez moi. Une à deux fois par semaine, je me rends à Ouled Yellès. C’est pratique et ce n’est pas cher. Cependant, cela fait plus d’une année que le complexe est fermé. A travers les colonnes de votre journal, je veux m’adresser aux responsables pour les sensibiliser pour ce qu’ils bougent”, nous dira un habitué de ce hammam.
Selon les informations en notre possession, les intempéries du début de l’année écoulée ont endommagé les canalisations. Ces dernières ont été obstruées par le sable et la boue, causant un manque à gagner s’élevant à plusieurs millions de dinars. Le dossier relatif à l’élaboration d’études géophysiques et de forages, afin de trouver une solution définitive à ce problème qui perdure depuis plusieurs années, aurait été classé, et l’APC semble ne pas prendre au sérieux ce problème, selon nos sources.
Pour rappel, la station, qui compte 30 chambres, dont 10 individuelles, deux piscines d’une capacité de 60 personnes chacune, un bassin collectif réservé aux hommes, qui peut contenir jusqu’à 50 personnes, et les boxes réservés aux femmes, ne désemplissait pas. Dès 5h, le complexe, qui est la principale source de financement de la commune, est quotidiennement pris d’assaut par plus de 500 personnes qui viennent de Sétif et des wilayas limitrophes.
La direction du tourisme, celle de l’hydraulique et les organismes censés prendre en charge les dossiers d’investissement au niveau de la wilaya, le Calpiref, sont encore une fois interpellés pour sauver ce qui peut l’être encore.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus