Accueil > Sétif profond >

Grogne des travailleurs algériens d’une entreprise sud-coréenne

samedi 13 septembre 2014, écrit par : Azzedine Tiouri

Les travailleurs nationaux de l’entreprise sud-coréenne Hyundai et de celle d’une filiale de Sonelgaz, chargées de la réalisation d’une centrale électrique à Ain Zada, dans la commune d’Ain Arnat, wilaya de Sétif.

Sont entrés en grève illimitée depuis mardi dernier afin de protester contre les conditions de travail et la discrimination intentionnelle qu’ils subissent de la part des responsables de la société entre les travailleurs algériens et les coréens, soit pour des raisons de salaires ou des horaires de travail.

Dans une plate-forme de revendications, les grévistes réclament l’égalité dans le travail entre eux et leurs collègues coréens travaillant sur le même site, dans la même entreprise et dans les mêmes conditions. Ils dénoncent la discrimination caractérisée des responsables. Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été celle liée à la suspension arbitraire, sans raison valable, disent-ils, du secrétaire, représentant syndical des travailleurs pour avoir défendu leurs causes, notamment les excès de la part des responsables.

Dans leur liste de revendications, les travailleurs grévistes demandent la revalorisation de leurs salaires en fonction de leurs efforts, le calcul et le paiement des heures supplémentaires, la révision de l’échelle des primes et des subventions afin de les rendre au même niveau que celles touchées par les travailleurs coréens et étrangers exerçant sur le même site. Dans le même contexte, ils ont dénoncé aussi le comportement irresponsable de certains gestionnaires et demandent de leur protection contre certains dépassements.

Les contestataires se déclarent entrer en grève illimitée si leurs doléances avec l’intégration de leur représentant syndical, ne seraient pas prises en comte et n’obtiendraient pas gain de cause et une réponse positive de la part du ministère de tutelle, c’est-à-dire celui de l’Energie, propriétaire du projet.

Il est à noter que le partenariat de Hyundai avec une filiale de Sonelgaz Energa, sont chargés de la construction d’une énorme centrale électrique en intégrant des turbines modernes de dernière génération d’un montant d’un milliard d’euros, nous dit-on, pour produire, une fois achevée, jusqu’à 1 200 mégawatts, considérée comme la plus importante d’Afrique.

Elle est destinée à alimenter en énergie électrique toutes les unités importantes des zones industrielles et d’activités Cette gigantesque centrale électrique sera alimentée en gaz par canalisation à partir de Skikda.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°225823 :
j’invite ces travailleurs et l’ugta à lire le lien ci-dessous http://big.assets.huffingtonpost.com/Competitivite.pdf productivité Corée du Sud 19 ème ;Algérie 110 ème et ils veulent toucher autant que les coréens en travaillant 6 fois moins. quand je pense que dans les années 70 ,nous étions au même niveau de développement que la Corée du Sud. Pauvre Algérie
amar :
décidément les syndicats qui ont ruiné le pays continuent de le faire en toute impunité.ils poussent le bouchon pour être paye comme l’expatrié coréen sans même avoir le 1/100 eme de son rendement et de sa productivité et encore moins ....moins......son sérieux . Vous avez accepter de travailler selon les conditions fixées par votre employeur coréen ,alors ne demandez pas plus que ce qui a été convenu et vous n’avez pas à regarder ce que touche le coréen ce n’est pas votre probleme . Y en a marre des pseudos syndicalistes chauffeurs et plantons pour la plupart illettrés .Voyez ce qui se passe à El Hadjar ,une véritable catastrophe économique pour le pays ,travaillez ou alors allez vous faire ..barakat de faire de la politique au détriment des intéréts suprêmes du pays ,y en a marre du populisme et de la démagogie ,au travail fénéants honte à vous vous ne faites pas honneur au pays . Monsieur Tiouri allez au fond du problème et donnez nous le CV de ce SYNDICALISTE on va bien (...)
allilou :
ceci est le coté des dires des travailleurs on aurai voulu voir les dires de l’employeur et comme cela on pourrait juger car dans toute relation de travail il y a un contrat entre les deux parties dés le départ maintenant si les travailleurs se trouvent laizés c’est pas en menacant par la gréve mais en passant par la négotiation ou par l’inspection du travail et en aucune maniére aller menacer la réalisation du projet ; alors il faut cesser de troubler le dévellopement du pays et puis ou est le syndicat UGTA qui n’a que des incompétents et des carriéristes retaités INDEBOULONNABLES.
suggestion qui arrange le pays :
je n’est compris pas, lj ne comprends pas et je ne comprendrai jamais la logique de nos responsables politiques, industriels, commerciaux , vis à vis de leur concitoyens ils ces sirs, ces messieurs, ses cravates blanches ou gandoura blanches qui sont couvent complexes d’infériorité devants l’étranger en le gratifiant moralement, psychologiquement, et matériellement au détriment de leurs frères et sœurs algériens et algériennes il ne manque plus que le parcage des algériens par leurs responsables comme ce fut le cas dans les années noires du terrorisme que la France a brillé par sa trouvaille de : qui tue qui, en orientant les algériens vers l’aéroport de Roissy Charles de gaule , avec un terminal réservé exclusivement aux algériens qui sont pointés du doigt et catalogués comme terroristes potentiel est - ce que messieurs les responsables de la filiale de Sonelgaz Energa peuvent nous expliquer les écarts des salaires entre un salarier algérien et un salarier l’entreprise sud-coréenne Hyundai qui (...)
tiar :
Basta avec ces syndicats qui ne font que du mal aux gens qui travaillent .Qui sont ils ,des nervis en quête d’avantages en faisant du chantage à l’employeur,en paralysant les usines sous l’oeil bienveillant des responsables ,harro sur les producteurs vive l’importation. Mais ou allons nous ? les étrangers vont multiplier leurs prux par 10 quand ils savent qu’a tout moment des idiots illettrés peuvent paralyser un chantier ,c’est le trésor public qui paye ,on le voit avec la siderurgie à El Hadjar BARAKAT BARAKAT travaillez ou retourner chez vous tas de feneants
Commentaire n°225861 :
mais comment voulez vous faire concurrence a ses gens las -----nous coté algériens il sont des bras casse ! quand les algériens font une tours ---- les autres font 40 alors arrêté vous avez tuer l Algérie bandes de bon a rien
Chloumou :
SES travailleurs ,il faut les jeter dehors .
Chloumou :
KARINI OUANA SIDEK.
merouche charaf eddine :
machala .il y a une solutions qui arange tout le monde prendre tout les ouvriers en gréves de la filiale sonelgaz qui travaille sur se chantier de la réalisations d’une centrale éléctrique de ain zéda et leur proposer de les métres sur un autre chantiers et les faire travailler rien contre eus et la quéstions salariale et d’horaires et de l’égaliter sera régler sans faire de probléme avec les coréens du sud et le chantier nora pas de retard sa c’est au représentant sindicale de faire la propositions.
Commentaire n°226023 :
Surprenantes toutes ces interventions à 90%, on a la chair de poule et jusque des frissons. Adolph Hitler en serait des plus heureux lui qui disait dans les années trente “We must close union officers, confiscate their money and put their leaders in prision. We must reduce workers salaries and take away their right to strike”. Traduction : Nous devrons fermer les bureaux des syndicats, confisquer leur argent et mettre leurs dirigeants en prison. Nous devrons réduire les salaires des ouvriers et interdire leur droit à la grève. L’heure est grave, seraient ce les clairons du fascisme qui sonnent, parce que quand il tapera à vos portes il n’y aurait certainement plus personne pour vous aider à vous en défaire. Gloire et honneurs aux travailleurs et aux ouvriers de mon pays et ceux-celles du monde entier, seuls-es producteurs de (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus