Accueil > Sétif profond >

L’APC de Sétif honore les lauréats de 85 écoles

samedi 11 juillet 2015, écrit par : Zoghbi F, El Moudjahid

C’est dans une ambiance bon enfant et une soirée clémente de ce mois de ramadhan que s’est déroulée, sur l’esplanade du parc d’attraction, la traditionnelle cérémonie consacrée à la récompense, par l’APC, des meilleures élèves du cycle de l’enseignement primaire de la commune de Sétif.

Cette cérémonie, qui s’est tenue sur la grande scène et sous un merveilleux décor, édifié au pied du mur byzantin qui symbolise une des étapes de toutes les grandes civilisations qu’a connues cette région, a regroupé de nombreux élèves, parents et chefs d’établissement émanant des 85 écoles primaires qui sont implantées sur le territoire de la commune de Sétif.

Une rencontre conviviale qui a aussi marqué par la présence de Nacer Ouahrani, le président de l’APC, Bezala Abdelaziz, le directeur de l’éducation, des élus locaux ainsi que du président de la ligue de la culture et des arts relevant de cette APC, et qui s’attelle depuis le début du mois de Ramadhan à mettre en œuvre, dans ce même décor, un programme aussi riche que varié au profit des familles et des citoyens de tous âges.

« Nous avons organisé cette cérémonie pour perpétuer une tradition et permettre aux lauréats de toutes les écoles de notre commune d’être récompensés pour les efforts méritoires qu’ils n’ont cessés de fournir tout au long de cette année scolaire. Un moment solennel qui nous a permis de féliciter tous ces talents en herbe qui se sont distingués, mais aussi encourager ceux qui doivent fournir encore davantage d’efforts pour accéder au podium et vivre cette même joie. Une occasion qui nous permet également de rendre hommage à toutes les composantes de la famille éducative et à tous les parents d’élèves. Nous allons nous organiser davantage l’année prochaine pour, d’une part, relever le montant consacré à toutes ces récompenses, mais aussi encourager l’œuvre culturelle dans nos écoles et récompenser les meilleures œuvres lors de telles cérémonies », souligne Nacer Ouahrani, le président de l’APC de Sétif.
Entre temps, cette institution élue ne manque pas de faire usage de la volonté qui anime toutes ses composantes et a mis un montant de 800 millions de centimes pour l’achat de plus de 3.000 cadeaux dont certains sont remis au niveau des établissements scolaires et 150 autres à l’issue de cette belle soirée qui restera sans nul doute dans les mémoires de tous ces jeunes potaches, de leurs parents et de leurs enseignants, en cette soirée animée du mois de Ramadhan.

Une soirée à l’issue de laquelle le directeur de l’éducation n’a pas caché sa satisfaction de voir couronnée cette année scolaire par un tel intérêt, mais aussi la joie profonde de tous ces enfants avides d’ouvrir leur cadeau et de revenir l’an prochain pour ceux qui n’iront pas encore à la conquête du cycle d’enseignement moyen.

Anis, superbement habillé pour assister à cette belle cérémonie, se détache un moment des mains de ses parents et ne manque pas de rêver : « C’était très beau, il y avait de l’animation, nous avons chanté, dansé et eu droit à des cadeaux.
Pour le mien, j’ai regardé discrètement et je sais que c’est une tablette, je suis heureux, ça va me permettre de télécharger plein de jeux et passer de bonnes vacances. » Heureux donc qui, comme Anis, Nadia, Imen, Mehdi, Amine, auront mérité autant de cadeaux dans une soirée colorée.


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
boutamble :
C’est vrai nos enfants méritent bien qu’ils soient récompensés mais pourquoi les années précédentes ça n’a pas été fait surement il y des enfants de certains de l’APC ahhhhhhh !. Certaines écoles n’ont même pas de portes pour les toilettes, ni des espaces de jeux pour les élèves. Monsieur le maire vous avez une belle GANDOURA
labo25 :
monsieur le maire , avez vous eu un malaise lors de la prise de cette photo ?????, décidément vous paressez trop dérangé : dans votre tête ou bien c est votre ventre qui fait défaut , qd à votre tenue je vous déclare forfait .
krikba :
Tout ce que vous avez à dire rien que critiqué et tiré sur le président de L’APC à chaque fois qu’il apparaît sur ce site des complexés que vous êtes ce forome n’es pas fait pour vous bande de tarés
Commentaire n°245052 :
Je suis content qu’on n’a pas voilé les adorables filles sur la photo.
goulgle :
Le P/APC est saint dans ses idées comme on le connait et sérieux et honnête même si on lui fait des remarques c’est dans l’intérêt de la ville et il le sait car beaucoup de gens à la mairie quand ils sont en face de lui ils lui disent que tout va bien et qu’il est bien mais en réalité quand ils sont entre-eux ils ne font que le critiquer. Tout bon travail est assujetti de critiques objectives sinon il n’a aucun sens. Bon courage à tout le monde
khali :
Le ramadan se termine dans quelques jours, l’occasion pour les musulmans de célébrer la fin d’un mois de jeûne avec l’Aïd el-Fitr. L’Aïd el-Fitr est la fête de fin du ramadan. Les musulmans, les algériens vont bientôt pouvoir célébrer l’AID EL FITR après avoir jeûné pendant le mois du ramadan., une période particuliérement importante en ISLA M Recevoir le pardon Signifiant fête de la rupture, l’Aïd el-Fitr est à l’origine le moment où les croyants qui se sont privés pendant un mois reçoivent le pardon d’Allah, afin de commencer une nouvelle année expiés de tous les pêchés. Bien sûr, il faut pour cela avoir respecté le jeûne tous les jours du mois jusqu’au coucher du soleil, ainsi qu’avoir fait preuve de repentance et d’intégrité comme l’a indiqué LE PROPHETE (QLSSSL) quand il a initié cette célébration. Les fidèles doivent s’acquitter de la Zakât al-Fitr, qui est l’aumône de la fin du jeûne. Généralement composée de nourriture populaire du pays résidant, elle est destinée aux plus pauvres et permet également (...)
Commentaire n°245090 :
la photo reflète la réalité du pouvoirs algérien un simple mir avec gandoura au heures de travail
Commentaire n°245139 :
ce MAIRE na pas daigner donner un sous aux orphelin lors du dernier radiothon il na même pas essayé de venir encourager les jeunes qui bossent pour la ville au fait il est présent que dans les zerda ehchouma 3lik la villle de setif ces routes ces citées sont lamentables et...............lui il ne fait que changer les gandouras a moins quéil est en congé longue durée.setif est agonisante le marasme le ras le bol la poussière les ordures les nids de poules euh pardon dautruche loued bousselam en situation critique et jen passe et monsieur le maire trouve le moyen de prendre une photo avec les innocents tu es un mauvais exemple il faur prendre les chose en main

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus