Accueil > Sétif profond >

Les cascades d’Ouled Ayad toujours inexploitées

mardi 11 août 2015, écrit par : Liberté

Ce site paradisiaque, déserté par le passé à cause de la décennie noire, souffre aujourd’hui de l’indifférence des autorités et de l’absence de projets de développement local.

La commune d’Oued El-Berd (50 km au nord de la wilaya de Sétif) est très connue pour ses cascades d’Ouled Ayad. Ce site paradisiaque, déserté par le passé en raison de la décennie noire, souffre aujourd’hui de l’indifférence des autorités et de l’absence de projets de développement local. Cependant, il reste la destination préférée de centaines de visiteurs, qui viennent chaque jour des quatre coins du pays et de l’étranger pour s’y ressourcer et chercher la fraîcheur, en dépit des nombreuses carences, le réseau routier entre autres. En effet, longue de 8 km, la route qui relie le chef-lieu de la commune aux cascades se trouve dans un état de dégradation avancé. La route est impraticable. Il faut mettre plus de 40 minutes pour atteindre la destination, car la route est sinueuse et très étroite. Elle ne supporte pas une circulation dense, car elle n’est pas assez large pour le passage de deux véhicules, avons-nous constaté. Les habitants originaires du village n’ont pas cessé de dénoncer l’impraticabilité de cette route. “Cette situation n’encourage pas le retour des habitants à leur village et ne rend pas ce site touristique attractif. Les correspondances adressées aux responsables locaux et au wali depuis plusieurs années, pour la réfection de cette piste, sont restées lettre morte”, nous dit-on. Par ailleurs, le parking qui a été aménagé par la localité depuis quelques mois s’est avéré trop exigu pour contenir les véhicules des visiteurs. “C’est un véritable calvaire pour stationner et même pour quitter les lieux”, nous dira un automobiliste en colère qui s’apprêtait à quitter le site. Par ailleurs, sur le site appelé communément “Sources”, nous avons constaté un manque criant d’aires de jeux pour les enfants et d’espaces de détente pour les familles. Les visiteurs n’ont pas manqué de critiquer le travail incomplet fait par les autorités locales en construisant des escaliers pour faciliter l’accès aux cascades. “Ils ont, certes, fait l’effort pour réaliser ces escaliers afin de faciliter le déplacement, cependant ces escaliers ne mènent pas à toutes les cascades. C’est un travail incomplet.” L’autre point noir dans ce tableau est l’absence d’infrastructures nécessaires pour réserver un bon accueil aux visiteurs. En effet, hormis quelques gargotes fabriquées en bois et appartenant à des jeunes de la région, aucun autre local digne de ce nom n’existe dans la région. “J’ai fabriqué moi-même cette petite gargote sans aucune aide des autorités. On essaye de répondre aux besoins des visiteurs comme nous pouvons”, nous dira un natif de ce village. Ces gargotiers n’ont pas manqué de dénoncer, aussi, l’absence des agents de nettoyage de l’APC depuis plus d’une semaine. Nous avons également constaté l’absence des pompiers sur les lieux. Même les week-ends où les sources enregistrent un flux important, aucune sécurité n’est assurée. “La présence des pompiers a été toujours la revendication principale des visiteurs, malheureusement ces agents brillent par leur absence”, nous dira un visiteur. Et d’ajouter : “Sous d’autres cieux, cet endroit peut être une importante source d’entrées d’argent pour la municipalité.”


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus