Accueil > Sétif profond >

Sétif ! Ville propre dites-vous ?

dimanche 6 septembre 2015, écrit par : Omar Mokhtar Chaalal

Ceci n’est pas la rue des Vandales, décrite par Kateb Yacine pour montrer la précarité des algériens, à l’époque coloniale. C’est bien une rue de Sétif en septembre 2015.

Sétif prétendument qualifiée de : « ville la plus propre d’Algérie ». Une rue qui commence à la placette d’Oued Bouaroua, longe le mur du cimetière de « Sidi Said », et monte vers ce lieu appelé communément, « Ras Idour » ou « Ruisseau d’or », c’est selon les connaissances de chacun. C’est donc, d’après ceux qui y résident, la rue la plus propre de la Cité, elle brille par les nombreux tas d’immondices adossés constamment au mur du cimetière, comme de têtus et incorrigibles « hitistes, et surtout, par un égout déversant continuellement ses eaux sales et ses effluves nauséabonds.

C’est là un haut site touristique, qui devrait inciter Monsieur le Maire, à rendre visite souvent aux quartiers populaires… Car, il faut bien qu’il le sache, loin de tout ton sarcastique, et de sourire béat, cette rue de Sétif est devenue un dépotoir, voire même, une décharge communale annexe… Sans commentaires !


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus