Accueil > Sétif profond >

Premier acte de « graffiti » sur le nouveau boulevard 11 décembre 1961 de Sétif

vendredi 22 janvier 2016, écrit par : Boutebna N.

Décidément l’anarchie qui règne le pays a dépassé ses frontières. Elle émane actuellement de personnes hautement diplômées comme le témoigne ces photos.

Si vous empruntez le nouveau boulevard 11 décembre 1961 de Sétif, vous allez sans doute apercevoir un bâtiment qui porte le nom en arabe-Médecin dentiste". Plus loin, la même inscription est indiquée en grand sur l’autre façade et sur un poste électrique de Sonelgaz sans compter les panneaux métalliques accrochés partout.

A peine d’un mois de son inauguration, ce joli boulevard subit déjà des actes de « graffiti » anarchiques et une dégradation des biens publics.

Selon la réglementation, il est stipulé que le médecin ou le chirurgien dentiste ne doit apposer à l’entrée de son cabinet ou de son immeuble qu’une plaque dont les dimensions ne peuvent dépasser vingt cinq centimètres sur trente (25 X 30 cm).


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus