Accueil > Sétif profond >

Intoxication alimentaire dans un CEM, plus de 40 élèves admis à l’hôpital

jeudi 11 février 2016, écrit par : Boutebna N.

Plus de 40 élèves du CEM Lahdadra, commune de Ain Lahdjar, situé à une trentaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Sétif, ont été victimes d’une intoxication alimentaire à la suite de la prise du repas de jeudi midi dans l’établissement.

Évacués en urgence à l’hôpital de Ain Azel, les élèves avaient présenté des signes plus manifestes que les autres : diarrhées, malaises, troubles digestifs, vomissements et douleurs abdominales.

Selon nos sources, l’intoxication serait liée à la consommation du yaourt avarié.


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°257209 :
L’autre fois le cachir ,cette fois-ci le yaourt , a qui on a affaire , toujours je le dis et je le répète Un malheur ne vient pas seul . Tout le monde est complice, arrêter le massacre de nos innocents enfants surtout(les indigènes). A BON ENTENDEUR SALUT.
simple d’esprit :
le plat du jour c’est bon, à condition de savoir à quel jour remonte sa préparation.
Commentaire n°257220 :
Pas de controle ? On sert a nos bambins n’importe quoi ? Ou bien la date de péremption a été falsifiée ?
aissa :
C’est honteux, les vendeurs et les responsables de l’alimentation, doivent bien le savoir, non ? Tout ça pour de l’argent ! Cela pourrait être un accident = rupture dans la chaine du froid, mais je crains bien que ce soit une fois de plus..............de la malhonnêteté ! A suivre ..................
Commentaire n°257222 :
il ne manque que c’a
staifi alam :
YA LHOUKOUMA LA GUILLOTINE EST CE DISE MUSULMAN LA GANDOURA LA BARBE TOUT DANS LA FORME RIEN DANS LE FOND MEME DES RESPONSABLES ATEES NE LE FERAIENT PAS
samir-milan :
hada ma bkana narahjo wladna !
ZAWALI :
@ 11 Fevrier:Aalach les indigenes,tu veux dire les indigents,les necessiteux car tte l’Algerie etait indigene.
Commentaire n°257240 :
salam oualikoum-bléd digoulase
fatah :
psq le personnel 2 kwizine na rien a vwr avek la kwizine( oqune formasion)
Thamourt :
Pour rester en bonne santé et diminuer les risques de contamination, mieux vaut consommer des produits frais et de préférence préparés chez soi.Les enfants sont les premières victimes de la malbouffe puisqu’ils sont obligés de prendre leurs repas dans les cantines,les parents ne savent pas ce qui est servi à leur progéniture ni la manière dont les plats ont été préparés.Nul n’est à l’abri d’une intoxication alimentaire mais nous devons rester vigilant sur les produits mis à notre disposition, notre corps n’est pas une déchetterie et il nous le fait savoir.
yass de paris :
madame et messieurs les inspècteurs d’hygienne il faudrait allait fouiner dans les restaurants et les cantines sales sur sétif afin d’eviter que ces pauvres enfants se retrouvent aux urgences et punirent ces personnes sans pitié qui pour l’argent empoisonent notre peuples ...
malik :
Je pense vue les symptomes, sè plutôt l’eau (alahoualem).
kaddour :
normalement dans les cantines scolaires c’est le cuisinier qui doit manger le premier au moins une heure avant les repas des enfants et à partir de ce moment là s’il n’y a d’incidents ces derniers peuvent manger et par la suite conserver un repas témoin en cas d’intoxication alimentaire ou autre malheureusement on est dans un pays ouin hat takhti rassi ah ya djazair ouech seralek rabi youltouf
tahtoh :
L’Acheteur et le Vendeur, Complicité lorsque tu nous tient ! Attaqou Allah Fi Awladina.
Beaumarchais :
l’econome et le chef cuisinier a virer illico presto, suivi d’une enquete financiére , hygiéne et rapport detaillés de l’hygiéne, doit pas passé avec impunité bon retablissements aux enfants, et que leur parents deposent plainte pour negligence et mise en danger la santé de leur enfants

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus