Collision entre un bus et une voiture pres d'El Maouane au Nord de Sétif : 16 blessés dont deux graves
Accueil > Sétif profond >

Saisie d’une quantité importante de produits pyrotechniques

lundi 27 juin 2016, écrit par : Boutebna N.

Une quantité de près d’un million d’unité de produits pyrotechnique (pétards, et feux d’artifices) a été saisie au cours de plusieurs opérations distinctes effectuées au niveau de la localité de Hammam Sokhna (Sud-ouest de Sétif), a-t-on appris dimanche, du chef de la cellule de communication et des relations publiques auprès de la sureté de la wilaya de Sétif, le lieutenant Abdelwahab Aissani.

Les unités de la Sûreté nationale de Hammam Sokhna ont intensifié leurs interventions au niveau de tous les axes et raccourcies menant à la route nationale RN 75 reliant les wilayas de Sétif et de Batna, soldées par la saisie d’un total de 998.780 unités pyrotechniques, dans six opérations de contrôle, a précisé la même source.

Ce coup de filet a été opéré au niveau des points de contrôles fixes et d’autres inopinés, dressés par les mêmes services sur les routes principales et les voies qui peuvent être utilisées par les contrebandiers a encore ajouté la même source, soulignant que six (6) personnes impliquées dans le transport de ce produit ont été arrêtées.

L’opération est inscrite dans le cadre du plan, de lutte contre les diverses activités illégales, mis en place par la SN, avec l’avènement de ce mois béni de ramadan et l’approche de l’Aïd Al-Fitr, durant lequel ces produits interdits connaissent une fulgurante demande, a précisé le même responsable.

La même source fait état également d’une autre opération menée par les services de sécurité de la daïra de Salah Bey (Sud de Sétif), qui a permis de mettre la main, durant la semaine dernière sur une quantité de pétards, et de feux d’artifices, au niveau de la RN° 28 reliant Sétif à M’sila, ajoute-t-on de même source.

APS


Partager cet article :
6 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°266695 :
Chaque année c’est la même histoire… Malgré les dizaines d’accidents graves qui arrivent suite à l’usage de ces produits pyrotechniques, et dont les victimes sont souvent d’innocents enfants, des gens, sans conscience aucune, continuent de les importer car ce qui les intéressent c’est de ramasser le maximum de dinars. Ce qui est encore plus étrange c’est cette importation massive de ces produits, chaque fois, à l’occasion de nos fêtes religieuses qu’on est censé célébrer dans le calme, la sérénité, la joie et le partage de belles choses. Si on a vraiment un état qui veille sur la sécurité des citoyens, il faut qu’il frappe avec une main fer contre tous ceux qui sont, de près ou de loin, impliqués dans ces affaires. Maintenant, vas-y savoir qui sont ceux qui tirent les ficelles ce juteux (...)
Nacir19 :
Ces produits sont importés de Chine. Mais ça rentre par où ? Cherchez la faille !!!!!!
KHELIFA ALBEURRI :
Salama alaikoum, éou rahoum fékou..... La tchipa à la douane, puis les contrôles n’té3 t’mass khir..... Arrêtez d’endormir le chaab....
simple d’ésprit :
le Pétard est la seule arme que le non violent que je suis tolère. Mais la..! ces qu’il ont mis en danger pas mal de structure portuaire voir des villes traversés ,la déclarations en Douane elles étais trompeuses, est douteuses, la pyrotechnique elles et soumises à divers réglementations. au delà des investigations,une recherche détaillée d’informations au sujet des activités des personnes arrêter, attends les enquêteurs, bravo aux services intercepteurs ,Police, Gendarmerie, Douane.et à la justice d’éclairée cette affaire .
zoubir de sétif :
Ah bon, et ca passe par où. Ces produits descendent par parachute du ciel, juste sur sétif. Une fois un véhicule est arrivé dans un container jusqu’à sétif.
ali :
sa rentre pas ou ou bien ils declarent une autre marchandise a la place

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus