Accueil > Sétif profond >

Souffrance et contrainte d’un enfant du divorce…

dimanche 12 novembre 2017, écrit par : Nasser

Je viens d’assister à une scène à vous couper le souffle !
En faisant le marché avec ma femme, au même endroit depuis des années, nous avons été surpris par une scène inhabituelle ! Une jolie fillette d’à peine dix ans d’âge, le « sac au dos » (le même que celui que porte les écoliers) en bandoulière, abordant les clients pour leur vendre ses galettes (kesra). Sentant que cet enfant vit un drame familial, aucune des personnes approchées n’a refusé l’offre ; payant même sans compter. Renseignement pris, auprès d’elle, par ma femme, il s’agit d’une écolière habitant les environs du marché, envoyée par sa maman sans ressources, ce jour férié sans école, pour vendre sa seule chose qu’elle peut produire pour faire vivre ses enfants en bas-âge après son divorce récent ! Déchirant spectacle qui doit nous rappeler notre devoir et notre responsabilité vis-à-vis des droits des femmes subissant un soudain divorce et qui se retrouvent démunis, sans instruction, sans métier, sans soutien et surtout le droit des enfants qui vivent ce drame familial sans bénéficier de protection particulière ! Un divorce douloureux à vivre pour les enfants en l’occurrence par cet enfant dont le traumatisme lui a faire dire qu’elle « n’a pas de papa » pour corriger par le mot « divorcé » !
« Le divorce n’est pas un honneur pour la femme. » selon Euripide. « La séparation et le divorce sont des poignards à deux tranchants : il faut s’en blesser d’un côté pour les enfoncer de l’autre » selon une citation chinoise.
Nasser


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus