Accueil > Sétif profond >

10 000 faux euros saisis à Sétif

lundi 3 septembre 2018, écrit par : Boutebna N.

Les éléments de la section d’investigation et de recherches de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Sétif, ont réussi, en fin de semaine dernière, à démanteler un groupe de malfaiteurs, composé de quatre personnes âgées entre 35 et 60 ans, spécialisé dans la falsification de la monnaie nationale et la devise, apprend-on de source sécuritaire. Selon les précisions apportées par les mêmes sources, cette opération de qualité est survenue suite aux informations parvenues aux limiers de la Gendarmerie nationale, faisant état d’une tentative d’écoulement de faux billets de banques en devise, notamment en euros, au niveau du marché parallèle de devise, sis les Arcades en plein centre-ville de Sétif.

Usant d’un guet-apens, mis en place, deux d’entre les indélicats faussaires sont tombés dans les mailles du filet sécuritaire, avec en possession plusieurs coupures de faux billets en devise, destinés à l’écoulement frauduleux, nous explique-t-on. Soumis aux procédures judiciaires, l’interrogatoire en l’occurrence, les deux faussaires sont passés aux aveux, dénonçant la complicité de deux autres individus. Originaires de la wilaya de Béjaïa, les deux lascars ont aussitôt été identifiés et localisés, nous ajoute t-on.

Usant des prérogatives juridiques, à savoir l’extension territoriale, émanant de la juridiction de circonscription de compétence, le parquet de Sétif en l’occurrence, les éléments sécuritaires en charge de l’affaire, sont parvenus à appréhender à Akbou, wilaya de Béjaïa, les deux autres faussaires complices. La perquisition opérée dans le domicile de l’un des prévenus, s’est soldée par la découverte et la saisie d’un important lot de fausse monnaie nationale en coupures de 2000 DA, ainsi que 9900 faux billets de banque en euros, en coupures de 100 euros.
Selon nos mêmes sources, il a également été découvert des moyens et outils informatiques, dont une imprimante, deux unités centrales entre autres matériels informatiques, utilisés dans cette activité criminelle.

Ont été aussi saisies deux voitures que les faussaires utilisaient pour transporter la fausse monnaie entre Béjaïa et Sétif. Inculpés pour association de malfaiteurs, falsification de monnaie nationale et de devise et tentative d’écoulement de fausse monnaie sur le marché parallèle de change, une procédure judiciaire a été engagée contre les quatre suspects qui ont été présentés devant le parquet du tribunal de Sétif et placés sous mandat de dépôt.

Expression


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°282158 :
Ils ont essayé de pénétrer le territoire le mieux gardé d’Algérie. C’est des amateurs.
Commentaire n°282160 :
Où en est-on avec les 700 kg de cocaïne ?!!......ça se dirige ,comme d’habitude ,vers le pourrissement et l’oubli car ce ne sont pas les vulgaires truands de basse échelle qui ont les moyens de ce genre de coup....mais......mais...
simple d’esprit :
Malheureusement,force de constater que l’on observe régulièrement des comportement inacceptables de la part de faussaires,limités par les mélanges de 4 couleur de bases de leur imprimantes, il aurait berné les cambistes des marchés de change ou se traitent des affaires concernant les monnaies étrangères, il fut un temps ou le marché ne comportait que peu de risque. à la brigade financière je vous adresse et aux élément cites, mes vives et sincères félicitations,à préserver dans ce sens.
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-c’est des cons se gouvernement d’alger au lieus de faire des chose positive quil aurait due faire méme du temps du franc pour étre tranquille sur le plan économique en 2018 et avec l’euro et otre devise une vraix réforme c’est a dire métre fin au change de l’informel dans les villes algérienne qui dispose de banques d’algérie pourqoi ne pas fixer une somme toute l’année 100 euro 22000 dinars algériens et en faire autant pour les dollars usa et dollars canadiens et franc suisse et récuperer cette argent pour équilibrer les finances publiques et importation et déveloper le pays avec les énergies renouvlables et biomas et usine solaire et otre systéme qui éxiste en europe pour étre moin dépandant des éxportation d’ hydrocarbure et du gaz et une vraix stratégie de stokage intérieure du pétrole et pour le gaz vendre quelque quantiter et stoker le reste et attendre que les cours mente et distribuer le réste au ménage algériens et faire sertain plasement juteus d’argent en europe en rachetant (...)
Djafari :
Il s’agit vraisemblablement d’éléments de la mafia illégale. Quant à la Mafia légale, quel juge oserait arrêter ses cadres et leurs supplétifs ? La concurrence vitale entre ces deux groupes de prédateurs ferait le plus grand bien au pays, mais ne rêvons pas trop !
BAZZIZ :
Bonjour, il existe des applications :Euros Checker ;Echt of vals etc... que vous pouvez telecharger sur vos portable qui permette de de détecter les faut billets. Mais simplement au toucher vous pourre voir si vous acheter des faux euros ;il suffit de voir si la papier est epais ou pas bon courage farid
aissa :
La régle en Algérie : c’est malheureusement la Loi des mafieux, des bandits, des truands, et des extrémistes de tout poil.
Patriot :
Mettez ces brigands en prison ferme !! Et felicitations à nos policiers ! Ils font un travail extraordinaire

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus