Accueil > Sétif profond >

Le spectre de la sécheresse plane sur Sétif

mardi 27 novembre 2018, écrit par : F. Senoussaoui

Le tarissement du barrage, entré en exploitation depuis six mois environ, est imminent.

Le spectre de la sécheresse plane sur une bonne partie des régions de la wilaya, notamment Sétif et El-Eulma, approvisionnées depuis le début de l’année en cours à partir du barrage d’El-Maouane (commune de Aïn Abessa), réalisé dans le cadre du système “Est” des grands transferts d’eau au nord du chef-lieu de la wilaya de Sétif.
En effet, le tarissement du barrage d’El-Maouane, entré en exploitation depuis six mois environ, est imminent.

L’approvisionnement dudit barrage prévu à partir du barrage Ighil-Emda (commune de Kherrata, wilaya de Béjaïa) n’a pas encore été mis en service à cause d’un grand retard dans la réalisation des canalisations d’amenée d’eau d’Ighil Emda vers le barrage. Les perspectives d’entrée en exploitation du projet lancé en 2009 et qui devait être livré en 2012, soit après 36 mois de travaux, sont compromises. Pis encore, le projet a vu défiler pas moins de quatre ministres Abdelmalek Sellal, Hocine Necib, Abdelouab Nouri et Abdelkader Ouali. Une inusabilité qui n’a fait qu’affecter la bonne marche du projet en dépit de l’existence d’organismes spécialisés chargés du suivi du projet.

Selon des sources bien informées, l’Agence nationale des barrages et transferts hydriques a tiré la sonnette d’alarme et a ordonné de gérer de manière rationnelle l’eau emmagasinée au barrage d’El-Maouane afin de prolonger au maximum la durée d’exploitation de la quantité d’eau cumulée par l’apport des pluies qui se sont abattues depuis la construction de l’ouvrage dont la capacité est de 148 millions de m3 destinés à approvisionner en eau potable une population de
1 400 000 habitants et servir à l’irrigation de 40 000 ha sur les hautes plaines sétifiennes et celles d’El-Eulma.

Rappelons que le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, lors d’une visite de travail et d’inspection effectuée le 9 septembre 2017 à Sétif, a affirmé que le projet des grands transferts d’eau vers la région des Hauts-Plateaux devrait être réceptionné dans un délai n’excédant pas une année, à savoir avant la fin du mois de septembre 2018. Cependant, l’année 2018 tire à sa fin et rien ne présage que la réception se fera prochainement. Selon le directeur de l’ADE de Sétif, la quantité d’eau stockée au nouveau barrage ne peut suffire pour une durée de plus de deux mois. En attendant la clémence du ciel ou le lâcher d’eau à partir d’Ighil Emda, une rationalisation de l’eau s’impose.
Les habitants des deux agglomérations sont invités à prendre leur mal en patience.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
aissa :
Les habitants des deux agglomérations sont invités à prendre leur mal en patience......, d’accord pour la patience (bien obligé, et forcé) mais à condition que l’eau ne vienne pas à manquer ! Salam.
Ali :
salam, Je passe mes congés à Sétif régulierement, Au coeur du mois d’Aout quand l’eau vient a manquer un peu partout. Le lavage auto coule a flot presque H24. Pas de restriction de la part de la mairie .. Est ce normal ??? De plus si toutes les maisons stockent au moins 1000 litres d’eau et que les robinets sont ouvert en permanence ... cela crée et accentue le stress hydrique en plus de la pluviometrie faible. Je pense que si les citernes de particulier etaient interdites, il y aurai de l’eau H24 à Setif. Derniere chose, est ce normal d’utiliser des centaines de litres d’eau pour nettoyer le sol de sa maison ?? y a un vrai probleme culture a ce niveau là .
Commentaire n°283785 :
اعوذ بالله من شر كل ذي شر
bougaa :
Nous sommes habitués à entendre ce type de péripéties, la corruption est le principal frein à l’aboutissement de ce projet ou plutôt de cet échec. Il ne fallait rien en attendre dès l’instant où un algérien est mêlé de près ou de loin à la réalisation de ce fiasco. Rien ne va et il ne faut pas escompter une amélioration tant que la corruption soit partie prenante de tout projet d’amélioration de notre cadre de vie où tout autre d’ailleurs. La malhonnêteté est un art de vie que nous entretenons et perpétuons de génération en génération et on feint de s’étonner de la situation d’extrême crise dans laquelle nous sommes depuis des décennies. Un pétrole à 60$ où il en faudrait un à plus de 100$ pour espérer maintenir la tête hors de l’eau et la messe est dite, un pays à l’arrêt et inflation galopante n’épargnant personne mais surtout la classe la plus (...)
mehdi :
Il est vrai que notre société n’a pas cette conscience, de l’importance de l’eau, la source de la vie. A commencer par ceux qui sont censés gérer cette eau. Rien qu’à voir les nombreux endroits où les canalisations sont cassées, laissant le précieux liquide ruisseler, pendants des semaines, dans le vide… Cela dit, il est vrai aussi, que les hauts plateaux ne sont bien arrosés, par la pluie, comparativement avec les autres régions du pays. Pour cela, et en tant que croyants, il faut avoir les cœurs sains, comme les avaient nos ancêtres pour qui leur douaa, pour la pluie et laneige, était toujours exaucé... ou presque. وَيَا قَوْمِ اسْتَغْفِرُوا رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوا إِلَيْهِ يُرْسِلِ السَّمَاءَ عَلَيْكُمْ مِدْرَارًا وَيَزِدْكُمْ قُوَّةً إِلَىٰ قُوَّتِكُمْ وَلَا تَتَوَلَّوْا مُجْرِمِينَ
aissa :
@Ali : tout à fait d’accord avec votre analyse:1) : où est la responsabilité des élus pour contrôler les excès et formuler des restrictions ? 2) : l’esprit citoyen qui nous manque : et aussi le respect de l’intérêt collectif (sans trop d’égoïsme !) et de notre environnement (sans gaspillage !). Il nous manque de l’éducation, et de la conscientisation.....encore un long chemin. Salam.
NAWARA LAFAYETTE :
Ce que dit Mr Ali est parfaitement juste Et on peut rajouter les canalisations qui fuient pendant des semaines sans que cela gêne personne ! Un océan d’eau perdue de Lafayette jusqu’au Hammam Guergour !!!
merouche charaf :
salam oualikoum-ou en et les travaux d’acheminement de l’eau venant des usine de désalement d’eau de mer acheter au usa a béjaia et jijel pour alimenter les différent barage autour de sétif et station d’épurations d’eau de mer .setif les grands transferts d’eau news.Algerie https://www.youtube.com/watch?v=7nr87mWmkpA et https://www.youtube.com/watch?v=hgRud6r5pME et Produire de l’électricité tout en dessalant l’eau de mer quelque idée trés intéresante https://www.youtube.com/watch?v=C8tnfSwPU_w et pourqoi ne pas faire un partenariat avec cévitale et installer de nouvelle usine de désalement de mer en plus du systéme allemand evcon pour la pureter de l’eau et l’eau salé serait pomper par une turbine qui produit de l’éléctriciter et instalation de panneaux solaire pour alimenter c’est usine qui consomerait de l’éléctriciter et possibiliter de stoquer cette éléctriciter une vidéo https://www.youtube.com/watch?v=r5GPkATPeXk Roue Pelton / Turbine Pelton / Moulin à eau (Animation 3D et il y a des satélite alsat 1 et (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus