Accueil > Sétif profond >

Ain El Kebira : Bou-Irgazène : l’eau pour 4 300 habitants

mardi 26 avril 2005, écrit par : Boutebna N.

La dernière tournée du wali de Sétif dans la daïra de Aïn-El-Kebira, si elle a permis au premier responsable de cette wilaya qui entamait alors sa 13e daïra sur les 20 que compte la wilaya avec plus d’une quarantaine de communes déjà passées au crible, de persévérer dans le travail de proximité en allant au contact des populations les plus éloignées et d’inaugurer ou lancer de nouvelles réalisations, n’a pas été sans mettre en évidence certaines incohérences liées à la gestion du foncier et qui ont fait l’objet de décisions rigoureuses allant dans le sens de la réglementation et des lois de la République. Comment sinon imaginer ce lotissement de 142 lots qui a été créé il y plus d’une décennie dans des conditions qui laissent a désirer et de surcroît sans viabilisation sur des terrains accidentés, provoquant un ton aussi ferme que rigoureux du wali, M. Nordine Bedoui, qui fait de la régularisation de ce lourd contentieux du foncier un autre cheval de bataille depuis le début de ces tournées qui ont déjà touché plus d’une quarantaine de communes. Une régularisation qui dépasse l’ère de l’Etat-Providence et implique nécessairement les acquéreurs de la nuit des temps qui n’ont pas encore pu réaliser leurs logis mais qui montreront leur disponibilité lorsque le wali les entretiendra avec beaucoup de franchise. C’est ce même sentiment qui l’animera lorsqu’il se rendra en visite inopinée sur le site de cette Zone d’Activité où il se retrouvera devant ce même décor pas très flatteur en fait au moment où il fait de l’encouragement de l’investissement générateur de richesses et d’emplois, pour les jeunes notamment, une priorité de la stratégie qu’il développe dans le cadre de la stratégie quinquennale. Pourtant, tout ne sera pas de cette couleur et les investissement consentis par l’Etat en faveur de ces populations rurales seront là à prodiguer plus d’espoir au moment où le wali qui s’entretiendra longuement avec les populations de toutes ces contrées les plus éloignées, inaugurera cette demi-pension et l’extension de réseau téléphonique qui passe de 112 à 448 lignes à Ouled-Adouane, avant d’instruire les responsables concernés pour recenser les lots sociaux dont les bénéficiaires n’ont pu achever leurs logis à l’effet de les faire bénéficier de cette aide du participatif rural. Il inaugurera une Maison de jeunes et une annexe administrative à Dehamcha avant de se rendre dans la commune chef-lieu forte d’une population de 40 000 habitants où il dira la nécessité d’un mise à niveau qui, au-delà de simples réalisations à caractère social, devra impulser une dynamique à même de traduire dans toutes ses dimensions le programme d’appui à la croissance économique engagé par le Président de la République, dira le wali aux citoyens. C’est pour cela que le lancement des travaux de gaz naturel qui touche plus de 4 000 citoyens de Aïn-Touila et qui s’inscrit aussi dans une optique économique à même d’encourager l’investissement dans ces zones avec tout ce qu’il induit de richesses et d’emplois, revêt un caractère particulier dans la stratégie de couverture de la wilaya en gaz naturel qui doit passer de 40 à 70 % d’ici 2009.
L’autre projet non moins important d’alimentation en eau potable qui touchera dans deux mois les 4 300 habitants de la localité rurale de Bou-Irgazène et les 10 dechrates environnantes, fixera certainement ces populations et encouragera le retour de tous ceux qui ont été contraints à l’exode.

El Moudjahid


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus