Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Le secteur de la justice opère sa mue à Sétif

Les chantiers de la modernisation
mercredi 18 octobre 2006, écrit par : Farid Benabid, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Le tribunal de Sétif est en voie de faire une véritable révolution dans son fonctionnement. Pour le procureur général, Boumelta Rachid, “le rôle d’un tribunal c’est d’abord rendre justice, ensuite fournir des prestations aux citoyens. Tout cela doit se faire dans le respect et la dignité”. Ces propos sont traduits dans la réalité par la suppression des vieux bancs dans les salles d’attente et l’installation de sièges et de fauteuils flambant neuf, pour humaniser les lieux et permettre aux citoyens d’être reçus dans des conditions confortables.

Toutes les prestations se font à l’aide de l’outil informatique à l’instar du casier judiciaire et du certificat de nationalité qui sont délivrés dans la journée. La nouveauté réside dans la nouvelle “application informatique” du dossier judiciaire au niveau de la cour de justice, qui sera opérationnelle avant le 15 décembre de l’année en cours.

Cela permettra aux justiciables et à leurs avocats d’avoir les renseignements en temps réel, de faciliter le travail aux greffiers et d’avoir des statistiques précises.
Les mandats d’arrêt et leur cessation sont suivis au quotidien et ce, quel que soit le tribunal ou la cour desquels ils sont émis. Avec ce nouveau logiciel de traitement du dossier judiciaire, un CD sera remis aux avocats où les renseignements concernant les délits civils et pénaux seront mentionnés. De plus, ces renseignements seront affichés sur un écran au tribunal. Les usagers auront au niveau des halls toutes les informations nécessaires. Trois terminaux seront utilisés.
Le premier écran géant affichera les informations disponibles au niveau du bâtonnat, un second écran affichera, lui, les affaires en cours, les dates des séances et le verdict.

Un troisième donnera les activités de la police judiciaire et les différentes affaires traitées. À Sétif, le nouveau tribunal, qui sera réceptionné au début de 2007, sera doté de tous les équipements informatiques nécessaires qui existent déjà et sera connecté au réseau national. À El Eulma, un chantier de réalisation d’un nouveau siège, pour un montant de 19 milliards de centimes, sera lancé incessamment.

Farid Benabid, Liberté


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus